trompette

 

définitions

trompette ​​​ nom féminin et nom masculin

nom féminin
Instrument à vent à embouchure, qui fait partie des cuivres. Sonnerie de trompettes. Trompette bouchée, dont l'embouchure a été munie d'une sourdine.
locution En trompette : relevé du bout. Nez en trompette, retroussé.
Nom de coquillages ; de champignons. ➙ trompette-de-la-mort.
nom masculin Musicien qui joue de la trompette dans une musique militaire. Un trompette. ➙ trompettiste.
 

synonymes

trompette

nom féminin

bugle, corne, cornet, [romaine] buccin

clairon

en trompette

retroussé, recourbé

nom masculin

trompettiste

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Aux éclats de la trompette, le vieux cheval dressa les oreilles, hennit, et, malgré les efforts désespérés de son cavalier, s'élança au milieu des escadrons.Émile Gaboriau (1832-1873)
On eût cru être à une revue, tant les choses se passaient tranquillement, et tant les mouvements répondaient aux signaux de la trompette.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un nez en trompette, une large bouche qui souriait toujours, quelques brins de barbe qui couraient de l'oreille au menton complétaient l'ameublement de ce visage d'honnête homme.Gaston Lavalley (1834-1922)
Chacun s'empressait de mettre la clef sous la porte et de décamper sans tambour ni trompette.Henri Durand-Brager (1814-1879)
Quelques-uns cependant ont déjà entendu ces sons, ils reconnaissent la trompette de guerre des visages pâles !Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Il hennit au son de la trompette ; il flaire de loin la bataille, le tonnerre des capitaines, et le cri de triomphe.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Les anges qui sonnent de la trompette sont finis avec autant de soin que pour le tableau de chevalet le plus près de l'œil.Stendhal (1783-1842)
On s'est borné à dire que le son de la trompette perdait, par le mécanisme des cylindres, beaucoup de son éclat ; ce qui n'est pas, du moins pour mon oreille.Hector Berlioz (1803-1869)
Je crois que si tu venais, la nuit, me voir en jouant de la trompette, personne ne t'entendrait.Eugène Chavette (1827-1902)
Alors, une voix se fit entendre du fond de la caverne, avec des accents de trompette marine.Robert de Montesquiou (1855-1921)
Du haut de leur perchoir, les gros paons vert et or, à crête de tulle, ont reconnu les arrivants et les accueillent par un formidable coup de trompette.Alphonse Daudet (1840-1897)
Un trompette le suivait à quelque pas, agitant un mouchoir blanc et lançant de temps à autre des coups de clairon.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Va, j'ai le chic en fait d'instrument, moi qu'ai tété trois mois trompette dans les curassiers.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
On ne serait pas étonné en cet instant d'entendre retentir la trompette du jugement, et l'idée de clémence est loin de tous les cœurs.Stendhal (1783-1842)
Il envoya, par bravoure, un trompette dans la ville pour savoir s'il n'y avoit personne qui voulût faire le coup de pistolet.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Edme emboucha la trompette, sonna, furieux de sa blessure, excité par le désir de chasse.Paul Adam (1862-1920)
Les uns jouaient de la flûte, les autres chantaient, d'autres encore jouaient de la trompette ou des timbales.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Des flûtes, des cithares et des trompettes accompagnaient l'action d'une musique appropriée, si bien qu'on cherchait à imiter par la trompette les grincements de dents du monstre blessé.Johannès Weber (1818-1902)
Au son de ma trompette, rompez votre sommeil, et joignez-vous à moi ; et marchant contre la ville aux sept collines, combattez, poursuivez vos conquêtes jusqu'à ce que nous soyons libres.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Puis, ce furent des bruits sonores, discordants, et soudain de ce chaos sortit enfin une harmonie puissante, étrange, barbare, avec des sonorités de trompette, des éclats de cymbales.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TROMPETTE » s. m.

est le cavalier qui sonne de cet instrument. Ce sont les Trompettes qu'on envoye aux assiegez pour les sommer de se rendre, pour leur faire sçavoir quelque chose.
 
On le dit aussi au figuré. Les Poëtes disent qu'ils sont les trompettes de la gloire des Heros. Cet Escrivain a été le trompette de la guerre, qui a publié des manifestes qui ont été causes de la guerre.
 
TROMPETTE, se dit proverbialement en ces phrases. On dit qu'un homme est bon cheval de trompette, qu'il ne s'étonne pas pour le bruit, quand il ne se soucie pas des crieries qu'on peut faire contre luy. On dit qu'il faut deloger sans trompette, quand on chasse quelqu'un, quand on l'oblige de s'enfuir avec precipitation. On dit aussi, A gens de village trompette de bois, pour dire, qu'il faut faire aux gens des traittements proportionnez à leur condition.

Définition de « TROMPETTE » s. f.

