séquestre

 

définitions

séquestre ​​​ nom masculin

Droit Dépôt (d'une chose litigieuse) entre les mains d'un tiers en attendant le règlement de la contestation. —  Mettre des biens sous séquestre.
Médecine Fragment d'os détaché retenu dans les tissus.
 

synonymes

séquestre nom masculin

saisie, confiscation, mainmise, réquisition

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « séquestre »

Raes emporta encore une grande chose, non moins difficile, non moins nécessaire dans cette ville ruinée : le séquestre des biens de l'évêque.Jules Michelet (1798-1874)
Je fus d'abord on ne peut plus contrarié, et pour le moins aussi embarrassé du séquestre militaire que les soupçons de l'autorité venaient d'apposer si inopinément sur mon bâtiment...Édouard Corbière (1793-1875)
On me séquestre, on m'isole, on m'enterre vivant ; je me sens gagné peu à peu par le froid de la tombe.Louis Reybaud (1799-1879)
Il la séquestre seule, pendant plusieurs mois, avec une mégère, sa complaisante, qui la bat et la menace.Hippolyte Taine (1828-1893)
Tous ses biens furent mis en séquestre, et il ne tarda pas à tomber dans une détresse profonde.Émile Gaboriau (1832-1873)
Une excellente fille que j'y avais laissée avait pris soin de tout, malgré l'apparence de séquestre que l'on avait remis sur le château.Marquise de La Tour du Pin Gouvernet (1770-1853)
Vous préviendrez dans ce cas le commandant autrichien que vous tiendrez en séquestre les-dits bâtimens jusqu'à ce qu'il ait évacué un territoire qu'il n'a pas dû occuper.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Ce séquestre s'étendit jusqu'à sa fille, qu'il ne pouvait voir qu'à de certaines heures, et dans le salon commun.Louis Reybaud (1799-1879)
Mais à quel tribunal s'adresser pour en obtenir la saisie ou la mise sous séquestre ?Jules Verne (1828-1905)
Puis elle fut reconduite à son séquestre, et, quelque peu rassurée, elle trouva que son état était assez doux, à tout prendre.Jules Janin (1804-1874)
Ne nous trouvant pas, ils avaient confisqué nos chevaux, nos livres et le reste, mis le séquestre sur nos revenus, et ajouté nos noms à la liste des émigrés.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
L'abolition du maximum, des réquisitions, du séquestre, de tout l'appareil des moyens forcés, en rendant les choses à leur mouvement naturel, avait rendu encore plus rapide la chute des assignats.Adolphe Thiers (1797-1877)
Malheureusement il eut fallu enlever ce séquestre pour tarir la suppuration et les aides me manquaient.Dorothée Chellier (1860-1930)
Dans les commencements, la libre pâture sur les terres en séquestre avait fait prospérer les troupeaux.George Sand (1804-1876)
Je récrimine ; il me punit ; je proteste ; j'en appelle au proviseur ; retenue, pensum, séquestre, etc.Charles Gounod (1818-1893)
Tant que la peccadille est secrète, nous n'avons rien à redouter ; le cas mis au jour, on nous séquestre.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Les terres ayant appartenu aux princes indigènes et celles qui provenaient de séquestre, avaient été incorporées au domaine du peuple romain.Ernest Mercier (1840-1907)
Nous devons cette expression au régime révolutionnaire ; avant cette époque on se servait du mot séquestre.Guy-Marie Deplace (1772-1843)
Et il ordonna que la duchesse, dont les biens venaient d'être remis sous le séquestre, recevrait annuellement du trésor public trois cents mille francs d'indemnité.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Néanmoins, l'ordonnance citée dans la longue phase cléricale qui commence cette histoire lui avait rendu deux forêts et une terre dont la valeur avait considérablement augmenté pendant le séquestre.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire

Exemples de « séquestré »

Sa perfection d'isolement l'avait séquestré, mis à part, privé de toute relation qui fait le progrès.Jules Michelet (1798-1874)
Metternich l'avait si bien séquestré que nul bruit du dehors ne parvenait jusqu'à lui.Henri Welschinger (1846-1919)
Un petit ménage de solitaire séquestré du monde aurait été perdu dans ces grandes salles et dans ces immenses parterres.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ambulatoirement, j'en conviens, mais enfin, je suis séquestré !Alphonse Allais (1854-1905)
Nous avons dit combien, en un moment, il avait déjà séquestré, amorti dans ses mains de seigneuries et de seigneurs, de bénéfices et de bénéficiers, de choses et d'hommes.Jules Michelet (1798-1874)
Le roi, séquestré, ne sera pas pour vous l'embarras que vous avez été pour le roi régnant.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le malheureux proscrit, devenu un pestiféré, séquestré du genre humain, demeurait en quarantaine dans la haine du despote.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
N'avait-il pas ressenti cette crainte, inavouée à lui-même, qu'il resterait séquestré, inhumé dans le vriliogire transformé en cercueil !Jules Lermina (1839-1915)
Jadis chasseur, ce prince, séquestré, n'osant remuer, s'était fait une vie innocente de graveur, de naturaliste, chimiste, etc.Jules Michelet (1798-1874)
Comme il était encore séquestré du monde, je n'imaginais pas pouvoir l'approcher : mais je désirais au moins l'apercevoir.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Lapierre prit donc tranquillement son souper, tout connue s'il n'eût pas, quelques heures auparavant assommé un homme et séquestré une fille.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Le prisonnier mourut six mois après, dans l'appartement où il était séquestré, d'une indigestion de liqueurs glacées qui acheva l'œuvre du désespoir, de la honte, de la rage impuissante.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
C'est un homme, comme l'on dit, qui abonde dans son propre jugement, et qui, à force de n'écouter que soi, s'est séquestré de toute conversation avec ses semblables.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il se fût cru déshonoré d'exhaler un soupir, une plainte, ou d'implorer secours de ceux qui, violemment, l'avaient séquestré du monde.Saintine (1798-1865)
Privé de tout, séquestré du monde, il fallut bien se réconcilier avec soi-même, vivre avec son ennemi, avec sa pensée.Saintine (1798-1865)
Je viens d'être informé, monsieur, que les différens agens militaires, dans le pays conquis, avaient séquestré les biens des seigneurs attachés à la cour.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SEQUESTRE » s. m.

Depost d'une chose litigieuse en main tierce, afin de la conserver à la partie à qui elle appartiendra. Le sequestre a été ordonné d'une telle terre. Il a demandé le sequestre pour deposseder sa partie. On a mis les fruits de ce Benefice en sequestre. On met en sequestre dans des Couvents, ou chez des parentes, les filles enlevées, ou auxquelles plusieurs concurrents pretendent.
 
SEQUESTRE, se dit aussi de la personne à laquelle on a confié le depost. Un sequestre est obligé de rendre compte des fruits. Un Commissaire aux saisies reelles est un vray sequestre. Les parties ont été assignées pour convenir d'un sequestre.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020