torchon

 

définitions

torchon ​​​ nom masculin

Morceau de toile qui sert à essuyer la vaisselle, les meubles.
locution, familier Ne pas mélanger les torchons et les serviettes, traiter différemment les gens selon leur condition sociale, les choses selon leur valeur. —  Le torchon brûle, il y a une querelle entre les personnes dont on parle. —  Coup de torchon : altercation, bagarre ; action brutale d'épuration (→ coup de balai).
familier Écrit sale, mal présenté ou sans valeur ; journal médiocre. ➙ torche-cul.
 

synonymes

torchon nom masculin

linge de cuisine, chiffon, essuie-mains, essuie-verres, drap de vaisselle (Belgique), essuie (région., Québec), lavette (Belgique), patte (Suisse), serviette, torchette (vieux)

[Belgique, Québec] serpillière

[familier] torche-cul (très familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il le boit lentement, ternit par intervalles, de son haleine, la surface du miroir, qu'il essuie avec un torchon.Paul Sébillot (1843-1918)
Mais on s'aperçoit que j'ai oublié mes habits roulés dans un torchon, sur la table d'auberge pleine de ronds de vin cernés par les mouches.Jules Vallès (1832-1885)
Maintenant, elle l'essuyait, le tamponnait avec un torchon, aux endroits où ça ne voulait pas sécher.Émile Zola (1840-1902)
Le coffre d'ivoire avait disparu ; elle mit, comme les jours précédents, sa robe de torchon, son aile de poule et les accessoires, et alla se regarder dans la glace.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Et c'est précisément sur ces positions que ce rapport tourne au torchon malpropre – je veux le dire clairement.Europarl
Ce flacon d'une qualité exceptionnelle, aux roses les plus doucement roses, a le charme d'une franche et riante aquarelle sur une feuille de papier torchon.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Alzire, très sérieuse, un torchon devant elle, s'était mise à faire la soupe, en voyant que sa mère ne revenait pas.Émile Zola (1840-1902)
Promenant sur les tables souillées un torchon humide, elle allait, toute menue en ses loques dérisoires, indifférente aux propos des buveurs.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Dans sa soupente, ce valet en sabots et en tablier bleu, les manches retroussées, les doigts écartés sur son torchon de peau, était très noblement tragique.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Alors elle m'appelle de tous les noms et crie qu'une « dame de député comme elle » ne peut pas se disputer avec un « torchon » comme moi.Alfred Assollant (1827-1886)
La publication de ce torchon a été interdite provisoirement, mais le mal était fait, comme cela a déjà été souligné.Europarl
Tous l'acclamaient, tous préféraient un « coup de torchon », pour en finir, dans la fatigue et le découragement qui les envahissaient depuis le départ.Émile Zola (1840-1902)
Les jours où le torchon brûlait, elle criait qu'on ne le lui rapporterait donc jamais sur une civière.Émile Zola (1840-1902)
Un torchon de cuisine, dont j'ignore la date de la mise en service, y joua aussi un certain rôle, mais ceci sous toute réserve.Charles Des Écores (1852-1905)
Elle roula, elle battit le pavé de ses anciennes savates de petit torchon, en quête d'une pièce de cent sous.Émile Zola (1840-1902)
On leur donnera un coup de torchon solide, à ce tas de farceurs de députés et de ministres, à tout le tremblement, enfin !Émile Zola (1840-1902)
Elle entre-baille la porte et donne un grand coup de torchon sur la tête de... d'un vieillard, qui recule, épouvanté !Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Maintenant, le torchon ne brûle pas seulement entre les « grands » et les « petits », il brûle aussi entre les « grands ».Europarl
Elle entra dans le poulailler, et la trouva vêtue d'une grosse toile, nu-pieds, avec un torchon gras sur sa tête.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Le torchon brûle à propos de je ne sais quoi et qui n'est pas mon affaire.Eugène Chavette (1827-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TORCHON » s. m.

Morceau de grosse toile dont on se sert pour torcher & essuyer la vaisselle, les souliers, les meubles, les planchers. On a donné tant de pacquets de torchons à la Blanchisseuse.
 
TORCHON, se dit aussi dans les atteliers, des gros bouchons de paille qu'on met sous les pierres, lors qu'on les transporte, ou qu'on les monte, pour empêcher qu'elles ne s'escornent ; & on dit un bar armé de ses torchons.
 
TORCHON, est aussi un terme de mépris, qui se dit des linges, des habits sales, malpropres & frippez. Quand on donne à ce salope du linge & des habits neufs, au bout de huit jours ce ne sont plus que des torchons.
Le mot du jour Mots bleus Mots bleus

Des mots bleus, comme le bleu de ses yeux. Un bleu comme on en voit en Belgique où « être bleu de quelqu’un » c’est en être fou amoureux, au-delà des mots.

Aurore Vincenti 20/04/2020