Terme de Guerre. Instrument de Musique qui est le plus noble des instruments à vent portatifs, qui sert à la guerre dans la cavalerie pour l'advertir du service. On la fait d'ordinaire de leton, & on en peut faire de fer, d'estain, de bois, ou d'argent. Moyse en fit faire deux d'argent qui servoient aux Prestres, comme il est porté dans le 10. Chap. des Nombres ; & Salomon en fit faire 200. mille telles que Moyse avoit ordonnées, comme témoigne Josephe, liv. 8. ce qui fait voir que c'est le plus ancien des instruments. La trompette est composée d'un bocal par où on l'embouche, large de dix lignes, quoy que le fond ne soit que de trois lignes. Les deux premiers canaux qui portent le vent s'appellent branches. Les deux endroits par où elle se recourbe & replie s'appellent potences. Et le canal qui est depuis la seconde courbure jusqu'à son extremité, s'appelle le pavillon. Les endroits où les branches se peuvent briser & separer ou souder, s'appellent les noeuds, qui sont au nombre de cinq, & qui en couvrent les jointures. On appelle banderolle, le petit estendart armorié qui est attaché à ses branches ; & bandereau, le cordon qui sert à la pendre au cou de celuy qui en sonne. Quand on en ménage bien le son, il est de grande étenduë, & il passe les quatre octaves, qui font l'étenduë des claviers des espinettes & des orgues, & il peut aller jusqu'à 32. intervalles. Le jeu de la trompette depend de l'adresse de celuy qui l'embouche, qui est obligé de mettre les bouts des levres dans le bocal. A la guerre il y a huit principales manieres de sonner de la trompette. La premiere s'appelle le cavalquet, dont on se sert quand l'armée approche des villes, ou quand elle passe par dedans durant la marche. La seconde s'appelle le bouteselle, dont on use quand on veut deloger ou marcher, & puis on fait suivre la levée du bouteselle. La troisieme est quand on sonne à cheval, & puis à l'étendart. La quatriéme est la charge. La cinquiesme est le guet. La sixiesme s'appelle double cavalquet, la septiesme la chamade ; & la huitiesme est la retraite. On fait aussi des fanfares avec la trompette dans les rejouïssances. Menage derive ce mot du Grec strombos, qui signifie une conque dont on usoit autrefois au lieu de trompette. Du Cange le derive de trumpa, mot de la basse Latinité ; ou de l'Italien tromba ou trombetta, qu'on a dit dans le même sens. Il vient plûtost de trompill, qui en langage Celtique & Bas-Breton signifie trompette.
 
On dit figurément, qu'un Ange viendra avec la trompette annoncer le jour du Jugement, & reveiller les morts pour y comparoistre. Les Payens ont mis aussi une trompette à la bouche de la Renommée, dont ils ont fait une Divinité fabuleuse.
 
Il y a aussi dans l'orgue un jeu de trompettes, qui a huit pieds de long, & qui s'eslargit par enhaut comme le pavillon des trompettes militaires. Il a environ un demi-pied de diametre par enhaut, & un pouce & demi par enbas. Il y a aussi une trompette de pedales, qui est de huit pieds. Ce jeu est accordé à l'octave de la monstre.
 
On apelle en general trompettes & clairons, les tuyaux qui s'élargissent par enhaut.
 
TROMPETTE MARINE, est un instrument de Musique composé de trois tables, qui forment son corps triangulaire. Elle a un manche fort long, & une seule corde de boyau fort grosse, montée sur un chevalet qui est ferme d'un costé sur un de ses pieds, & tremblotant de l'autre costé sur un pied qui n'est point attaché à la table. On la touche d'une main avec un archet, & de l'autre on presse la corde sur le manche avec le pouce. C'est ce tremblement du chevalet qui luy fait imiter le son de la trompette : ce qu'elle fait si parfaitement, qu'il n'y a presque pas moyen de la distinguer de la trompette ordinaire ; & c'est ce qui luy a fait donner ce nom, quoy que d'ailleurs ce soit une espece de monocorde.
 
TROMPETTE PARLANTE, est une trompette longue de sept à huit pieds, & quelquefois de quinze, qui est toute droite, & faite de fer blanc, & qui a un fort large pavillon. Son bocal est assez large pour y introduire dedans les deux levres. Que si on parle dedans, elle porte la voix jusqu'à mille pas, & se fait entendre distinctement. On dit que l'invention en est moderne, & est du Chevalier Morlan Anglois. Neantmoins le Pere Kircher a donné la figure d'une trompette, dont il dit qu'Alexandre se servoit pour parler à son armée, qui est presque la même chose, à la reserve que celle-cy se divise en deux tuyaux, qui par aprés se rejoignent.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre B Relaxez-vous avec Robert : La lettre B

Découvrez les bienfaits du bien-être et de la béatitude avec les mots en B du Grand Robert.

20/02/2020