trouble

 

définitions

trouble ​​​ adjectif

(liquide) Qui n'est pas limpide, qui contient des particules en suspension. Eau trouble. —  Qui n'est pas net. Image trouble. ➙ flou. —  Avoir la vue trouble, voir trouble.
au figuré Qui contient des éléments obscurs, équivoques. Une affaire trouble. ➙ louche.

trouble ​​​ nom masculin

littéraire État de ce qui cesse d'être en ordre. ➙ confusion, désordre. Jeter, porter, semer le trouble dans une famille. —  courant, au pluriel Ensemble d'évènements caractérisés par l'agitation, le désordre à l'intérieur d'une société. ➙ désordre, émeute, insurrection, soulèvement. Troubles sociaux. Fauteur de troubles. ➙ agitateur, trublion.
littéraire Perte de la lucidité ; état anormal et pénible d'agitation, d'angoisse. ➙ agitation, émotion. —  État, attitude d'une personne qui manifeste son trouble (rougeur, voix altérée, etc.).
souvent au pluriel Modification pathologique des activités de l'organisme ou du comportement de l'être vivant. ➙ dérèglement, perturbation. Troubles de la vue, de la vision. —  Troubles obsessionnels compulsifs (toc).

troublé ​​​ , troublée ​​​ adjectif

Rendu trouble. Eau troublée.
Bouleversé, rendu confus. Une période troublée de l'histoire, agitée de troubles.
Qui a perdu sa lucidité.
Ému, perturbé.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « trouble »

Son trouble était tel que ceux qui le rencontrèrent, et il y avait beaucoup d'allants et de venants sur la route, en furent vivement frappés.Adolphe Thiers (1797-1877)
Vite, vite, les apparitions se dessinent, se démènent, s'effacent, reviennent, vite, si vite que le regard se trouble à les suivre.Pierre Loti (1850-1923)
Le trouble profond de la femme ne fit que profiter au jeu de la comédienne.Paul Bourget (1852-1935)
Et, sans le trouble que les passions apportaient dans leurs affaires, peut-être qu'ils eussent fait fortune, car la cour tout entière venait chez eux.Paul Féval (1816-1887)
Je tiens toutefois à souligner que la réalité du bénévolat est peut-être encore un peu trouble dans les statistiques, les définitions et leur utilisation.Europarl
Elle te sera fidèle, elle se préservera sans trouble et sans colère de tout ce qui ne sera pas ton amour.George Sand (1804-1876)
On regarde un objet et, peu à peu, il vous séduit, vous trouble, vous envahit comme ferait un visage de femme.Guy de Maupassant (1850-1893)
Les chiffres parlent d'eux-mêmes : une personne sur quatre sera confrontée à un trouble mental au cours de sa vie.Europarl
Il est absolument inacceptable que des candidats douteux - tels que ceux qui taisent, par exemple, leur implication dans le monde trouble de la finance - passent haut la main le test.Europarl
Des hommes stipendiés guettaient depuis quelque temps l'occasion de jeter le trouble par la ville et de faire entrer l'ennemi en un moment d'épouvante et de confusion.Anatole France (1844-1924)
Elle était fermée, bien entendu, ainsi que cela se doit dans le champ du repos, pour que rien n'y trouble la paix de la tombe de chacun.Eugène Sue (1804-1857)
Mon ami avait pu d'ailleurs fermer ce mot sans y prendre garde, dans le trouble où il était.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ses jambes le portaient déjà mieux ; il ne tarda point à analyser ses sentiments, et dut enfin s'avouer que cette apparition ne lui causait déjà plus de trouble.Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Est-ce qu'il doit m'arriver quelque malheur, ou si c'est l'espérance de vous voir qui me trouble comme ça !Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Mais que nul ne trouble l'ordre de la cité, la paix des familles, la sécurité de l'industrie.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Telle était du moins son impression, trouble comme le profond brouillard où il était perdu.Victor Hugo (1802-1885)
Il savait qu'il faut peu de chose alors pour porter le trouble dans les sources de la vie.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Un étrange frisson lui avait passé sur le corps, et son esprit flottait dans un trouble affreux.Guy de Maupassant (1850-1893)
C'est donc le moment de parler clairement, avant que la mécanique ne s'emballe et n'offre ainsi une nouvelle chance à ceux qui pêchent en eau trouble.Europarl
Celle-ci s'aperçut bien du trouble de son pauvre cousin, mais comment l'aurait-elle attribué à sa véritable cause ?Paul Bourget (1852-1935)
Afficher toutRéduire

Exemples de « troublé »

