tremblotant

définitions

tremblotant ​​​ , tremblotante ​​​ adjectif

Qui tremblote. ➙ tremblant. —  Voix tremblotante. ➙ chevrotant.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Jaffret marchait, humble, tremblotant, chauve aussi, mais ramenant quelques mèches honteuses sur le sommet de son crâne pointu.Paul Féval (1816-1887)
J'aurais pu compter des milliers d'étoiles tremblotant dans un ciel tranquille.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Et je vis qu'il lui donnait sa bénédiction en tremblotant et en pleurant.Alfred de Vigny (1797-1863)
Une voix toute féminine le réveilla en tremblotant.Édouard Corbière (1793-1875)
Tout est ombre grise, tremblotant et irrégulier souvenir, fouillis confus de plaisirs et de peines fantasmagoriques.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Chancelant, les bras étendus, tremblotant comme un enfant, je reculai.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Le pouls est serré, fréquent, petit, faible, filiforme ; avec les progrès de la maladie, il devient enseveli, obscur, tremblotant, inégal, et disparaît entièrement.Charles Anglada (1806-?)
Il semblait qu'elles regardassent avec humeur les rues solitaires et se serrassent les unes contre les autres en tremblotant et se plaignant comme de véritables mortelles.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Sans doute parce qu'il y a trop d'air ici, trop d'espace vide, elle prend un son frêle, cette trompette, un son tremblotant et comme perdu.Pierre Loti (1850-1923)
Le mot du jour Vacances Vacances

Les vacances correspondent à une période où il est loisible de vaquer à ses occupations. Scolaires, elles vident les écoles de leurs élèves, les laissant tout à leur joie d’habiter des étendues de liberté. Les vacances sont, par définition, vacantes, soit vides et libres, propices aux petits et aux grands riens qui font tout.

Aurore Vincenti 17/02/2020