supplication

 

définitions

supplication ​​​ nom féminin

Prière instante faite avec soumission ; situation, attitude d'une personne qui supplie. ➙ imploration.
 

synonymes

supplication nom féminin

prière, conjuration, imploration, supplique, adjuration (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et, sous cette phrase banale, il mettait une supplication si vive, qu'elle éprouva un grand trouble.Émile Zola (1840-1902)
Il serrait les mains de son père, d'un air de supplication, et une vague épouvante apparaissait au fond de ses yeux.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Ils se tiennent d'abord debout, la face levée, les mains ouvertes à la hauteur des épaules, dans l'attitude de la supplication.Guy de Maupassant (1850-1893)
Par un geste de supplication qu'elle fut trop évidemment incapable de dominer, elle joignit les mains.Paul Bourget (1852-1935)
Toutes, toutes ces lettres sont mêmes : c'est de l'amour et de la tristesse, c'est une supplication et c'est un appel.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Un battement de paupières, un signe imperceptible de la tête, une supplication surhumaine des prunelles...Daniel Lesueur (1854-1921)
Il connaissait si bien ce geste ravissant de supplication qui lui était familier, quand elle désirait obtenir quelque chose !Émile Gaboriau (1832-1873)
Dans l'accent de cette ardente supplication se devinent les angoisses de l'épouse et de la mère.Ernest Daudet (1837-1921)
Ils se contentaient de soulever la corde, puis la tendaient de nouveau derrière les élus, sans écouter aucune supplication.Émile Zola (1840-1902)
Mais ce n'était pas assez pour me rassurer, je voulais qu'elle répondît par écrit à l'ardente supplication de ma lettre.George Sand (1804-1876)
Le jeune homme ne pouvait s'y soustraire ; il contraignit un involontaire mouvement de retrait, presque de supplication, de demande de grâce.René Boylesve (1867-1926)
Je n'ajouterai probablement rien à ce récit d'ici à demain, rien qu'une nouvelle supplication que je vous adresse pour que vous ne nous abandonniez pas à notre désespoir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il y avait une supplication dans ses yeux, et je me gardai d'en demander davantage.Alain-Fournier (1886-1914)
Les paroles qu'il avait chantées dans la soirée lui revenaient à l'esprit.... ; paroles de supplication, adressées à la miséricorde infinie.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Didier tomba à genoux et, ne pouvant pas parler, joignit les mains geste qui pouvait passer pour une supplication assez éloquente, malgré le silence forcé du suppliant.Michel Zévaco (1860-1918)
Elles tournaient autour de lui, tremblantes, avec un regard plein de douceur et de supplication.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il sentait qu'une pareille supplication arriverait peut-être à le toucher, et il ne voulait pas être touché.Albert Delpit (1849-1893)
Apre et dur, trop habitué au spectacle des misères du paysan pour s'en émouvoir, c'était une sorte d'huissier, d'homme-saisie, d'homme-protêt, qu'aucune supplication n'avait jamais pu attendrir.Jules Verne (1828-1905)
Elle avait de l'enfance à l'âme, retenait le chien près d'elle, pour la protéger, d'un air de supplication levait les yeux.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Ce fut, dans le regard du misérable, une supplication dernière, une révolte aussi de l'homme qui ne voulait pas mourir.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SUPPLICATION » s. f.

Priere instante & sousmise. Il a obtenu cette grace à force de prieres & de supplications. Le Roy dit dans ses Lettres, Nous avons receu l'humble supplication d'un tel. Il a fait une devote supplication à la Vierge, & il a été exaucé.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots d’Halloween Top 10 des mots d’Halloween

Chaque année, le 31 octobre, des enfants de nombreux pays se déguisent en des personnages fantastiques et vont récolter des friandises de porte en porte tandis que des citrouilles sculptées arborent des sourires effrayants… C’est Halloween ! Cette fête païenne d’origine celte est répandue depuis longtemps dans les pays anglo-saxons. Popularisée par les films d’horreur, elle s’est propagée dans le courant des années 1990, assortie de toute son imagerie gentiment effrayante. Squelette, fantôme, lanterne, sorcière, autant de mots associés à cet évènement et dont je vous propose de découvrir l’origine. Tremblez !

Édouard Trouillez 20/10/2020