tu

définitions

tu ​​​ pronom

Pronom personnel sujet de la deuxième personne du singulier et des deux genres.
Tu as tort. —  familier (élidé en t' devant voyelle ou h muet) T'as tort. —  (en inversion) As-tu bien dormi ? —  familier Tu viens ?
(nominal) On se dit tu depuis hier. ➙ tutoyer. —  locution Être à tu et à toi avec qqn, être très lié, intime avec lui.

TU ​​​ nom masculin

Sigle de temps universel.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et maintenant que tu ne l'aimes pas, ou du moins que tu le crois, en es-tu plus heureux ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Car je ne pourrai jamais t'estimer, quand tu deviendrais la plus vertueuse des femmes, ni cesser de t'aimer, quand tu serais la plus débauchée !Paul Lacroix (1806-1884)
Mon plan comportait que tu partisses encore cette nuit même, mais il est trop tard ; il est préférable que tu attendes jusqu'à demain soir.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Si donc tu persistes à coucher vêtue, tu verras si mes mains sont habiles à mettre en pièces une tunique.Paul Lacroix (1806-1884)
Je t’adresse, à toi-même et à l’institution que tu présides, tous mes vœux de succès.Europarl
Quand tu te sentiras vide, viens à moi, et tu verras si je dis la vérité.Rudyard Kipling (1865-1936), traduction Louis Fabulet (1862-1933) et Robert d'Humières (1868-1915)
Et maintenant, tu sais, il faudra que tu restes ici jusqu'à ce que je t'aie fait signe !Robert Louis Stevenson (1850-1894), traduction Téodor de Wyzewa (1862-1917)
C'est la seule différence et j'impute cette logique à ton âge, sinon ce n'est pas très malin ce que tu viens de dire.Europarl
A tout moment de ta vie, tu peux faire la meilleure chose que tu es à même d'accomplir.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
De tout ce que tu m'as écrit, il ressort un principe cruel : il n'y a que les hommes supérieurs qui sachent aimer.Honoré de Balzac (1799-1850)
Tu as un mauvais jour : prends garde à ce qu'il ne soit pas suivi d'un plus mauvais soir !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Nos passions sont les tyrans les plus cruels : il suffit de renoncer à eux, et tu te sentiras libre.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Et ne dis pas que pour que tu puisses bien vivre, il faut que tous vivent bien, qu'ils mènent tous une vie juste.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Mais, puisque tu veux absolument que je te questionne sur son compte, dis-moi donc comment il a passé le temps durant mon absence ?Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Au contraire, j'ai les oreilles rebattues de tes faits et gestes ; tu es toujours en jeu, à ce que j'entends dire du moins.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Avec des regards louches - tu m'enseignes des voies détournées ; sur des voies détournées mon pied apprend - des ruses !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Je t'ai entendu dire que tu t'étais donné encore deux ans pour faire quelque chose.Albert Durer (1471-1528), traduction Charles Narrey (1825-1892)
C'était faux, tu le sais ; – mais que de tels augures se repentent de leurs prévisions !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ne sais-tu pas, ou aurais-tu oublié qu'au nombre de nos devoirs est celui de garder votre terre ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ne peux-tu donc pas comprendre qu'il y a des années qu'il a préparé son coup ?Robert Louis Stevenson (1850-1894), traduction Téodor de Wyzewa (1862-1917)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TU » Pronom personnel de la seconde personne au singulier,

qui ne se dit qu'aux personnes inferieures, ou fort familieres. Si tu parles, si tu bransles, je te tuë. Que dis-tu ? Qu'apportes-tu de nouveau ? Pauvre pecheur, que feras-tu au jour du Jugement ? où te cacheras-tu ? Tu maudiras l'heure de ta naissance.
 
On le dit quelquefois poëtiquement & dans le haut stile, en parlant à Dieu, & aux Princes. Seigneur, tu m'as creé, tu m'as racheté de ton sang precieux. On peut dire au Roy,
 
Tu nous mets à l'abri des vents & de l'orage.
Les mots de l’époque Sommes-nous envahis par les anglicismes ? Sommes-nous envahis par les anglicismes ?

Quand on demande aux gens ce qui pourrait mettre la langue française en danger, on entend souvent citer les anglicismes et la place trop importante que l’anglais prendrait aujourd’hui dans notre langue.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 26/11/2020