Email catcher

exécrer

définitions

exécrer ​​​ | ​​​ verbe transitif

littéraire Haïr (qqn) au plus haut point. ➙ abhorrer, détester.
Avoir de l'aversion, une vive répugnance pour (qqch.).

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'exècre

tu exècres

il exècre / elle exècre

nous exécrons

vous exécrez

ils exècrent / elles exècrent

imparfait

j'exécrais

tu exécrais

il exécrait / elle exécrait

nous exécrions

vous exécriez

ils exécraient / elles exécraient

passé simple

j'exécrai

tu exécras

il exécra / elle exécra

nous exécrâmes

vous exécrâtes

ils exécrèrent / elles exécrèrent

futur simple

j'exécrerai / ro j'exècrerai

tu exécreras / ro tu exècreras

il exécrera / ro il exècrera / elle exécrera / ro elle exècrera

nous exécrerons / ro nous exècrerons

vous exécrerez / ro vous exècrerez

ils exécreront / ro ils exècreront / elles exécreront / ro elles exècreront

synonymes

exécrer verbe transitif

détester, haïr, avoir en horreur, maudire, ne pas pouvoir souffrir, rejeter, repousser, vomir, ne pas pouvoir sentir (familier), abhorrer (littéraire), abominer (littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On laisse de côté l'amoureux du handball, le féru d'histoire, le bon vivant, le curieux, le personnage souvent drôle et de bonne compagnie pour exécrer le communiquant.Ouest-France, Christophe DELACROIX, 11/11/2014
Catherine, dans sa jalousie, s'attendait à exécrer cette enfant.Gustave Flaubert (1821-1880)
Cachée au fond d'un couvent, il ne vous en aimera que plus ardemment, et il ne m'en exécrera que davantage, moi...Émile Gaboriau (1832-1873)
Cet homme, issu de la classe moyenne, dit exécrer l'élitisme qui colle à cette musique.Ouest-France, Élodie BERTHAUD, 06/10/2014
On a beau exécrer la culture engendrée par le marché, ses instruments sont pourtant vénérés.Savoirs et clinique, 2009, Sylvain Masschelier (Cairn.info)
Ne dois-je pas exécrer celui qui m'a déshonorée par une calomnie infâme ?...Eugène Sue (1804-1857)