taciturne

 

définitions

taciturne ​​​ adjectif

Qui parle peu, reste habituellement silencieux. —  Qui n'est pas d'humeur à faire la conversation. ➙ morose, sombre.
 

synonymes

taciturne adjectif

silencieux, avare de paroles, morose, renfermé, secret, silencieux, sombre, taiseux (Belgique), ténébreux (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est votre physionomie taciturne qui me donne des vapeurs, ajouta-t-elle avec un sourire forcé ; voyons, égayez-moi donc un peu, chevalier.Eugène Sue (1804-1857)
Le vieillard fut sur le point de répondre, mais ses lèvres se refermèrent et il se remit en marche, plus sombre encore et plus taciturne.Henry de Graffigny (1863-1934) et Georges Le Faure (1856-1953)
J'observai aussi que mon taciturne cousin me jetait fréquemment des coups d'œil inquisiteurs, afin peut-être de se rendre un compte exact de la catégorie d'hommes à laquelle j'appartenais.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Par la diversité de son humeur, tour à tour mystique ou joyeuse, babillarde, taciturne, emportée, nonchalante, elle allait rappelant en lui mille désirs, évoquant des instincts ou des réminiscences.Gustave Flaubert (1821-1880)
Qu'on imagine cette prodigieuse force d'isolement s'exerçant sur une âme de taciturne, seul par goût et par état depuis l'enfance.Marcel Prévost (1862-1941)
C'était un homme taciturne, qui vivait seul, ne parlait à personne et semblait exercer ses redoutables fonctions avec une joie brutale.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Le lendemain matin, la compagnie de la veille se réunit pour déjeuner, et fut tout aussi sombre et aussi taciturne.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Elle était devenue taciturne ; et on eût dit qu'au moment d'engager l'action définitive sa belle vaillance l'abandonnait un peu.Paul-Jean Toulet (1867-1920)
Il y avait de l'orage et de la menace dans la foule nerveuse et taciturne, grossie à présent de beaucoup d'ouvriers, de petits employés, d'étudiants, ne payant pas le cens.Georges Eekhoud (1854-1927)
Bref, ce caprice d'un soir devint entre eux une espèce de liaison où elle apportait une sorte de fougue taciturne et presque affolée.Paul Bourget (1852-1935)
Aussi son amour pour elle unissait-il, à l'ardeur d'une nature enthousiaste, le charme d'une âme habituellement réservée et taciturne.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Elle s'approcha de lui, et appuya son menton sur ses deux mains croisées, qu'elle posa sur l'épaule du rêveur taciturne.Jean de la Brète (1858-1945)
Quand il s'aperçut de ce qui lui arrivait, il en fut si honteux et si courroucé intérieurement, qu'il devint tout à coup sombre et taciturne.George Sand (1804-1876)
Edmée retomba pour la seconde fois, dans son attitude taciturne et morne, et elle sembla réfléchir profondément.Pierre Zaccone (1818-1895)
Chacun y parut taciturne et distrait ; mais leurs figures offraient des aspects bien différens, et la différence de leurs pensées était bien plus grande encore.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Je crois bien qu'alors je devais être d'une fâcheuse humeur ou taciturne, ce que les écoliers aiment encore moins.Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Pichot (1795-1877)
Je n'avais aucun des goûts de mon âge ; j'étais sérieux, taciturne, mélancolique ; la musique me causait des ravissements presque extatiques, auxquels je m'abandonnais avec délices....Eugène Sue (1804-1857)
Dans sa période taciturne, le cardinal avait fait de nouveaux mécontents ; il en était revenu quelque chose aux oreilles du monarque.Octave Féré (1815-1875)
Il restait là, taciturne et triste comme sont les grands comiques, l'oreille fermée à toutes les trivialités qui bourdonnaient à ses côtés.Alphonse Daudet (1840-1897)
Ne sachant qui exterminer, s'étonnant, à chaque instant, de vivre encore, il rêvait, taciturne et menaçant.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TACITURNE » adj. m. & f.

Qui est morne & melancolique, qui n'aime gueres à parler. Il se faut garder des humeurs sombres & taciturnes.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre A Relaxez-vous avec Robert : La lettre A

Alléluia ! L’allégresse auditive vous attend avec les mots en A du Grand Robert.

11/05/2020