Email catcher

effarement

définitions

effarement ​​​ nom masculin

État d'une personne effarée. ➙ effroi, stupeur, trouble.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Depuis l'ouverture de la pêche, effarement dans la cité chalonnaise : les pêcheurs capturent des centaines de sardines !Ouest-France, 31/03/2015
Le fait que je t'indique, ne doit-il pas provoquer davantage ton effarement ?Pierre de Lano (1859-1904)
Et je me mis à crier de toute ma force, sans savoir pourquoi, en proie à une épouvante, à une douleur, à un effarement épouvantables.Guy de Maupassant (1850-1893)
Tout à coup, il y eut un effarement.Aimery de Comminges (1862-1925)
Si certains internautes disent leur effarement face aux phénomènes, des messages d'insultes et de moqueries adressés à cette génération y sont aussi adressés.Ouest-France, 14/09/2021
Et il s'éveilla brusquement, ouvrit de grands yeux calmes, où reparut aussitôt l'effarement trouble de la bataille.Émile Zola (1840-1902)
L'idée de l'effarement du chef, surtout, le ravissait.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il y avait comme de l'effarement dans le regard que cet homme tenait obstinément rivé sur moi.Émile Gaboriau (1832-1873)
J'étais dans une de ces heures d'effarement et d'hallucination où l'homme n'a plus la conscience de ses actes ni la direction de sa volonté.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il la contempla une longue minute, avec un indicible effarement.Michel Zévaco (1860-1918)
Vous étiez pâle en arrivant, et il y avait encore dans votre regard une dernière expression d'effarement.Pierre Zaccone (1818-1895)
Les jolis yeux de la jeune fille exprimèrent un effarement subit.Roger Dombre (1859-1914)
Sans l'effarement de ses yeux, le feu de ses joues, je la croirais indifférente.Jules Renard (1864-1910)
Ils trouvèrent le vieux dans son effarement habituel, piétinant au hasard, hébété devant un tas de bois, qu'il voulait scier, sans en avoir la force.Émile Zola (1840-1902)
La figure qui lui apparut dans le cadre de la porte avait une telle expression d'effarement, un pâleur telle qu'il en resta lui-même tout saisi.Joseph Marmette (1844-1895)
Mon sentiment oscille entre colère, énervement, écœurement, sidération et effarement.Ouest-France, 31/03/2020
Fille d'un ancien ouvrier des forges, elle constate avec effarement la disparition de la quasi-totalité des bâtiments sidérurgiques.Ouest-France, Émilie JULLIEN, 11/08/2020
L'effarement, la trépidation de ses amis le laissaient calme.Alphonse Aulard (1849-1928)
Mais elle n'arrivait pas à les calmer, et elle-même, ainsi que les dames hospitalières, placées sous ses ordres, augmentaient la fièvre, par leur effarement.Émile Zola (1840-1902)
Ils sont en partie inaudibles quand, dans le contexte de la campagne des régionales, beaucoup de leurs adversaires politiques disent leur effarement.Ouest-France, Christian GOUEROU, 21/05/2021
Afficher toutRéduire
Vidéos Le mystère des cinq terres Le mystère des cinq terres

Vous aimez explorer la France ? Vous aimez enquêter ? Vous allez adorer Le mystère des cinq terres 

22/10/2021