ahuri

 

définitions

ahuri ​​​ , ahurie ​​​ adjectif et nom

adjectif Surpris au point de paraître stupide. ➙ éberlué, hébété. Avoir l'air ahuri. —  nom Quel ahuri ! ➙ abruti.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le capitaine pare le coup, se relève ahuri, se remet à la fenêtre pour avoir avant tout le mot de l'énigme.René Boylesve (1867-1926)
L'homme sous la cloche nous regardait ahuri ; il se tint les côtes, aussi, quand il eut compris.Judith Gautier (1845-1917)
Le graveur héraldique, d'abord ahuri, leur répliqua par une allocution d'une extrême vivacité, où le terme de sale pochard venait avec une fréquence regrettable.Alphonse Allais (1854-1905)
Il a fini par en prendre son parti, le pauvre mésaventurier, et lui-même nous conte ses plus récentes histoires avec un bon sourire ahuri, mais résigné.Alphonse Allais (1854-1905)
Je demeurai ainsi quelques secondes, ahuri, assommé, dans cette espèce de torpeur où doivent se trouver les gens après un formidable coup de poing sur la nuque.Maurice Level (1875-1926)
Vous ne vous rendez pas de bon cœur à mes demandes, et vous semblez ahuri du soulagement apporté à votre caisse trop pleine !Lucie Des Ages (1845-1914)
Un bon nombre d'exemplaires furent perdus, parce que le brocheur inattentif, dépourvu de tout foliotage, ahuri de l'aspect inaccoutumé des pages, avait effectué des interpolations extraordinaires.Charles Péguy (1873-1914)
Paul, ahuri, se leva et suivit son ami qui se dirigeait vers la chambre à coucher, séparée du salon où ils causaient par une portière en tapisserie.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Il semblait souffreteux, un peu ahuri, sinon hébété ; aussi son père et sa sœur ne le laissaient jamais seul.George Sand (1804-1876)
La remonte venait d'être si rapide, qu'il restait ahuri du grand jour, les paupières battantes dans cette clarté dont il s'était déshabitué déjà.Émile Zola (1840-1902)
L'homme me regarda d'un air ahuri... puis mit son index à son oreille et secoua négativement la tête, pour me faire comprendre qu'il était sourd.Arnould Galopin (1863-1934)
Il allait dodelinant de la tête, tombant sur son pied droit, puis sur son pied gauche, toujours incertain et comme ahuri.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Pour le calmer un peu, le pharmacien, assez ahuri, avait dû lui baigner l'œil dans toutes sortes de collyres, prétendus souverains.Judith Gautier (1845-1917)
Bompard, resté comme ahuri, ne pouvait fournir aucun indice précis ni sur le drame ni sur l'endroit où il avait eu lieu.Alphonse Daudet (1840-1897)
Il fit un petit signe de tête au boucher, qui resta ahuri, sans lui rendre son salut.Émile Zola (1840-1902)
Le pauvre domestique, ahuri, et sentant vaguement qu'il a trop parlé, rentre précipitamment au presbytère.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Son domestique était tout ahuri et se donnait au diable pour comprendre le motif de ce départ si brusque.Amédée Achard (1814-1875)
Et ce service au milieu de tout cela... mon vieux domestique ahuri (il a été dressé par ma tante, l'habitude des cours).Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Le malheureux, alors, tout à fait ahuri, et ne comprenant rien à sa situation, appela.Gaston Leroux (1868-1927)
Ce n'était pas un nœud ; c'était un pauvre diable de lièvre, ahuri, effaré, perdant haleine à fuir plus vite que nous...Félix Nadar (1820-1910)
Afficher toutRéduire
Vidéos Quand un humoriste promeut la langue française... Quand un humoriste promeut la langue française...

L’humoriste Karim Duval s’est prêté au jeu du dico : découvrez ses définitions hautes en couleur dans une mini-série réalisée à l’occasion de la sortie du site Dico en ligne Le Robert.

25/05/2020