ahuri

 

définitions

ahuri ​​​ , ahurie ​​​ adjectif et nom

adjectif Surpris au point de paraître stupide. ➙ éberlué, hébété. Avoir l'air ahuri. —  nom Quel ahuri ! ➙ abruti.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le capitaine pare le coup, se relève ahuri, se remet à la fenêtre pour avoir avant tout le mot de l'énigme.René Boylesve (1867-1926)
L'homme sous la cloche nous regardait ahuri ; il se tint les côtes, aussi, quand il eut compris.Judith Gautier (1845-1917)
Le graveur héraldique, d'abord ahuri, leur répliqua par une allocution d'une extrême vivacité, où le terme de sale pochard venait avec une fréquence regrettable.Alphonse Allais (1854-1905)
Il a fini par en prendre son parti, le pauvre mésaventurier, et lui-même nous conte ses plus récentes histoires avec un bon sourire ahuri, mais résigné.Alphonse Allais (1854-1905)
Je demeurai ainsi quelques secondes, ahuri, assommé, dans cette espèce de torpeur où doivent se trouver les gens après un formidable coup de poing sur la nuque.Maurice Level (1875-1926)
Vous ne vous rendez pas de bon cœur à mes demandes, et vous semblez ahuri du soulagement apporté à votre caisse trop pleine !Lucie Des Ages (1845-1914)
Un bon nombre d'exemplaires furent perdus, parce que le brocheur inattentif, dépourvu de tout foliotage, ahuri de l'aspect inaccoutumé des pages, avait effectué des interpolations extraordinaires.Charles Péguy (1873-1914)
Paul, ahuri, se leva et suivit son ami qui se dirigeait vers la chambre à coucher, séparée du salon où ils causaient par une portière en tapisserie.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
Il semblait souffreteux, un peu ahuri, sinon hébété ; aussi son père et sa sœur ne le laissaient jamais seul.George Sand (1804-1876)
La remonte venait d'être si rapide, qu'il restait ahuri du grand jour, les paupières battantes dans cette clarté dont il s'était déshabitué déjà.Émile Zola (1840-1902)
L'homme me regarda d'un air ahuri... puis mit son index à son oreille et secoua négativement la tête, pour me faire comprendre qu'il était sourd.Arnould Galopin (1863-1934)
Il allait dodelinant de la tête, tombant sur son pied droit, puis sur son pied gauche, toujours incertain et comme ahuri.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Pour le calmer un peu, le pharmacien, assez ahuri, avait dû lui baigner l'œil dans toutes sortes de collyres, prétendus souverains.Judith Gautier (1845-1917)
Bompard, resté comme ahuri, ne pouvait fournir aucun indice précis ni sur le drame ni sur l'endroit où il avait eu lieu.Alphonse Daudet (1840-1897)
Il fit un petit signe de tête au boucher, qui resta ahuri, sans lui rendre son salut.Émile Zola (1840-1902)
Le pauvre domestique, ahuri, et sentant vaguement qu'il a trop parlé, rentre précipitamment au presbytère.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Son domestique était tout ahuri et se donnait au diable pour comprendre le motif de ce départ si brusque.Amédée Achard (1814-1875)
Et ce service au milieu de tout cela... mon vieux domestique ahuri (il a été dressé par ma tante, l'habitude des cours).Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Le malheureux, alors, tout à fait ahuri, et ne comprenant rien à sa situation, appela.Gaston Leroux (1868-1927)
Ce n'était pas un nœud ; c'était un pauvre diable de lièvre, ahuri, effaré, perdant haleine à fuir plus vite que nous...Félix Nadar (1820-1910)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020