soumission

 

définitions

soumission ​​​ nom féminin

Fait de se soumettre, d'être soumis (à une autorité, une loi) ; attitude d'une personne soumise. ➙ obéissance. Une soumission aveugle.
Action de se soumettre, d'accepter une autorité contre laquelle on a lutté. Faire acte de soumission.
Droit Devis établi en réponse à un appel d'offres, à une adjudication publique.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'étais à ses genoux durant ces cruels reproches : ni ma soumission ni ma douleur ne purent la toucher ; je fus contraint de sortir.Restif de La Bretonne (1734-1806)
La soumission d'un plan de remplacement devrait donner suffisamment de temps aux entreprises pour s'adapter et se préparer à l'abandon des produits chimiques les plus dangereux.Europarl
Il faut se soumettre à ses décrets ; il faut que cette soumission nous porte au calme, sans cela elle n'est que sur nos lèvres et non dans notre cœur.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
On ne pouvait plus guère compter sur ce genre de spectacle pour maintenir le peuple dans la soumission.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Des cas de ségrégation et de soumission personnelles de femmes migrantes ont été enregistrés dans de nombreux pays européens.Europarl
Léontine qui souffrait depuis un instant seulement, trouvait déjà, dans cette amère parole, une vigueur nouvelle et un nouvel esprit de soumission.Pamphile Le May (1837-1918)
Les autres gouvernements, malgré les guérillas, sont encore dans la soumission et acquittent les contributions sans qu'il soit besoin de contrainte.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Nous avons besoin d'un ensemble complet de modalités et d'une date pour la soumission des offres.Europarl
Je pense que l'impact sera relativement modeste : les conditions de soumission aux marchés publics seront relativement extensives et finalement la mise en œuvre nationale dominera la décision.Europarl
Ses convives de la veille l'entouraient, et avaient pris un air de soumission qui contrastait fort avec ce que j'avais vu le soir précédent.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
L'empereur accueillit avec empressement cette soumission à sa couronne, cette attaque contre la souveraineté génoise.Émile Vincens (1764-1850)
Mais ces colères n'étaient rien auprès des entêtements, des concentrations silencieuses, des obstinations ironiques, dont sa mère ne pouvait jamais tirer une parole ayant l'apparence de la soumission.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Jamais on ne vit une plus grande exactitude, une soumission plus entière, un dévouement plus absolu.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Nous rions, et nous ne pesons pas cette soumission à la femme avec la gravité qu'une chose de cette importance mérite...Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Je trouvai mon gros enfant propre, frais, vigoureux, mais d'une soumission à sa bonne qui m'inquiéta, en égard à son caractère d'enfant terrible.George Sand (1804-1876)
Cet ordre parut étrange au gouverneur ; mais il ne laissa pas de l'exécuter avec une aveugle soumission.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
De toutes parts les malheureux habitans offraient leur soumission, et les réguliers, laissés sans pain, réduits au désespoir, désertaient en grand nombre.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Les marques de respect et de soumission qu'on donne à ce souverain sont vraiment étonnantes.Jules Verne (1828-1905)
Depuis un instant, il le sentait bien ; tout un projet de soumission poussait en lui.Émile Zola (1840-1902)
J'ai tout lieu de croire que cette soumission extérieure cachait une réalité bien différente, car j'ai connu peu de femmes aussi belles et peu de maris aussi tendres.Léon de Tinseau (1842-1921)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOUSMISSION » s. f.

Humiliation, obeïssance. Les peuples d'Asie sont dans une grande sousmission, sont sous un gouvernement fort rude. Il faut être dans une profonde sousmission de coeur devant la Majesté Divine. La femme doit avoir de la sousmission à l'égard de son mari. Les flatteurs font mille reverences & sousmissions.
 
SOUSMISSION, en termes de Palais signifie, Obligation, promesse de payer, de subir une peine comminatoire. Il s'est declaré caution d'un tel, il a fait au Greffe les sousmissions en tel cas requises & accoustumées. On luy a donné à l'Audience acte de ses sousmissions. Dans les actes de reception, on fait des sousmissions de garder les Ordonnances, de payer les peines des contraventions portées par les loix.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des noms d'animaux imaginaires Top 10 des noms d'animaux imaginaires

Les créateurs des Pokémon n’ont rien inventé : depuis toujours, l’imaginaire collectif est peuplé d’animaux hybrides plus ou moins étranges et effrayants, souvent venus de la mythologie gréco-romaine ou de légendes anciennes. Certains sont restés très populaires grâce à la fiction contemporaine : le cinéma et le jeu vidéo ne manquent pas de licornes, de dragons et autres serpents ailés. L’origine de leur nom, en revanche, est souvent méconnue. Je vous propose un petit décryptage étymologique de mes dix bêtes curieuses favorites, dans un ordre de préférence totalement subjectif ! Dans un prochain top 10, je vous parlerai aussi des créatures mi-animales mi-humaines, comme le centaure, le sphinx et la sirène !

Édouard Trouillez 17/02/2020