Email catcher

serment

Définition

Définition de serment ​​​ nom masculin

Affirmation ou promesse solennelle faite en invoquant un être ou un objet sacré, une valeur morale reconnue. ➙ jurer ; parole d'honneur. Prêter serment. Témoigner sous serment. Engagement solennel prononcé en public. Serment professionnel (➙ assermenté). Serment d'Hippocrate, énonçant les principes de déontologie médicale.
Promesse ou affirmation particulièrement ferme. Je vous en fais le serment. locution Serment d'ivrogne*.
spécialement Promesse d'amour durable, de fidélité.

Synonymes

Synonymes de serment nom masculin

parole, assurance, engagement, promesse

vœu, résolution

Synonymes de
faire (le) serment de

promettre de, s'engager à, jurer de

Exemples

Phrases avec le mot serment

Qu'importe, disent-ils, un serment de plus ou de moins !Émile Gaboriau (1832-1873)
Après avoir suivi une formation pratique interne avec divers conciliateurs, ce retraité bénévole a prêté serment en janvier 2019.Ouest-France, 02/04/2021
Ceux qui y étaient admis devaient prêter serment pour préserver les secrets de fabrication.Ouest-France, 31/03/2021
Les auditionnés seront interrogés sous serment et auront l'obligation légale de coopérer.Capital, 10/01/2020, « Fraude sociale : les vrais chiffres bientôt révélés grâce à… »
Pour les démocrates, le milliardaire républicain a trahi le serment de sa fonction.Ouest-France, 18/12/2019
La féminisation du métier est relativement récente, puisque ce n'est qu'en 1900 qu'une femme prêtait serment pour la première fois.Capital, 07/10/2020, « Justice : sexisme, compétences... le témoignage d'une avocate nancéenne »
Dans l'un des passages du serment, elle promet de ne pas en manger les pépins, semence et germe du fruit défendu.La chaîne d'union, 2013, Françoise Moreillon (Cairn.info)
Je me souvenais du serment odieux que j'avais fait !Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Ce jeune homme n'était point encore engagé dans les ordres ; cependant on lui avait demandé le serment.Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
Plus de 1 400 étudiants de prestigieuses universités ont fait le serment de ne pas travailler pour cette entreprise avant qu'elle ne résille le contrat.Ouest-France, Emmanuelle FRANÇOIS, 21/09/2019
Maintenant, après le serment que je viens de faire et que je tiendrai, madame, osez me demander grâce pour ce misérable !Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dans ce contexte, il prend alors la forme d'un serment institutionnel, ayant la fonction d'instituer des corporations.Histoire urbaine, 2014, Alessandra Stazzone (Cairn.info)
De l'autre, la méthode usuelle pour réunir les preuves – à savoir, le serment compurgatoire – transforme la procédure en une affaire publique et collective.Revue historique, 2007, Wolfgang P. Müller (Cairn.info)
Il a renié la parole donnée, qui a valeur de serment.Ouest-France, 25/03/2021
Dans la manière dont le serment est prêté à l'entrée de la carrière, cependant, les registres paraissent présenter une évolution progressive des usages.Revue du Nord, 2009, Hervé Leuwers (Cairn.info)
Le 2 décembre 1947, il prête serment et devient avocat à la cour d'appel de caen.Ouest-France, 06/05/2016
D'abord, le pardon est langage, puisque demande et accord, engagement même, puisque serment et vœu qu'il n'en ira plus comme il en est allé.Revue philosophique de la France et de l'étranger, 2017, Christophe Perrin (Cairn.info)
Plusieurs experts ont déclaré sous serment que la nature de cette contamination rendait pratiquement impensable une propagation délibérée.Europarl
Fin 2014, 32,3 % des femmes qui avaient prêté serment en 2000 avaient cessé leur activité avant le terme des 15 ans, contre seulement 19,8 % des hommes.Capital, 29/01/2017, « Retraite : le cadeau passé inaperçu pour les avocats aux… »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de SERMENT s. m.

Action par laquelle on prend Dieu à témoin de la verité de quelque proposition qu'on avance. Une deposition, un interrogatoire sont nuls, quand on n'a pas fait prester serment au témoin, à l'accusé. On ne croit point aux procés verbaux que de ceux qui ont serment à Justice. Quand il n'y a point de preuve, on reçoit le serment du deffendeur, il se purge par serment, il est cru à son serment. On s'en est rapporté à son serment litisdecisoire. On fait le serment, quand on leve la main devant un Juge, qui fait promettre sur la part qu'on pretend en Paradis, de dire la verité. Les Prestres font serment, en mettant la main au pect, ou sur la poitrine. Ce mot vient de sacramentum, qui est la même chose que ce que les Payens appelloient jusjurandum. On a abregé ce mot pour en faire serment.
 
SERMENT, se dit aussi du jurement & promesse solemnelle qu'on fait d'executer, d'observer quelque chose. Les voeux sont des serments, des promesses qu'on fait à Dieu. Ceux qu'on marie font serment entre les mains du Prestre, de s'estre fideles reciproquement. Dans les traittez de paix, dans les Sacres & Couronnements, on fait faire serment aux Rois sur les Evangiles. Quand on rend la foy & hommage, on fait serment à genoux entre les mains de son Seigneur, de luy estre fidele. Les peuples sont naturellement engagez par serment envers leur Souverain, ils ne peuvent estre dispensez par qui que ce soit du serment de fidelité. Tous les Officiers qu'on reçoit prestent le serment en Justice de garder les Ordonnauces.
 
On appelle au Palais le jour des serments, le lendemain de la St. Martin, où on fait renouveller le serment aux Advocats & aux Procuteurs.
 
Les Prelats prestent le serment de fidelité entre les mains du Roy. On appelle même serment de fidelité, la collation de la premiere Prebende vacante dans l'Eglise du Prelat qui fait le serment. Elle appartient au Roy, & il en delivre ordinairement en même temps la provision.
 
Les serments des Mariniers se faisoient autrefois sur le pain, le vin & le sel, qui ont esté deffendus par les Ordonnances de l'Amirauté en 1543.
 
SERMENT, se dit aussi des autres jurements qui se font hors de la Justice, ou des ceremonies, lesquels sont deffendus par le second Commandement de la Loy. Dieu ne veut pas qu'on prenne son nom en vain, c'est à dire, qu'on fasse des serments inutiles. Il ne veut pas qu'on fasse serment ni par le ciel, ni par la terre, ni par sa propre teste, en St. Matthieu Chap. 5. v. 34. Cet homme a fait d'horribles, d'execrables serments, qu'il étoit innocent, qu'il accompliroit telle chose. Un par jure est celuy qui a fait un faux serment. Il ne faut pas se reposer sur la foy des serments. Le vent emporte les serments des amoureux, ils sont sujets à violer leurs serments. Si on vous prenoit à foy & à serment, vous n'oseriez desnier ce fait.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Avoir un coup de foudre pour quelqu'un Avoir un coup de foudre pour quelqu'un

Le « coup de foudre » transpose dans le langage des émotions l’idée de percussion spectaculaire, subite et violente.

10/02/2022