patte

 

définitions

patte ​​​ nom féminin

(animaux) Membre qui supporte le corps, sert à la marche (➙ jambe). Les quatre pattes des quadrupèdes. Les pattes palmées des canards. —  locution (personnes) Marcher à quatre pattes, en posant les mains et les pieds (ou les genoux) par terre.
Appendice servant à la marche (insectes, arthropodes, crustacés). Les millepattes ont en fait quarante-deux pattes.
familier Jambe. Être court sur pattes. —  locution Avoir une patte folle, boiter. Traîner la patte. —  Un estomac sur pattes (ou à pattes) : une personne qui a un appétit insatiable. Un cœur sur pattes : une personne très généreuse.
familier Main. Bas les pattes ! : ne touchez pas.
locution Retomber sur ses pattes, se tirer sans dommage d'une affaire fâcheuse. —  Montrer patte blanche, présenter des garanties pour être admis (dans un groupe…). —  Tirer dans les pattes de qqn, à qqn, lui susciter des difficultés. —  Coup de patte : coup de main habile, manière (d'un artiste).
Poils qui poussent devant l'oreille. ➙ favori(s).
Languette d'étoffe, de cuir (servant à fixer, à fermer). La patte d'un portefeuille.
Attache de fer scellée, chevillée ou clouée.

patté ​​​ , pattée ​​​ adjectif

Dont les branches s'élargissent en s'incurvant (terme de blason).
 

synonymes

patte nom féminin

membre, pince, serre

jambe, pied

[familier] main

adresse, habileté, technique, tour de main, virtuosité

style, cachet, empreinte, griffe, ton

croc, crochet

[Couture] martingale

coup de patte

→ critique

pattes pluriel

favoris, rouflaquettes (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « patte »

Lorsque les nouvelles arrivaient, le correspondant attachait un billet à la patte des pigeons, et il les lâchait.Volney (1757-1820)
Il y a des hommes à qui tu ne dois pas donner la main, mais seulement la patte : et je veux que ta patte ait aussi des griffes.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Pistache leva et baissa la patte six fois, et, à la septième, resta la patte en l'air.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un doigt à chaque patte, telle est la règle ; et ce doigt, du moins pour les coléoptères supérieurs, notamment pour les bousiers, comprend cinq phalanges ou articles.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Je bondis sur le tigre, qui gronda sourdement, et dont la patte, appuyée sur sa victime, n'oscilla même pas.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Où ils mettent la patte, on est sûr que la rivière est bien prise, et qu'ils peuvent, de cette puissante patte, appuyer.Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Elle n'alla pas loin, le chat lui barra la route et la retourna d'un coup de patte.Marguerite Audoux (1863-1937)
Croniamantal parvint à se faire introduire en graissant la patte au padalobre et au pompier de service.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Celui qui n'a pas tenu longtemps dans sa main la patte du chat ignore ce que pense le chat.Champfleury (1821-1889)
Capi est là ; il place sa patte sur la main de l'enfant, et l'enfant respire plus librement.Albert Méras (1880-1926)
Je sentis à mon tour tout le prix de cette marque de confiance, et je regardai cette patte avec soin.Alfred Assollant (1827-1886)
Mais les notes aiguës la rendaient nerveuse, et au la d'en haut elle ne manquait jamais de fermer avec sa patte la bouche de la chanteuse.Théophile Gautier (1811-1872)
Presque immédiatement l'oiseau ne peut se servir de sa patte, qui est traînante, avec les doigts recroquevillés ; il sautille sur l'autre.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Puis, voyant un des matelots étendu, sans connaissance, sur la patte d'une ancre, il se précipita vers lui, le chargea sur ses épaules et l'emporta.Jules Verne (1828-1905)
Deux secondes, la patte rousse et la patte ocellée se firent face, dans la trêve finale.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Allons, c'est fini : donne-moi une poignée de patte et songeons à faire notre promenade apéritive !Émile Bergerat (1845-1923)
Vivre sous la patte de ces loups affamés, c'est dur pour un homme qui comptait sur l'indépendance.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
La forme de ce signe n'est tousiours la mesme ; tantost c'est patte de lieuvre, tantost de crapaux, au d'aragne, de chatton ou de lire.Edmond Teinturier (1839-1902) et Désiré-Magloire Bourneville (1840-1909)
Les poules se vautraient dessus, couchées sur le flanc, et grattaient un peu d'une seule patte pour trouver des vers.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il faisait ses yeux câlins et tendait sa patte comme lorsqu'il est ému et désire obtenir quelque chose.Magdeleine Du Genestoux (1873-1942)
Afficher toutRéduire

Exemples de « patté »

Cet anneau n'avait jamais appartenu au comte, qui portait d'or à l'aigle de sable essorant, becqué, patté et onglé de même ; le tout surmonté de la couronne à perles.Théophile Gautier (1811-1872)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PATE » s. f.

