Email catcher

accabler

Définition

Définition de accabler ​​​ verbe transitif

Faire supporter à (qqn) une chose pénible. Accabler qqn de travail. ➙ surcharger. Accabler qqn de reproches. ➙ abreuver. Cette triste nouvelle nous accable.
Amener à un état d'abattement. Une chaleur qui accable.
Confondre, prouver la culpabilité de. Des preuves qui accablent un accusé.

Conjugaison

Conjugaison du verbe accabler

actif

indicatif
présent

j'accable

tu accables

il accable / elle accable

nous accablons

vous accablez

ils accablent / elles accablent

imparfait

j'accablais

tu accablais

il accablait / elle accablait

nous accablions

vous accabliez

ils accablaient / elles accablaient

passé simple

j'accablai

tu accablas

il accabla / elle accabla

nous accablâmes

vous accablâtes

ils accablèrent / elles accablèrent

futur simple

j'accablerai

tu accableras

il accablera / elle accablera

nous accablerons

vous accablerez

ils accableront / elles accableront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot accabler

Sans les accabler, car ils ne sont pas seuls responsables, le profil de la triplette offensive semble être une erreur de casting.Ouest-France, Florent BIBILONI, 12/03/2021
Je ne tiens pas à vous accabler de chiffres, mais je vous en livre toutefois un petit échantillon.Europarl
Les obturations dentaires fabriquées à partir de matériaux autres que des amalgames étant trois fois plus chères, leur utilisation accablerait exagérément les compagnies d’assurance-santé.Europarl
Depuis sa démission fracassante dans le sillage du scandale, d'autres révélations sont venues accabler l'ancien numéro deux du gouvernement.Ouest-France, 27/08/2021
L'homme aura traversé les trois jours de son procès sans manifester la moindre émotion, sans vraiment contester les charges terribles qui n'ont cessé de l'accabler.Ouest-France, Benoit LE BRETON, 07/10/2020
Dénoncer ne suffit pas, mais accabler, disserter n'est pas agir.Humanisme, 2012, Jean-Louis Coy (Cairn.info)
Cette terre lui est précieuse, et nuire à la terre, c'est accabler de mépris son créateur.EcoRev, 2012, Seattle (Cairn.info)
Nous n'avons aucun intérêt à nous accabler de problèmes supplémentaires en l'espèce.Europarl
Ayant trop promis, il sentait l'embarras de manquer à ses promesses, dans une position grave, où quelques ennemis de plus suffisaient pour l'accabler.Adolphe Thiers (1797-1877)
Le seul véritable effet de cette proposition sera d'accabler l'industrie agricole d'une bureaucratie supplémentaire et de nouvelles dépenses.Europarl
Elles accableront les entreprises et entraîneront évidemment des pertes d'emplois et des augmentations de prix pour les consommateurs.Europarl
Ils ralentissaient entre les feux rouges pour accabler les femmes de sifflets et d'imprécations sexistes.Cahiers du Genre, 2004, Sara Helman, Tamar Rapoport, Hervé Maury (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ACCABLER v. act.

Faire tomber une chose pesante sur une autre, qui l'oblige à succomber sous un poids excessif. Il a été accablé sous la ruine de cette maison. les ennemis l'accablerent par leur nombre.
 
Camden derive ce mot de l'Anglois cablu, qui signifie Opprimer.
 
ACCABLER, signifie aussi, Perir de quelque façon que ce soit dans quelque renversement general de l'Etat. Il y eut à Rome bien des gens accablés sous les ruines de la Republique.
 
ACCABLER, se dit figurément en Morale des gens trop chargés d'affaires, de debtes, d'imposts, ou de malheurs. Il est accablé de chagrin, de gens qui l'importunent. accablé de vieillesse. accablé de sommeil. on accable la nature en la surchargeant d'alimens, ou de remedes.
 
On le dit même en bonne part. Accabler de presens, de bienfaits, de complimens.
 
ACCABLÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Tirer les marrons du feu Tirer les marrons du feu

Nous autres braves gens utilisons parfois cette expression à mauvais escient. 

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 03/01/2023