vaquer

 

définitions

vaquer ​​​ verbe transitif indirect

Vaquer à. S'occuper de, s'appliquer à. Vaquer à ses occupations.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je vaque

tu vaques

il vaque / elle vaque

nous vaquons

vous vaquez

ils vaquent / elles vaquent

imparfait

je vaquais

tu vaquais

il vaquait / elle vaquait

nous vaquions

vous vaquiez

ils vaquaient / elles vaquaient

passé simple

je vaquai

tu vaquas

il vaqua / elle vaqua

nous vaquâmes

vous vaquâtes

ils vaquèrent / elles vaquèrent

futur simple

je vaquerai

tu vaqueras

il vaquera / elle vaquera

nous vaquerons

vous vaquerez

ils vaqueront / elles vaqueront

 

synonymes

vaquer à verbe transitif indirect

s'adonner à, se consacrer à, se livrer à, s'occuper de, s'appliquer à

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Chacun, à son tour, a besoin de quitter sa famille et sa maison pour vaquer à ses affaires.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Il eut la bonté, quelques semaines après notre arrivée, de me donner un petit emploi qui vint à vaquer dans le fort.Abbé Prévost (1697-1763)
La mère, folle de douleur, trouvait à peine la force de vaquer aux soins ordonnés par le docteur qui avait déclaré ne pouvoir encore se prononcer.Paul Bourget (1852-1935)
Chacun s'estimait bien trop heureux d'une trêve qui lui permettait de respirer enfin, de vaquer un peu plus tranquillement à ses occupations.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il ne faut pas «vaquer à ses occupations» comme si de rien n’était, apporter des réponses hâtives ou réagir de manière excessive.Europarl
Quant aux hommes, les uns faisaient entre les branches la récolte des fruits, les autres descendaient par l'escalier pour vaquer à leurs occupations habituelles.Jules Verne (1828-1905)
Une potée d'eau fraîche pour me débarbouiller, des compresses d'eau de sel sur mes égratignures, et demain je pourrai vaquer à mon ouvrage...Paul Mahalin (1838-1899)
On ne peut donc pas faire de discrimination entre les collègues qui font l’effort de rester et ceux qui préfèrent vaquer à d’autres occupations.Europarl
Et chacun continuait de vaquer à ses affaires, et les salles de spectacle étaient pleines.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Tout cela est le comble du ridicule, et si vous n'avez pas de meilleurs raisons à m'opposer, je vous engage à me laisser tranquillement vaquer à mes affaires.Gustave Aimard (1818-1883)
La conversation, toutefois, ne pouvait être bien animée ; et, aussitôt le repas terminé, chacun se retirait pour vaquer à ses occupations.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
Nous nous occupâmes immédiatement de liquider notre situation financière, car notre malade était arrivé au terme de son traitement et pouvait désormais vaquer à ses affaires.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Il n'ajouta pas un mot, et s'en alla vaquer à sa besogne habituelle, dont vous aurez jugé par ses remarques sur les participes.Paul Bourget (1852-1935)
Cette indisposition ne l'empêchant nullement de vaquer à ses affaires, il était un jour enfermé dans son cabinet avec deux familles, élaborant un contrat de mariage.Félix Galipaux (1860-1931)
Elle est trop mièvre et trop chétive pour que je la laisse aller aux champs ou vaquer à la dure besogne de l'auberge.Paul Mahalin (1838-1899)
Montrons une nouvelle fois notre approbation et allons calmement vaquer à nos occupations respectives après ce débat qui a été très sérieux.Europarl
C'était la première fois que j'entendais les noms appelés à l'avance, lorsque le nombre d'orateurs était limité, de sorte que les autres députés ont pu vaquer à leurs activités.Europarl
Dès lors les réunions populaires furent interrompues, les confréries de pénitents n'osaient plus s'assembler dans les oratoires, même pour vaquer à leurs dévotions communes.Émile Vincens (1764-1850)
L'histoire les attribue à l'impatience qu'avaient ses ennemis et ses rivaux de voir vaquer sa place.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
C'était assez d'elle pour veiller sur la maman, vaquer à l'entretien du jardin et aux soins du ménage, assez d'elle qui gardât le célibat.Albert Cim (1845-1924)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VAQUER » v. neut.

Estre vuide, n'être point remply & occupé. Il y a un appartement qui vaque dans cette maison ; un lit qui vaque dans cet Hospital, dans cette Infirmerie. En ce sens on se sert plus souvent du participe. Un appartement vaquant, un lit vaquant.
 
VAQUER, se dit figurément des charges, des Benefices, des commissions. Aprés la mort d'un tel Pape, le St. Siege vaqua trois mois. Cette charge a vaqué par mort, par resignation, par forfaiture. Ce Benefice a vaqué par devolut, il vaque en Regale.
 
VAQUER, se dit aussi en Morale, & signifie, S'appliquer à des exercices paisibles, de pieté, d'estude, d'affaires. Ce saint homme vaque tous les jours deux heures à l'oraison, à la devotion. Le reste du temps il vaque à la conversion des Heretiques, à la consolation des affligez, à l'assistance des malades. Ce Docteur vaque continuellement à l'estude. Ce Magistrat vaque avec grand soin aux affaires de la Police. Les Juges se taxent les espices à proportion du temps qu'ils ont vaqué à juger un procés.
 
VAQUER, signifie aussi, S'abstenir de travailler aux affaires, suspendre ses estudes. Il ne se dit que des Juges & des escoliers. Le Parlement vaque les jours marquez dans son Almanach particulier. Tous les Colleges vaquent le jour de la Procession du Recteur.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020