souffre-douleur

 

définitions

souffre-douleur ​​​ nom

Personne qui est en butte aux mauvais traitements, aux tracasseries de son entourage (→ tête* de Turc). Des souffre-douleurs ou des souffre-douleur (invariable).
 

synonymes

souffre-douleur nom masculin

victime, bête noire, bouc émissaire, jouet, martyr, tête de Turc

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Car elle s'est éprise du souffre-douleur attiré, de son côté, par les mines apitoyées de la fillette.Georges Eekhoud (1854-1927)
Aucune joie ne venait jamais toucher son cœur, dans sa longue carrière de souffre-douleur.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Le marin était libre, le bourgeois était libre ; bien plus, le paysan, ce malheureux souffre-douleur, sur qui partout alors on marche et on trépigne.Jules Michelet (1798-1874)
Le quatrième, le plus petit, était le souffre-douleur de la famille.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Tout le monde, dans la maison, s'était aperçu de sa dureté pour moi, et l'on me plaignait d'être ainsi son souffre-douleur.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
On l'eut pris pour souffre-douleur si ses poings de maroufle n'eussent tenu les brimeurs en respect.Georges Eekhoud (1854-1927)
C'est le souffre-douleur de la famille domestique, c'est pour lui que sont tous les coups.Ernest Deharme (1838?-1916)
Je ne parle pas du mousse ; il était tout naturellement ce qu'est partout cette estimable classe de la société, le souffre-douleur de tout l'équipage.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'est moi qui suis le souffre-douleur, monsieur, dans tous nos voyages, comme dans toutes nos haltes.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Il lui fallait en ce moment un compère souffre-douleur.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
C'était à la fois son souffre-douleur et son souffre-plaisir.Georges Eekhoud (1854-1927)
Un unique sentiment de cruauté confondait ces centaines de boursicotiers s'acharnant sur un joueur maladroit, ainsi que des collégiens sur leur souffre-douleur.Georges Eekhoud (1854-1927)
En outre, il n'est pas certain que le goût du souffre-douleur soit absent du plaisir de vivre.Robert de Montesquiou (1855-1921)
Quelquefois il tombait dans une orgie de jeunes débauchés qui le prenaient pour souffre-douleur, l'insultaient, le battaient et quelquefois le renvoyaient moulu et dépourvu de tout.Paul Sébillot (1843-1918)
Tout le monde le connaît dans le pays : un enfant craintif et poli, au contraire, un pauvre petit souffre-douleur qui reçoit plus de coups que de morceaux de pain.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Parmi les dix-huit convives il se rencontrait, comme dans les colléges, comme dans le monde, une pauvre créature rebutée, un souffre-douleur sur qui pleuvaient les plaisanteries.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les souffre-douleur, terrorisés comme les fags des anciens collèges anglais, ne parvenaient à échapper à ces cruautés qu'en abandonnant à leurs bourreaux le gros de leur salaire.Georges Eekhoud (1854-1927)
Ils servent les trois quarts du temps de souffre-douleur à leurs camarades et on se demande, en les voyant, s'il faut en rire ou en pleurer.Félix Galipaux (1860-1931)
Son approche les intimida et coupa court aux brimades qu'ils allaient exercer sur leur souffre-douleur.Georges Eekhoud (1854-1927)
Pauvre souffre-douleur, moquée de sa famille, traitée comme une enfant, elle vivait, dit-elle, comme ne vivant pas, et dans une sorte d'enfance qui lui resta toute sa vie.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOUFFRE-DOULEURS » s. m. & f.

Qui a toute la peine & la fatigue d'une maison. Ce valet est le souffre-douleurs, tous les autres luy commandent, le maltraittent. Les chevaux de poste & de loüage sont des souffre-douleurs, il faut qu'ils travaillent perpetuellement.
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020