Il arrivait profondément troublé, comme s'il eût quelque chose de très-important à dire, puis son front se rembrunissait, et il se retirait brusquement sans avoir rien dit.Émile Gaboriau (1832-1873)
Mais il était si troublé, qu'il ne savait plus présenter la chose d'une façon piquante.Émile Zola (1840-1902)
J'avais mille questions à lui faire, et cependant j'étais si troublé, qu'il ne m'en venait aucune.Adelaïde de Souza (1761-1836)
Il est inquiet et il n'a pas tort, puisque tu es si troublé, et il voit bien que cela me fait du mal.Paul Mariéton (1862-1911)
Je suis troublé par les dispositions relatives à l'obligation de fournir des informations concernant le pays d'origine de produits de catégories spécifiques.Europarl
C'était une femme excellente, bien que le chagrin qu'elle avait ressenti de la perte de son mari eût quelque peu troublé ses facultés.Émile Gaboriau (1832-1873)
Troublé, il sentit des larmes lui monter aux yeux, et plein de pitié pour elle, pour lui, il la prit dans ses bras, brusquement.Paul Margueritte (1860-1918)
Les persiennes se fermèrent, et le silence de la place ne fut plus troublé que par les paysans qui arrivaient ou par des personnes matinales.Honoré de Balzac (1799-1850)
Mon bonheur était donc parfait, lorsque ce même soir il fut troublé par un événement bien funeste.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Mais il resta troublé, blessé, rapetissé ; c'était sa jeunesse de pauvreté lâche qui revenait ; un instant, il crut encore avoir aux pieds ses anciennes savates éculées.Émile Zola (1840-1902)
Est-ce la forme des nuages, ou la couleur du jour, la couleur des choses, si variable, qui, passant par mes yeux, a troublé ma pensée ?Guy de Maupassant (1850-1893)
Durant la nuit, notre sommeil a été troublé par de sinistres hurlements qui se sont fait entendre à une certaine distance.Jules Verne (1828-1905)
Ma barque se trouvait seule sur le lac ; le vaste silence qui s'étendait autour de moi n'était troublé que par le léger bruit des rames.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Et aimer le repos n'est-ce pas vouloir ne pas être troublé dans l'usage légitime de sa liberté ?Montesquieu (1689-1755)
Et, peu à peu, le silence se fit, troublé seulement de temps à autre par un ordre lancé à haute voix, un chiffre annoncé à la caisse.Arnould Galopin (1863-1934)
Fouquet fut si touché, si troublé, qu'il courut au roi les bras ouverts et les larmes aux yeux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Aucune tentative criminelle contre les biens ou les personnes n'a jamais troublé la sécurité de ses habitants.Jules Verne (1828-1905)
Ces erreurs de sens étaient, pour la plupart, très fugitives, mais tellement renaissantes et multipliées, que l'esprit finissait par en être troublé.Émile Souvestre (1806-1854)
Il ira au fond de toutes les questions qui ont troublé l'harmonie et risquent de compromettre la paix.Albert Vandal (1853-1910)
Malgré ta grande prudence, un être faible a troublé ton repos d'un seul de ses regards.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TROUBLE » s. m.

Confusion, desordre, querelle dans un Estat, dans une famille. La jalousie cause bien du trouble dans une maison. La dissention des Grands apporte souvent du trouble dans l'Estat.
 
TROUBLE, se dit aussi des procez & des voyes de fait par lesquelles on dispute à un autre la possession de quelque bien, de quelque heritage. Dans les contracts on promet de garentir de tous troubles & empêchements quelconques. Pour se prevaloir de la possession triennale d'un Benefice, il faut avoir possedé paisiblement & sans trouble. Dans les actions de reintegrande, il faut reparer le trouble, avant que prendre connoissance de la question sur la proprieté.
 
TROUBLE, se dit figurément en Morale des desordres de l'ame causés par les passions. Quand un criminel est devant le Juge, le trouble de son ame souvent le trahit, il paroist sur son visage. La fermeté Stoïque d'un Philosophe garentit son esprit de tout trouble & alteration.
 
TROUBLES, au plurier, se dit des guerres civiles. L'Edit de Nantes a été fait par le Roy pour la pacification des troubles de son Royaume. Il y a eu une amnistie de tout ce qui a été fait durant les derniers troubles & mouvements.
 
TROUBLE, se dit proverbialement en ces phrases. Les goinfres disent que le vin trouble ne casse point les dents. On dit qu'un homme a été au trepassement d'un chat, quand il voit trouble. On dit aussi, qu'on pesche en eau trouble, quand on fait bien ses affaires dans le desordre de celles d'autruy. On dit aussi, que la guerre est cause des troubles, quand on veut excuser un mal qu'on est contraint de faire par necessité.

Définition de « TROUBLE » adj. m. & f.

Obscur, brouillé, qui n'admet pas la lumiere. Les nuages, les brouillards, rendent l'air trouble & tenebreux. Les torrents sont ordinairement troubles. Les pierreries qui sont troubles ou glaceuses, perdent beaucoup de leur prix. Un verre trouble ne vaut rien pour faire des lunettes. Une veuë trouble, qui ne discerne pas bien les objets.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020