Email catcher

abolir

Définition

Définition de abolir ​​​ verbe transitif

Annuler, supprimer (ce qui a un effet juridique). Abolir une loi (➙ abroger), une peine (➙ annuler).
Supprimer, faire disparaître. L'avion abolit les distances.

Conjugaison

Conjugaison du verbe abolir

actif

indicatif
présent

j'abolis

tu abolis

il abolit / elle abolit

nous abolissons

vous abolissez

ils abolissent / elles abolissent

imparfait

j'abolissais

tu abolissais

il abolissait / elle abolissait

nous abolissions

vous abolissiez

ils abolissaient / elles abolissaient

passé simple

j'abolis

tu abolis

il abolit / elle abolit

nous abolîmes

vous abolîtes

ils abolirent / elles abolirent

futur simple

j'abolirai

tu aboliras

il abolira / elle abolira

nous abolirons

vous abolirez

ils aboliront / elles aboliront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot abolir

Ce qui ne signifie en rien, dans un mouvement de bascule qui serait préjudiciable, qu'il faille abolir toute situation d'apprentissage ou de contraintes.Enfances & PSY, 2009, Patrice Huerre (Cairn.info)
Il est temps d'abolir les quotas et de faire confiance au marché libre.Europarl
Là aussi, des établissements commencent à abolir cette règle pour les prendre en compte plus rapidement, parfois même dès la première année.Capital, 10/02/2022, « Crédit immobilier : les astuces des banques pour faire passer… »
Cette promesse semble abolir les mécanismes de solidarité élaborés au cours des 150 dernières années.Thérapie familiale, 2018, Stéphan Hendrick (Cairn.info)
Mourir entièrement et abolir la détestable conscience de soi, et toute douleur et toute joie, c'était bien.Paul Margueritte (1860-1918)
Pour la première fois, on entrevoit la possibilité d'abolir les frontières, d'éduquer et d'apporter la modernité dans les campagnes.Ça m'intéresse, 01/06/2017, « Comment la radio nous a changé la vie ? »
Ils ont demandé aux autorités le droit d'abolir le temps.Ouest-France, 20/06/2019
Cette donation n'abolira pas la vacuité de sens initiale puisqu'elle n'est possible qu'en la supposant.Rue Descartes, 2017, Frédéric Laupies (Cairn.info)
Alors, faut-il abolir les privilèges fiscaux de l'assurance vie ?Capital, 17/08/2018, « Assurance vie : faut-il en finir avec sa fiscalité dorée… »
L'idée d'abolir la propriété privée et de mettre en commun les moyens de production est plus ancienne encore.Ça m'intéresse, 12/04/2018, « D'où vient le communisme ? »
Il distingue, tout d'abord, le welfarisme, qui milite pour un rapport sain et non maltraitant, de l'abolitionnisme, qui veut abolir l'élevage.Ouest-France, Christophe VIOLETTE, 16/09/2021
S'ils étaient de mon choix, ils aboliraient la dîme et la gabelle et nous serions tous heureux.Anatole France (1844-1924)
Devenu démiurge, l'homme pourrait abolir la souffrance et – qui sait ?Droit, Santé et Société, 2020, Catherine Le Bris (Cairn.info)
Oui, il voulait l'user promptement, cette charte abominable ; oui, il rêvait de l'abolir quand le peuple en serait lassé.Ernest Daudet (1837-1921)
Mon oncle croit qu'on ferait très-bien d'abolir la contrainte par corps, ou de la réserver seulement pour les créanciers.Émile Marco de Saint-Hilaire (1796-1877)
Éliminer toute nourriture, toute possibilité de nourriture, revient à abolir tout élément naturel (car toujours comestible) de l'univers apocalyptique.Études, 2013, Léo Daguet, Marie Liénard-Yeterian (Cairn.info)
Le premier acte de la convention fut d'abolir la royauté, de proclamer la république.Pierre-Louis Roederer (1754-1835)
C'est de l'espéranto, cette langue créée en 1887 pour abolir les barrières linguistiques et permettre à tous de communiquer, au-delà des pays et des cultures.Ouest-France, Isabelle JOHANCIK, 30/01/2015
D'une part, certaines configurations d'aménagements fonciers collectifs ont résisté et survécu aux lois qui devaient les abolir et recueillent un nouvel intérêt juridique.Revue interdisciplinaire d'études juridiques, 2021, Alessia Tanas, Serge Gutwirth (Cairn.info)
Cette unification n'abolira pas les risques propres à ce statut.Capital, 19/05/2015, « Choisir la forme juridique adaptée à votre future entreprise »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ABOLIR v. act.

Mettre quelque chose hors d'usage, l'effacer, la mettre à neant. Le Magistrat a aboli cette méchante coûtume. le Roy a aboli une telle loy, une telle procedure ; il a entierement aboli les duels. Le temps a aboli les plus beaux monumens de l'antiquité. il n'y a que le Roy qui puisse abolir un crime. Ce mot vient du Latin abolere, ita extinguere & delere, ut ne oleat quidem.
 
ABOLIR, se dit aussi avec le pronom personnel. Les Mandats Apostoliques se sont abolis par un non-usage. il ne faut pas souffrir que les bonnes coûtumes s'abolissent.
 
ABOLI, IE. part. pass. & adj. Loy abolie. crime aboli.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Style et écriture L'affaire Colette L'affaire Colette

Saviez-vous qu'il existe une controverse autour de l'œuvre de Colette ? Quelle part de ses écrits faut-il attribuer à son époux Willy ? 

24/03/2022