sirène

 

définitions

sirène ​​​ nom féminin

Mythologie Être fabuleux, à tête et torse de femme avec un corps d'oiseau ou une queue de poisson, qui passait pour attirer, par la douceur de son chant, les navigateurs sur les écueils. —  Résister aux sirènes de la notoriété.
au figuré, littéraire Dangereuse séductrice.
Puissant appareil sonore destiné à produire un signal. Sirène d'alarme.
 

synonymes

sirène nom féminin

alarme, avertisseur

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La petite sirène vit le prince revenir à lui, il sourit à tous à la ronde, mais pas à elle, il ne savait pas qu'elle l'avait sauvé.Hans Christian Andersen (1805-1875)
La sirène le coupa d'un hurlement désespéré, long jusqu'à l'essoufflement et sinistre dans cette obscurité sans étoile et sans lune, qui décuplait le danger.Marc Elder (1884-1933)
Il en émanait deux cris parallèles et continus : l'un aigu et ondé comme une sirène, l'autre rauque et coupé d'horribles sanglots.Louis Dumure (1860-1933)
Un jour, la sirène consent à élever le héros sur la paume de sa main au dessus des flots.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Pour la seconde fois la sirène meugla dans la nuit, plus près et plus longtemps.Marc Elder (1884-1933)
Mais la petite sirène secoue la tête et rit, elle connaît les pensées du prince bien mieux que tous les autres.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Elle éprouvait en même temps de la terreur et une secrète ivresse à se sentir ainsi enfouie comme une naïade ou une sirène sous l'épaisseur magique des eaux.Berthe de Buxy (1863-1921)
Et soudain, comme si elle l'eût entendu, comme si elle l'eût compris et lui eût répondu, la sirène de la jetée hurla tout près de lui.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il rêve qu'il est à un spectacle où il entend chanter une jeune actrice, et qu'il se rend à la voix de cette sirène.Alain-René Le Sage (1668-1747)
La sirène brutale d'un automobile la fait frissonner tout à coup, les sabots tapageurs d'un cheval exaspèrent ses nerfs un moment plus tard.Hector Bernier (1886-1947)
Son sourire est doué d'une grâce invincible, et sa bouche entr'ouverte laisse échapper les chants de l'antique sirène.Gérard de Nerval (1808-1855)
La petite sirène n'eut pas à le faire, les polypes reculaient effrayés en voyant le philtre lumineux qui brillait dans sa main comme une étoile.Hans Christian Andersen (1805-1875)
La petite sirène écarta le rideau de pourpre de la tente, elle vit la douce épousée dormant la tête appuyée sur l'épaule du prince.Hans Christian Andersen (1805-1875)
La petite sirène sentit qu'elle avait un corps comme le leur, qui s'élevait de plus en plus haut au-dessus de l'écume.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Tout à coup la jeune fille tressaillit au hurlement strident que jeta la sirène d'un remorqueur.Daniel Lesueur (1854-1921)
Comme il passait devant une tourelle auprès du mât des signaux, le cri strident de la sirène lui partit dans la figure.Guy de Maupassant (1850-1893)
Alors seulement la petite sirène comprit qu'il y avait danger, elle devait elle-même se garder des poutres et des épaves tourbillonnant dans l'eau.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Rien quun instant, saisir laspect de cette sirène à voix céleste, pour le fixer ensuite dans sa mémoire !...Pierre Loti (1850-1923)
Une autre voix semblable gémit à son tour, un peu plus loin ; puis, tout près, la sirène du port, leur répondant, poussa une clameur déchirante.Guy de Maupassant (1850-1893)
Dans un autre conte de la même région, une sirène enrichit un sabotier qui l'avait prise, et avait consenti par compassion à la remettre à l'eau.Paul Sébillot (1843-1918)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SIRENES » s. f.

Les Payens ont feint que c'étoient des monstres marins, ayant le visage de femmes, & la queuë de poisson. Ils ont creu qu'il y avoit trois filles du Fleuve Achelous, nommées Parthenope, Ligée, & Leucosie, habitantes du rivage de Sicile, qui chantoient excellemment, qui se jetterent dans la mer pour avoir été mesprisées par Ulysse, ou de douleur d'avoir perdu leur compagne Proserpine ; & que les Dieux les avoient transformées en ces monstres, qui attiroient les passagers dans des rochers, où elles les faisoient perir & les devoroient. De là vient qu'on dit, Elle chante comme une Sirene. Dangereux comme un chant de Sirenes. A la reserve du chant, les Sirenes ne sont pas tout à fait fabuleuses.
 
Aux Moluques il y a un poisson qui a le visage & le sein d'une femme, & qui luy ressemble encore dans la maniere dont il s'accouple avec le masle. Il est de la grandeur du veau, & sa chair a le goust de celle de vache. On dit que ses dents ont beaucoup de vertu contre les dissenteries. Il y a dans les cabinets des curieux des mains de Sirenes. Philippes Archiduc d'Austriche en l'an 1548. porta à Gennes une Sirene morte pour la faire voir.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots venus de noms de personnes Top 10 des mots venus de noms de personnes

L’étymologie est un véritable jeu de piste qui réserve bien des surprises. Ainsi, certains mots du vocabulaire français ont pour origine le nom d'une personne ayant bel et bien existé ! Beaucoup d'inventeurs et de chercheurs ont donné leur nom à leur création ou à leur découverte, mais il arrive aussi que le lien entre la personne et la chose soit plus étonnant. Qu'ils doivent leur existence à des grands noms de l'histoire ou à des personnages tombés aux oubliettes, voici dix mots parmi ceux qui ont notre préférence.

Édouard Trouillez 20/02/2020