tiédir

 

définitions

tiédir ​​​ verbe

verbe intransitif Devenir tiède (1). Faire tiédir de l'eau. ➙ attiédir.
au figuré Perdre de sa force, de son ardeur. Ses sentiments tiédissent.
verbe transitif Rendre tiède (1). Tiédir l'eau.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je tiédis

tu tiédis

il tiédit / elle tiédit

nous tiédissons

vous tiédissez

ils tiédissent / elles tiédissent

imparfait

je tiédissais

tu tiédissais

il tiédissait / elle tiédissait

nous tiédissions

vous tiédissiez

ils tiédissaient / elles tiédissaient

passé simple

je tiédis

tu tiédis

il tiédit / elle tiédit

nous tiédîmes

vous tiédîtes

ils tiédirent / elles tiédirent

futur simple

je tiédirai

tu tiédiras

il tiédira / elle tiédira

nous tiédirons

vous tiédirez

ils tiédiront / elles tiédiront

 

synonymes

tiédir

verbe intransitif

s'atténuer, diminuer, faiblir, mollir, se tempérer

verbe transitif

rendre tiède, chauffer, climatiser, réchauffer, refroidir, attiédir (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Est-ce que je ne savais pas qu'il incendierait la maison de son meilleur ami pour se faire tiédir un bain de pieds !...Émile Gaboriau (1832-1873)
Il fit tiédir de l'eau qu'il versa dans une tasse, avec un peu de sirop.Victor Tissot (1845-1917)
Félicie, humiliée d'abord, la boudait sans tiédir son zèle, mais, vaincue par son courage, elle la prenait en affection et ne permettait plus qu'aucune autre personne la touchât.René Boylesve (1867-1926)
Mais après avoir goûté le pain, il le jeta loin de lui : puis il rendit l'eau en demandant qu'on la lui fît tiédir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TIEDIR » v. n.

Devenir tiede. Cette lescive est trop chaude pour faire la barbe, il faut la laisser tiedir.
 
TIEDI, IE. part. pass. & adj.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020