ébahi

 

définitions

ébahi ​​​ , ébahie ​​​ adjectif

Très étonné. ➙ ahuri, éberlué, stupéfait. —  Qui exprime un grand étonnement. Un air ébahi.
 

synonymes

ébahi, ébahie adjectif

abasourdi, éberlué, époustouflé, étonné, interdit, interloqué, médusé, stupéfait, ébaubi (vieilli ou littéraire), baba (familier), épaté (familier), estomaqué (familier), scié (familier), sidéré (familier), soufflé (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'étais irrésolu, ébahi, et j'écoutais avec cette sorte de stupidité du paysan qui ne comprend pas vite, mais qui finira par comprendre.George Sand (1804-1876)
Innocent était ébahi ; il eut de la peine à comprendre la leçon, tant il y eut d'interruptions, de tumulte sourd, de réclamations.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Le général regardait ébahi, devinant que ce fourgon contenait, outre sa charge accoutumée, tous les voyageurs de la berline.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Si son réchaud à rasoirs avait mal tourné, il n'en eut pas été plus ébahi.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Quand j'entends un certain nombre d'interventions, ou que je lis certains passages du rapport, je reste pantois et ébahi.Europarl
Le général enfonça son chapeau sur sa tête en face de l'hôte, ébahi et désolé.Comtesse de Ségur (1799-1874)
C'est de l'œil ébahi dont on considère un phénomène, que la duchesse l'examinait tandis qu'il débitait imperturbablement ces quelques phrases qu'il avait arrangées dans sa tête en montant l'escalier.Émile Gaboriau (1832-1873)
En un instant, il avait atteint l'extrémité de la niche, et, trouvant sa marche arrêtée par le roc, il s'arrêta stupidement ébahi.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Je la regardai tout ébahi, et tirant de ma poche le mouchoir, je le lui tendis.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Je refusai, bien entendu ; il en fut très profondément étonné, il me regardait tout ébahi, avec des yeux bien drôles.Albert le Roy (1856-1905)
Quand il s'en fut approché, il le regarda et demeura là comme un ébahi ; puis, le tournant tantôt d'un côté tantôt d'un autre, il examina la blessure.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Loin d'éprouver de la répulsion, du dégoût même pour cet homme, avec lequel la justice pouvait avoir d'un jour à l'autre un compte à régler, je l'admirais, j'étais ébahi.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
C'était la première fois que j'assistais à un semblable spectacle : j'en fus émerveillé, stupéfait, ébahi.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Il ne lui convenait ni de le partager, ni d'en être le témoin modeste et ébahi.Daniel Lesueur (1854-1921)
Comme elle courait pour exécuter cette promesse, le trouble de son esprit et l'agitation de ses manières étaient si étranges, que le voiturier la regarda tout ébahi.Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Chaillot (1803-1892)
Mais il ne vit rien, ni pour le neuf de trèfle, ni pour ceux de cœur et de carreau qu'il lui servit ensuite, et il resta ébahi.Hector Malot (1830-1907)
Ils furent reçus par un vieux comptable qui, ébahi à la vue de tout ce monde lui arrivant, ne savait trop quelle contenance tenir.Henry de Graffigny (1863-1934)
Philippe restait ébahi ; son père le surveillait de son côté, d'un air impassible ; sa joie ne se trahissait que dans les petites rides frémissantes du coin de l'œil.Henry Gréville (1842-1902)
Le geste avait été tant impérieux et la figure, habituellement morne de mon oncle, avait montré un si subit apeurement, que j'en restai ébahi.Eugène Chavette (1827-1902)
Ses enfants le regardaient d'un air si ébahi qu'il n'eut pas le courage de les faire attendre.Jean de la Brète (1858-1945)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESBAHI, IE » adj.

Qui s'estonne, qui admire. Les badauds sont esbahis, si-tost qu'ils voyent quelque chose de nouveau.
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020