verbe

 

définitions

verbe ​​​ nom masculin

(avec une majuscule) Religion chrétienne Parole (de Dieu) adressée aux hommes. Le Verbe de Dieu.
littéraire Expression de la pensée (oralement ou par écrit) au moyen du langage. ➙ langage, langue. La magie du verbe.
Ton de voix. locution Avoir le verbe haut : parler très fort ; parler, décider avec hauteur.
Mot qui exprime une action, un état, un devenir, et qui présente un système complexe de formes (➙ conjugaison). Formes, temps, modes, personnes du verbe. Verbe transitif, intransitif, pronominal.
 

synonymes

verbe nom masculin

[Religion] logos

parole, discours, propos

langage, langue

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il faudra lire chaque soir avant de te coucher le verbe avere, ensuite le verbe essere.Stendhal (1783-1842)
On superposa la pierre à la pierre, on accoupla ces syllabes de granit, le verbe essaya quelques combinaisons.Victor Hugo (1802-1885)
Beaucoup de ses officiers manquaient ; ceux qui étaient là, le verbe sonore et le monocle avantageux, faisaient des récits de la bataille.Louis Dumure (1860-1933)
La synthèse du verbe formulé par la figure humaine monte lentement et sort des eaux comme le soleil qui se lève.Éliphas Lévi (1810-1875)
Dans ce domaine, comme dans nombre d'autres choses, le verbe compte plus que le nom.Europarl
Il ne voyait que par elle, et il croyait entendre les réponses de la sagesse incréée, de la raison universelle, du verbe.Gustave Baguenault de Puchesse (1843-1922)
Mais si garde se dit d'une chose, ou se rapporte à une chose, alors il est verbe, et par conséquent invariable : des garde-vue, des garde-manger, des garde-robes.Thomas Maguire (1776-1854)
Que s'ils sont gouvernés et régis par un verbe, ils s'accolent à la fin du verbe régissant dans la forme ci-après.Volney (1757-1820)
Il a rendu au verbe son pouvoir antique d'évoquer la vision des choses et la réalité des sentiments.Willem Geertrudus Cornelis Byvanck (1848-1925)
La plupart des violoncellistes sont loquaces et rageurs, ayant le verbe haut, la parole débordante, non sans esprit d'ailleurs.Jules Verne (1828-1905)
Son verbe était plus riche en voix dérivées que celui d'aucune autre langue de la famille sémitique.François Lenormant (1837-1883)
Après qui, je mettrais un verbe à la deuxième personne du pluriel du présent de l'indicatif, et je continuerais ainsi : cette grotte profonde.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Travailler la milpa veut dire préparer la terre à recevoir le grain ; on a fait aussi le verbe milpear, récolter, de là, milpa, la moisson.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Tout le langage humain est conçu pour les créatures ; cette partie d'oraison la plus essentielle de toutes, le verbe, suppose le temps, qui commença avec le monde.Charles de Rémusat (1797-1875)
Il avait bien un peu le verbe offensant de l'avocat, mais cela passait, tant il avait franchement envie de plaire et tant il sentait bon de loin.Paul Féval (1816-1887)
Mais en même temps on s'est heurté à des divergences d'une incontestable gravité, surtout en ce qui touche au mécanisme du verbe suméro-accadien.François Lenormant (1837-1883)
Ce verbe, formé du grec, signifie boire avant quelqu'un, comme pour lui donner l'exemple et l'inviter à faire de même.Eugène Muller (1826-1913)
La lettre a, qui commence tout dictionnaire, n'est-elle pas la troisième personne du verbe avoir ; avoir n'est-il pas la racine d'avarice ?Alphonse Karr (1808-1890)
Les locutions conjonctives avant que, sans que, et le verbe défendre, ne sont jamais suivis de ne : avant qu'il fasse froid, – je défends qu'on lui fasse mal.Thomas Maguire (1776-1854)
L'idée mère, le verbe, n'était pas seulement au fond de tous ces édifices, mais encore dans la forme.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VERBE » s. m.

Terme de Theologie. La seconde Personne de la Trinité. Le Verbe incarné ; le Verbe s'est fait chair. Au commencement étoit le Verbe, & le Verbe étoit Dieu, dit St. Jean en son Evangile.
 
VERBE. Terme de Grammaire. Partie de l'oraison, qui se conjugue par temps & par moeufs ou modes. Un verbe actif, est celuy qui exprime une action, comme, faire, donner, battre, & qui regit l'accusatif. Les Grammairiens en font de deux sortes : un qu'ils appellent transitif, qui agit sur autruy, comme tourmenter quelqu'un : l'autre qu'ils nomment reciproque, qui agit sur soy-même, comme se tourmenter, & qui se joint toûjours avec le pronom personnel.
 
VERBE PASSIF, est celuy qui exprime une passion, qui souffre & reçoit l'action de quelque agent, & se conjugue avec le verbe auxiliaire je suis.
 
VERBE NEUTRE, est celuy qui ne designe aucune action, ni passion, & qui n'a aucun regime, comme dormir.
 
Il y en a qui admettent des neutres-passifs : mais à y prendre garde de prés, il n'y en a point en nostre langue, ou fort peu. Ce sont des verbes neutres, ou absolus, qui se conjuguent en y adjoustant le pronom personnel seulement, lequel se met également bien aux actifs, quoy qu'il n'y ait point de neutres-actifs.
 
VERBE ABSOLU, est celuy qui n'a besoin d'aucun regime, ni exprimé, ni sousentendu, comme, il tonne.
 
VERBE AUXILIAIRE, c'est le verbe avoir & le verbe estre, qui aident à conjuguer les verbes actifs & passifs.
 
VERBE SUBSTANTIF, est le verbe estre, je suis.
 
VERBES REGULIERS, sont ceux qui se conjuguent tous d'une même façon, & suivant une certaine regle, comme, j'aime, je fais.
 
VERBES ANORMAUX, sont ceux qui ont des irregularités, & quelque chose de singulier dans les terminaisons ou formations de leurs temps, comme, asseoir, faillir.
 
VERBE IMPERSONNEL, est celuy qui n'a que la troisiéme personne, il faut.
 
Il y a aussi des verbes reduplicatifs, comme, refaire, redonner ; frequentatifs, comme suçoter, trembloter, sucer, ou trembler plusieurs fois.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020