timidement

 

définitions

timidement ​​​ adverbe

Avec timidité.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Timidement, je demande si tout cet argent n'eût pas davantage réjoui les pauvres, si on l'eût consacré à quelques lits supplémentaires.Jules Legras (1866-1939)
Vous avez été au plus bas hier au soir, lui objecta timidement son fidèle domestique.Léon Gozlan (1803-1866)
Timidement je demandai la permission de retourner chez mes patrons, pour les prévenir, pour les consulter...Émile Gaboriau (1832-1873)
Ces pauvres intelligences, au lieu de se plaindre de ne pas la comprendre, ainsi qu'elles en avaient bien le droit, croyaient timidement ne devoir s'en prendre qu'à elles-mêmes.Ferdinand Berthier (1803-1886)
Mais la voix de l'expérience nous dit ce qui arrive lorsque les décisions sont ajournées ou timidement adoptées.Europarl
J'objectai timidement que j'étais fort occupé, et que je ne pourrais peut-être pas venir aussi souvent que je le désirerais.Alphonse Daudet (1840-1897)
Son père, bien timidement, lui ayant demandé ce qu'il se proposait de faire, il haussa les épaules pour toute réponse.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il met l'accent sur les faiblesses de gestion mais, pour la première fois, il en mentionne également, selon nous timidement, les causes.Europarl
Pratiquement à chaque réunion aux plus hauts niveaux diplomatiques, nous sommes uniquement capables de rappeler timidement la question des violations des droits de l'homme qui ont lieu dans ce pays.Europarl
Il n'est pas beaucoup plus tard, en effet, lorsque nous entendons frapper timidement à la porte de la maison.Georges Darien (1862-1921)
Sophie leva timidement les yeux et vit ceux de sa mère fixés sur elle, mais sans colère ni sévérité.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Je reparus, un peu timidement, et je balbutiai, naturellement, des mots confus, car l'idée ne me vint seulement pas, devant l'assurance de mon mari, de nier ma liaison.Pierre de Lano (1859-1904)
Arrivée d'un air fier à la cabane, elle y était entrée presque timidement, les paupières baissées, le pas mal assuré.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Puis deux vieux concierges infirmes, l'un soutenant l'autre, sonnaient timidement à la porte de ce cinquième étage.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
J... comprenait au mieux les questions, ses réponses timidement articulées témoignaient de la réserve défiante qu'on constate si souvent chez les enfants.Émile Blanche (1820-1893)
Le médecin arrivait timidement avec une anecdote, tirée de l'histoire grecque ou romaine, dont il savait à propos adoucir ou acérer le trait.Amédée Thierry (1797-1873)
Un jour, plus que jamais dérouté, il se risqua à dire, il est vrai, bien timidement, qu'il se pourrait que l'âme fût malade.Charles Barbara (1817-1866)
Mais vous allez ouvrir ces portes devant tout ce beau monde, demanda timidement le gros garçon, l'eau entrera et puis après ?Jacques Fernay (1849-?)
J'ajouterai toutefois immédiatement qu'à mon avis, c'est également un budget excessivement technique et à peine timidement politique.Europarl
Ma mère, pleine de respect pour les occupations de mon père, vint demander, timidement, si elle pouvait faire servir.Marcel Proust (1871-1922)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TIMIDEMENT » adv.

D'une maniere timide. La pudeur fait souvent agir les personnes timidement.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020