indifférent

 

définitions

indifférent ​​​ , indifférente ​​​ adjectif et nom

(choses, personnes)
Sans intérêt, sans importance. Causer de choses indifférentes.
Indifférent à : qui n'intéresse pas, ne touche pas. Elle m'est indifférente. Son sort m'est indifférent.
Qui ne fait pas de différence (pour qqn). Ici ou là, cela m'est indifférent. ➙ égal.
(personnes)
Qui n'est pas intéressé, préoccupé, ému (par qqch., qqn). ➙ froid, insensible. Être complètement indifférent aux malheurs des autres. Les enthousiastes et les indifférents.
Qui marque de l'indifférence en amour.
sans complément Qui n'est touché par rien.
Un air indifférent et blasé.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au reste, il m'est à présent tout à fait indifférent de vivre ou de mourir.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Je voulus l'embrasser pour lui fermer la bouche ; mais elle me boudait encore, et il fallut que son frère intervint pour qu'elle m'offrit sa joue d'un air indifférent.Gérard de Nerval (1808-1855)
Mais lui, de plus en plus indifférent, arrivait à ne pas souffrir de ces choses.Émile Zola (1840-1902)
Lucien frémit de la tête aux pieds en l'abordant, car le digne négociant lui jeta le regard insolemment indifférent qu'il avait déjà vu dans les yeux des escompteurs.Honoré de Balzac (1799-1850)
J'ai voté pour ce rapport, parce que la pauvreté est un problème très grave qui touche 85 millions de nos concitoyens européens et que personne ne devrait y rester indifférent.Europarl
Il n'est pas indifférent de connaître le mécanisme normal de l'amour, puisqu'une des prétentions des moralistes est d'en régler les mouvements.Remy de Gourmont (1858-1915)
Car il n'est pas indifférent que l'homme ait ou non souci de ce superflu nécessaire.Charles Wagner (1852-1918)
Personne ne peut rester indifférent face à la situation de ceux qui ont tout perdu en 20 secondes, tout le fruit d'une vie de labeur.Europarl
La mélodie et la phrase chantante ont remplacé le récitatif indifférent, appliqué sur la musique.Nikolai Rimsky-Korsakov (1844-1908), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Dans mon désastre financier, il devait m'être bien indifférent de garder quelques jours encore ce débris de mes splendeurs passées.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Il n'est pas indifférent que la protection douanière soit ou non une erreur, soit ou non une injustice.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il vivait dans un temps nouveau, où les dissentiments d'autrefois s'effaçaient dans un scepticisme indifférent.Albert Delpit (1849-1893)
Cela va de soi ; seulement, je vous ferai observer que cela m'est complètement indifférent et que je n'y attache pas la plus minime importance.Gustave Aimard (1818-1883)
Les yeux s'éteignent ou brillent, selon les cas ; on fait l'indifférent, ou bien on discute longuement, avec des gestes, des éclats de voix, des rires nerveux, des fausses sorties.Jules Legras (1866-1939)
D'un air indifférent, il continuait de s'approcher, comme s'il eût glané les vieux bois, restés dans les déblais.Émile Zola (1840-1902)
Du moins, si ma faute vous désespère, sachez que, dans cette faute, il n'y a rien d'ingrat, de révolté, ni même d'indifférent à votre égard.Daniel Lesueur (1854-1921)
Indépendant par nature, solitaire par vocation, indifférent aux honneurs pour lesquels je ne suis point né, je mettrais souvent votre indulgence à l'épreuve.Gérard de Nerval (1808-1855)
Par conséquent, l'effet que vos idées peuvent produire sur moi est ce qu'il y a de plus indifférent au monde.Charles Dickens (1812-1870) et Wilkie Collins (1824-1889), traduction Mme Judith (1827-1912)
Zéla rougit, et je lus dans ses yeux charmants, dans l'expression de ses traits, ce limpide miroir de l'âme, que je ne lui étais plus indifférent.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Croyez-vous donc qu'il soit indifférent, en mettant les capitales hors de cause, de mettre pour ainsi dire les gouvernements hors de cause ?François Guizot (1787-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « INDIFFERENT, ENTE »

Qui n'est ni bon, ni mauvais, qui se fait également bien en plusieurs façons. On dit en Physique, que la matiere premiere est indifferente à toutes sortes de formes. C'est une grande question en Morale, s'il y a des actions indifferentes. On dit Parler de choses indifferentes, quand elles ne sont pas importantes, quand elles ne font tort à personne. On dit absolument, Tout cela m'est indifferent.
 
INDIFFERENT, se dit aussi des choses où on ne prend point de part, qui nous touchent peu, quand nous n'avons pas plus d'inclination pour un costé que pour l'autre. Un Philosophe pour bien juger doit estre indifferent, & n'estre d'aucune Secte. un bon Juge est indifferent, n'espouse aucun party. C'est un homme indifferent, qui ne se soucie de rien. Une humeur froide & Indifferente, se dit en amour de ceux qui n'aiment, ni ne haïssent.
Le dessous des mots Lexicovid Lexicovid

Tous les grands événements historiques contribuent à créer ou à diffuser un vocabulaire spécifique.

Marie-Hélène Drivaud 27/09/2020