allégeance

définitions

allégeance ​​​ nom féminin

Obligation de fidélité. —  Soumission fidèle. Faire allégeance à un parti.

synonymes

allégeance nom féminin

soumission, fidélité, obéissance, subordination, [Histoire] vassalité

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il montait sans jactance un magnifique et fougueux cheval noir ; une pèlerine de guerre remplaçait sa toge, et, en signe d'allégeance, il portait au bras son bouclier rutilant de vermeil.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Et quel soupir d'allégeance il poussait sous ce pampre enchanté.Jules Janin (1804-1874)
Il y a eu une purge impitoyable contre les petits partis prêtant serment d’allégeance exclusivement à leurs dirigeants.Europarl
L'allégeance ultime doit toujours rester celle que l'on donne au pays où l'on s'installe.Europarl
Il s’agit d’une allégeance servile à la doctrine économique actuelle qui persiste à ignorer la réalité.Europarl
Les établissements privés ne pouvaient exister qu'avec son autorisation toujours révocable, sous sa dépendance, et à condition de lui payer une sorte de tribut d'allégeance qu'on appelait la rétribution universitaire.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Si cet aspect est seulement mentionné au passage, c'est que le rapporteur l'a par avance vidé de toute importance en faisant acte d'allégeance au dogme néo-libéral.Europarl
Malgré tout, c'était encore une allégeance, une libération, cette morne et douloureuse fuite dans la nuit.Marcel Prévost (1862-1941)
Quelle impression de suprême liberté, d'intime allégeance, de faute effacée, et comme d'une belle page blanche offerte à ma ferveur pour la bien remplir !Paul Bourget (1852-1935)
Dissertation intéressante sur le serment d'allégeance et de suprématie, dit le test.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Ce sera la principale allégeance de votre ennui, dans l'exil où je vous vois condamnée à vivre.Denis Diderot (1713-1784)
On n'y parlait pas davantage, mais on paraissait mieux respirer, et cette allégeance se remarquait surtout dans ceux qui tenaient de plus près à son gouvernement.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Cette attitude d'allégeance vis-à-vis des intérêts des multinationales méprise, en fait, les hommes et la nature.Europarl
Comment son sectateur, son adorateur, avait-il pu jeter de côté son allégeance et refusait-il maintenant ses propositions ?Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ALLEGEANCE » s. f.

Souslagement d'un mal. Cette veufve cherche de l'allegeance à sa douleur dans la retraitte, dans les consolations spirituelles.
Drôles d'expressions Être fleur bleue Être fleur bleue

Pourquoi est-on « fleur bleue » quand on lit des romans à l’eau de rose ?

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 25/05/2021