tiède

 

définitions

tiède ​​​ adjectif et adverbe

Légèrement chaud, ni chaud ni froid. De l'eau tiède. Un vent tiède. Il fait tiède. ➙ doux. —  adverbe Boire tiède.
au figuré Qui a peu d'ardeur, de zèle ; sans ferveur. ➙ indifférent. Un militant tiède. —  Un accueil plutôt tiède.
littéraire Doux et agréable.
 

synonymes

tiède adjectif

doux, attiédi, légèrement chaud, moite, tiédi, tiédasse (péjoratif), tépide (vieux ou littéraire)

mou, hésitant, indécis, indifférent, mitigé, modéré, réticent, timide

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette haleine tiède, pareille à une brise vague ayant passé sur des moissons de fleurs, l'étourdissait !Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Au milieu du deuil général, quand sa cendre était encore tiède, ils l'attaquèrent avec fureur dans leurs journaux.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Dans la chambre bleue, elle ôta son manteau et parut dans sa robe blanche à l'antique, pleine et tiède de ses formes.Anatole France (1844-1924)
Le temps était lourd et accablant comme la veille ; seulement une brise tiède soufflait par rafales et déchirait çà et là le voile de nuages qui couvrait le ciel.Paul Féval (1816-1887)
La tiède disposition relative au contrôle des normes de sécurité des jouets est par contre moins positive, puisque ce sont les fabricants eux-mêmes qui seront responsables de l'aspect sécurité.Europarl
Il lui vint du dehors un souffle tiède auquel elle tendit sa lèvre avide, et son regard plongea dans les allées du verger.Pierre Zaccone (1818-1895)
Il dit qu'il a mal aux dents, ne se veut point coucher, prend du vinaigre et de l'eau tiède.Jean Héroard (1551-1628)
Le ciel était bleu, d'un bleu uni, et, dans cet azur de couleur fraîche, la lumière était tiède comme en avril.Jean Aicard (1848-1921)
Il faisait tiède dehors, comme au mois d'avril ; et tous montèrent le pas qui séparait la salle à manger du large balcon.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je n'ai pas su qu'une femme, si tiède et si lasse qu'elle soit de la vie, peut toujours troubler la cervelle d'un homme.George Sand (1804-1876)
Une fois la semaine, une barque va chercher, au four commun, pain tiède et jaune dont l'odeur attire et caresse de loin.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Sa femme le soignait, l'entretenait dans la tiède atmosphère d'illusions qui convenait à cette nature d'enfant.René Bazin (1853-1932)
En ce moment, de grands déchirements se firent dans les lourdes vapeurs matinales ; par ces trouées, un jour doux et tiède tomba sur nous.Ferdinand Fabre (1827-1898)
La nuit venait, un souffle tiède, humide, roulait des flocons noirs sur le ciel où le couchant avait laissé de vagues poussières grises.Alphonse Daudet (1840-1897)
Le soleil brille, pas un nuage au ciel, la brise arrive tiède et parfumée, on s'endort.Émile Gaboriau (1832-1873)
L'atmosphère en est tiède, un peu lourde ; elle procure aux bonnes filles les délices d'une lente asphyxie.Anatole France (1844-1924)
Déjà il rêvait à une thébaïde raffinée, à un désert confortable, à une arche immobile et tiède où il se réfugierait loin de l'incessant déluge de la sottise humaine.Joris-Karl Huysmans (1848-1907)
Une grosse pluie tiède et sulfureuse commençait à tomber à la lueur pâlissante des éclairs.Édouard Corbière (1793-1875)
On les arrose ensuite plusieurs fois avec de l'eau acidulée par le vinaigre, et quelquefois avec de l'eau tiède.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Mais quand le soleil est très beau et l'air tiède, ils vous enlèvent souvent toute envie de visites.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TIEDE » adj. m. & f.

Mediocrement chaud. Les infusions ordinairement se font dans des liqueurs tiedes. On dit que l'eau de la riviere est tiede, pour dire, qu'elle est assez chaude pour se baigner. Ce mot vient du Latin tepidus. On a dit aussi en Latin pseudocalidus.
 
TIEDE, se dit figurément en Morale des passions. Une devotion tiede n'est point de durée. Les amours & les amitiez tiedes ne sont point obligeantes. C'est un homme tiede, qui n'est point capable d'une entreprise vigoureuse.
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020