Email catcher

vacillement

Définition

Définition de vacillement ​​​ | ​​​ nom masculin

Mouvement, état de ce qui vacille.
au figuré Hésitation à agir ; changement d'opinion. syn. vacillation ​​​ | ​​​ nom féminin.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot vacillement

Jusqu'à quel point les militants humanitaires ou politiques ne sont-ils pas déjà engagés dans le vacillement, la désidentification d'une subjectivation cosmopolite ?Tumultes, 2020, Patrick Cingolani (Cairn.info)
Dans les deux cas, un vacillement s'est introduit dans la perception évidente et familière du monde.Revue du Mauss, 2001, Jacques Dewitte (Cairn.info)
On assiste au vacillement d'un couple qui ne se comprend plus, jusqu'au dénouement, véritable coup de théâtre.Ouest-France, 20/04/2018
Enfin, la nuit tombée, avec le vacillement des deux bougies de la cheminée dans la chambre triste, il sonnait pour l'addition.Camille Lemonnier (1844-1913)
Elle est vacillement constant, invention et appropriation de notions et de concepts à partir d'une expérimentation sur soi-même.Lettres de la SPF, 2016 (Cairn.info)
Dans ces moments de vacillement mondial, la fonction d'artiste va redevenir centrale.Ouest-France, Glen RECOURT, 02/10/2020
C'est la castration symbolique opérée à travers les propos mêmes de la mère, rendant caduque sa propre loi maternelle, d'où son vacillement.Psychologie clinique, 2014, Sofia Chraibi (Cairn.info)
C'est quand l'attrait hors du groupe familial commence à imposer d'autres normes, que se font sentir la différence et un vacillement.La clinique lacanienne, 2010, Catherine Grangeard (Cairn.info)
Elle représente ce vacillement qui donne au sens une naissance hésitante entre une clarté idéale et une ambiguïté absolue.Ela. Études de linguistique appliquée, 2019, Adel Khedher (Cairn.info)
Vous avez vu l'ombre projetée par le vacillement de ma bougie.Charles Dickens (1812-1870) et Wilkie Collins (1824-1889), traduction Mme Judith (1827-1912)
Il était tout le temps sur le bord de se taire, dans des vacillements, des silences profonds.La Cause du désir, 2010, Jacques-Alain Miller (Cairn.info)
Séverine s'était levée, violente, le visage en flamme, avec le vacillement effrayé de son regard bleu, sous la masse lourde de ses cheveux noirs.Émile Zola (1840-1902)
Autour de la table, les convives s'étaient regardés, avec un vacillement d'inquiétude.Émile Zola (1840-1902)
Une première rencontre, avec un homme l'entraîne plus loin que ce qu'elle souhaitait et marque le début du vacillement.Ouest-France, 24/05/2018
En entrant, malgré son manque de foi, il avait éprouvé un trouble, une sorte de vacillement d'âme, comme si le mystère allait lui être révélé.Émile Zola (1840-1902)
Sous le vacillement de la lampe suspendue, il revoyait toujours le grand cerf noir.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il se produit alors un tremblement des limites, un vacillement de la structure et le sujet s'y risque coûte que coûte.La lettre de l'enfance et de l'adolescence, 2007, Céline Masson (Cairn.info)
Dans un grenier illuminé par le vacillement d'une bougie, une vieille femme s'évade chaque jour dans ses souvenirs, et se perd dans les vestiges d'une vie passée.Ouest-France, 18/11/2017
Puis, comme elle le regardait anxieusement, avec un vacillement des yeux qu'il connaissait bien chez les joueurs, il comprit qu'elle non plus ne savait rien.Émile Zola (1840-1902)
Il s'agit d'abord de trouver un équivalent visuel à cet état de vacillement provoqué par le passage d'une langue à l'autre.Vacarme, 2005, Clara Schulman (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de VACILLATION s. f.

Variation de réponses, incertitude, irresolution en ses paroles, en ses jugements. Un homme qui est innocent ne doit faire aucune vacillation dans ses réponses. Un homme ferme & de bon sens, quand il a pris parti, n'est plus sujet à vacillation, comme un ignorant.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.