triomphe

 

définitions

triomphe ​​​ nom masculin

Victoire éclatante à l'issue d'une lutte, d'une rivalité. —  (choses) Le triomphe d'une cause.
Antiquité Honneur décerné à un général romain qui avait remporté une grande victoire.
locution Arc de triomphe, élevé pour un triomphe.
locution Porter qqn en triomphe : le hisser au-dessus de la foule pour le faire acclamer.
Grande satisfaction (après un succès). Un cri de triomphe.
Approbation enthousiaste du public. Remporter un triomphe.
Action, objet, représentation qui déchaîne l'enthousiasme du public.
 

synonymes

triomphe nom masculin

victoire

consécration, apothéose

satisfaction, exaltation

succès, réussite, [chanson] tube (familier), [livre] best-seller

faire un triomphe à

acclamer, applaudir, ovationner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le triomphe complet est impossible, il y a dans l'humanité des instincts qui ne s'anéantissent jamais complètement, mais l'un des courants peut réduire l'autre.Dora Melegari (1849-1924)
Il me paraît évident qu'il s'est opéré un grand changement dans l'opinion, et le triomphe n'est peut-être pas aussi éloigné que nous le supposions d'abord.Frédéric Bastiat (1801-1850)
L'absence des anciens animaux domestiques et sauvages, véhicules incessants d'épidémie, avait encore avancé l'heure du triomphe.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Bartholoméo reparut tout à coup portant en triomphe sa fille, qui se débattait dans ses bras.Honoré de Balzac (1799-1850)
Même ce compromis n’est en aucun cas un triomphe, mais plutôt une simple goutte d’eau dans la mer.Europarl
Les succès de ces généraux leur avaient valu les honneurs du triomphe ; mais bientôt de nouvelles razzias avaient été opérées par ces incorrigibles pillards.Ernest Mercier (1840-1907)
Il en peut bien sortir neuf cents projets qui se heurtent, mais non un qui triomphe.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Magua jeta un regard de triomphe sur toute l'assemblée avant de procéder à l'exécution de ses desseins.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Il y eut de leur côté quelques tentatives, faibles, mal dirigées, qui échouèrent complètement, et qui tournèrent pour moi en triomphe complet.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
J'accorde qu'il ne cherchera jamais le triomphe de sa personne que pour mieux assurer le triomphe de ses principes.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Les solides files d'arguments hérissés et disciplinés qu'il rangeait en bataille se changeaient dans son cœur, au moment du triomphe, en glorieuses processions d'hymnes couronnés et resplendissants.Hippolyte Taine (1828-1893)
S'il est vainqueur, je serai sa femme ; mais si je triomphe une seule fois, il y va de la vie pour vous tous.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Je comprends aujourd'hui qu'en observant cette étrange discrétion sur son triomphe, il ne cédait pas seulement à un simple calcul de prudence.Paul Bourget (1852-1935)
A la fin, il harangua le peuple du haut du balcon, et l'enfant fut porté en triomphe par tous les gamins du village.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais où la ville triomphe, c'est en tout ce qui concerne les produits agricoles : chevaux, bétail, volaille, beurre, blé....Valentine Vattier d'Ambroyse (1835-1891)
Le souvenir de l'état où il vient de me voir le poursuivra dans les bras de mon heureuse rivale, et ma défaite n'aura servi qu'à relever son triomphe.Jean-Paul Marat (1743-1793)
C'est assez que partout ailleurs la patrie soit trahie ; il faut qu'ici la liberté triomphe, et que la vérité soit entendue.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Nous nous reconnaissons tous en lui et, quand il a triomphé, nous nous associons tous à son triomphe.Anatole France (1844-1924)
Sans combats, la vertu n'est point ; car il est par trop évident que, sans lutte, il n'y a point de triomphe.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
De mon vote, peut dépendre le triomphe ou la défaite du principe que je soutiens.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRIOMPHE » s. m.

Ceremonie ou solemnité qu'on pratiquoit autrefois à Rome pour faire honneur à un victorieux, en luy faisant une entrée magnifique. Le Senat decernoit les honneurs du triomphe à ceux qui avoient conquis une Province, ou gagné quelque grande bataille. On menoit les Rois en triomphe, leurs dépouilles étoient étalées en triomphe, suivoient le char de triomphe.
 
TRIOMPHE, signifie quelquefois simplement, Victoire. Les triomphes de Miltiades empêchoient Themistocle de dormir.
 
TRIOMPHE, se dit figurément en choses morales. Cette beauté mene en triomphe plusieurs captifs. Le Triomphe de la Foy est un titre de plusieurs livres.
 
TRIOMPHE, est aussi un jeu des cartes, où les cartes que l'on a en main, qui sont de la couleur de celle qui retourne, ont l'avantage sur toutes les autres. La triomphe est de pic, de treffle. On luy a couppé, on luy a mangé deux triomphes par un à tout, où on a joüé le roy & la dame de triomphe.
 
On dit proverbialement, qu'il ne faut pas chanter le triomphe avant la victoire, pour dire, que les choses peuvent changer.
Les mots croisés du Robert Vins et vendanges Vins et vendanges

Jouez avec les mots du vin, et savourez cette grille de saison !

27/09/2020