Pied de quelques animaux, & particulierement de ceux qui ont plusieurs divisions, comme si c'étoient des doigts & des ongles. Pate du chien, du renard, du singe, d'un poulet d'Inde, d'une taupe, d'un perroquet. Il ne se dit point ni des hommes, ni des bestes qui ont le pied fourché, comme cerfs, biches, &c. ni qui ont de la corne, comme chevaux, asnes & mulets ; ni des insectes, comme chenilles, araignées, car alors on dit des pieds. En Fauconnerie on dit des mains, & en Autourserie des pieds. Menage tient que ce mot vient de plata, comme qui diroit plate. Borel derive ce mot de patin, & du Grec pateo, qui signifie grand pied.
 
PATE D'OYE, en termes de Jardinage, se dit d'une division d'allées qui viennent aboutir à une place, & qu'on enfile tout d'un regard, quand on est au centre. Il n'y a rien de plus agreable dans un bois, que de trouver une pate d'oye. On appelle aussi en Charpenterie, pate d'oye, des enrayeures qui se font en certaine sorte de combles.
 
On dit aussi sur la mer, qu'on mouille en pate d'oye, lors qu'on mouille avec trois ancres disposées en triangle, ou en pate d'oye : ce qui se fait de gros temps. On appelle sur la mer pate de bouline, des cordages qui se divisent en plusieurs branches au bout de la bouline pour saisir la voile en plusieurs endroits. On appelle aussi les pates d'une ancre, les parties recourbées qui mordent dans la terre.
 
En terme de Blason on represente les pates ordinairement en barre. Quand elles sont en une autre assiette, il la faut specifier en blasonnant.
 
PATE, se dit burlesquement de la main de l'homme. Cet escolier a été contraint de donner la pate pour avoir une ferule. Si cet escroc met la pate sur quelqu'un de vos livres, c'est autant de perdu.
 
PATE, signifie figurément, Pouvoir qu'on a sur quelqu'un. Ce plaideur a été bienheureux de se tirer des pates de ce Procureur ; il n'a osé le choquer, tandis qu'il étoit sous sa pate. Ce filou a passé plusieurs fois par les pates de ce Lieutenant Criminel, il luy a souvent graissé la pate.
 
PATE, se dit aussi du pied d'un verre, d'un calice ou d'un autre vaisseau semblable. On a rompu la pate de ce verre. Il faut resouder la pate de cette tasse d'argent. La pate d'un gueridon.
 
On appelle chez les Ouvriers pate, un morceau de fer pointu par un bout, qu'on fiche dans un mur pour y attacher quelque lambris qu'on y clouë par l'autre bout qui est plat & troüé.
 
PATE, signifie aussi la partie d'embas des flustes, flageolets, hautbois, &c. Un flageolet est percé de six trous sans compter celuy de l'emboucheure, de la lumiere & de la pate.
 
PATE, est aussi un instrument à plusieurs pointes qui sert à faire plusieurs regles ensemble sur du papier.
 
PATE, est aussi une petite boutonniere qu'on attache à la fente d'un haut de chausses pour fermer une brayette.
 
PATE, est aussi un jeu d'écoliers, où on jette quelque menuë monnoye contre une muraille, & où l'on gagne, quand il n'y a que la longueur de la pate, ou de l'extension de la main entre les pieces des joüeurs.
 
On dit prov. que le singe se sert de la pate du chat pour tirer les marrons du feu, quand quelqu'un veut faire ses affaires, en mettant au hazard la vie, ou le bien d'autruy. On appelle aussi un hypocrite, un traistre, affronteur, pate peluë, qui fait comme le loup, qui monstroit une pate de brebis pour tromper l'agneau. On dit aussi, qu'un chat fait la pate de velours, quand il retire ses griffes en dedans.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020