Email catcher

vitupérer

Définition

Définition de vitupérer ​​​ verbe

verbe transitif littéraire Blâmer vivement.
verbe intransitif Vitupérer contre qqn, qqch., élever de violentes protestations contre (qqn, qqch.). ➙ pester, protester.

Conjugaison

Conjugaison du verbe vitupérer

actif

indicatif
présent

je vitupère

tu vitupères

il vitupère / elle vitupère

nous vitupérons

vous vitupérez

ils vitupèrent / elles vitupèrent

imparfait

je vitupérais

tu vitupérais

il vitupérait / elle vitupérait

nous vitupérions

vous vitupériez

ils vitupéraient / elles vitupéraient

passé simple

je vitupérai

tu vitupéras

il vitupéra / elle vitupéra

nous vitupérâmes

vous vitupérâtes

ils vitupérèrent / elles vitupérèrent

futur simple

je vitupérerai / ro je vitupèrerai

tu vitupéreras / ro tu vitupèreras

il vitupérera / ro il vitupèrera / elle vitupérera / ro elle vitupèrera

nous vitupérerons / ro nous vitupèrerons

vous vitupérerez / ro vous vitupèrerez

ils vitupéreront / ro ils vitupèreront / elles vitupéreront / ro elles vitupèreront

Synonymes

Synonymes de vitupérer verbe transitif

[littéraire] blâmer, stigmatiser, fustiger (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot vitupérer

Il est de bon ton aujourd'hui de vitupérer le sac en matière plastique.Médium, 2005, François Dagognet (Cairn.info)
Il n'est sans doute pas inutile, et en tout cas bien populaire, de vitupérer les bonus excessifs des traders et de mieux réguler leurs opérations.Commentaire, 2011 (Cairn.info)
En d'autres termes, il est plus facile de vitupérer le discours colonial que de le déconstruire méthodiquement.Politique africaine, 2004 (Cairn.info)
Puis il se mit à vitupérer en termes beaucoup moins nobles que son geste, certainement.Aimery de Comminges (1862-1925)
A tel point que lorsqu'un spectateur se met à vitupérer, ce pourrait être du vrai.Les temps modernes, 2012, Micheline B. Servin (Cairn.info)
Notre objectif n'est pas de vitupérer l'époque, de déplorer la perte du bon vieux temps et de dénoncer l'inflation informatique ou la vulgarité télévisuelle.Revue du Mauss, 2009 (Cairn.info)
Faut-il pour autant vitupérer les progrès du virtuel et d'un monde largement spectral, ou représenté par ses signes ?Les cahiers de médiologie, 2000, Daniel Bougnoux (Cairn.info)
Au passage, ce trublion chouchou des médias n'en finit pas de vitupérer contre les blocages de notre système politique.Études, 2016, Jérôme Cordelier (Cairn.info)
Il ne s'agit pas de vitupérer contre les médias ou les journalistes.Le débat, 2005, Stephen Smith (Cairn.info)
Il ne s'agit pas de vitupérer l'époque et de chercher refuge dans un passé idéalisé.La pensée de midi, 2008, Michel Guérin (Cairn.info)
Quel sens cela aurait-il de faire semblant d'ignorer l'existence de pallier à, vitupérer contre, débuter quelque chose, etc.Langages, 2011, Jean-François Sablayrolles (Cairn.info)
Inutile de vitupérer, les dés sont jetés et la cause entendue.Ouest-France, 26/05/2014
On y voit les députés lever les bras, vitupérer ou souffler de dépit.Ouest-France, 12/12/2020
La femme refuse de décliner son identité, et commence à vitupérer.Ouest-France, 15/11/2019
Elle n'a de cesse de vitupérer les préventions et la pusillanimité européennes manifestées contre la transgenèse.Revue internationale et stratégique, 2001 (Cairn.info)
Or que fait un footballeur s'il pense qu'il y a faute si ce n'est vitupérer auprès de l'arbitre ?Ouest-France, Laurent FRÉTIGNÉ, 11/05/2021
Ou si on les évoque, c'est non pour les vitupérer mais pour leur adresser un dernier adieu.Vacarme, 2011, Gérard Wajcman (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de VITUPERER v. act.

Blasmer, reprocher à quelqu'un une action honteuse. Ces mots ne se disent que dans le burlesque.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine