Email catcher

apanage

Définition

Définition de apanage ​​​ nom masculin

Histoire Partie du domaine royal accordée à un prince qui renonçait au pouvoir.
Bien exclusif, privilège. ➙ lot.

Synonymes

Synonymes de apanage nom masculin

privilège, exclusivité, lot, monopole, prérogative, propre

Exemples

Phrases avec le mot apanage

Le syndrome de l'imposteur serait, ultime paradoxe, l'apanage de ceux qui sont au sommet.Capital, 05/08/2013, « Au secours, je ne me sens pas à la hauteur… »
Mais je voudrais également ajouter que cette lutte n'est pas l'apanage de la gauche.Europarl
Un projet qui confirme qu'aujourd'hui, la pose et l'exploitation des câbles sous-marins ne sont plus l'apanage des grands opérateurs de télécommunication.Ouest-France, Stéphane GALLOIS, 09/02/2021
Des sentiments de culpabilité, de honte, de regret, de remords sont souvent l'apanage de la démarche de changement proposée ici.Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux, 2015, Carl Lacharité, Jean-Pierre Gagnier (Cairn.info)
On a longtemps pensé qu'avoir le sens du rythme était l'apanage des humains.Géo, 26/10/2021, « Ces lémuriens chantants ont un sens du rythme similaire à… »
Le jeu est surtout l'apanage des plus jeunes, chez qui il stimule les facultés d'apprentissage.Ça m'intéresse, 26/08/2015, « Tous les animaux jouent-ils ? »
Le croassement, si les deux termes sont souvent confondus, est l'apanage des corbeaux et corneilles.Géo, 02/08/2021, « Pourquoi la grenouille chante (et comment la faire taire) ? »
Mais elles ne sont en réalité pas l'apanage des femmes : de nombreux hommes en font usage et certaines femmes à poigne peuvent en manquer.Capital, 06/10/2014, « Eloge du coup de gueule au bureau »
Cette exposition propose aussi un regard sur les voiliers classiques qui constituent l'apanage du yachting.Ouest-France, 12/05/2021
Ce phénomène est souvent interprété comme l'apanage d'un nouveau féminisme, plus jeune et plus dynamique.Le Temps des Médias, 2017, Claire Blandin, Sandrine Lévêque, Simon Massei, Bibia Pavard (Cairn.info)
De ces rencontres, elle en tire une conclusion : la beauté de l'esprit n'est pas l'apanage de la notoriété.Ouest-France, Magali SCHAAL, 15/07/2021
Une course de fond qui n'est pas seulement l'apanage des grandes surfaces.Ouest-France, Léobin DE LA COTTE, 05/08/2021
De son temps, l'activité était avant tout l'apanage des grands sauvages.Ouest-France, Hugo POUTEAU, 17/08/2021
Ce service rapide et non polluant est, pour l'instant, l'apanage des grandes villes.Ouest-France, Thierry HAMEAU, 29/07/2021
Cette propension à l'activité demeure de fait l'apanage des classes actives.Outre - Terre, 2014, Olivier Servais (Cairn.info)
Dans des familles devenues transnationales, les individus intègrent le monde dans leurs projets professionnels, situation qui était jadis l'apanage de classes sociales supérieures.Mouvements, 2007, François Durpaire (Cairn.info)
Cette déréalisation n'est pas l'apanage de la numérisation, mais la numérisation en favorise la généralisation.Droit, Santé et Société, 2018, Bernard Willemin (Cairn.info)
Transgressif ou incontrôlable, le rire fut longtemps l'apanage des hommes.Ça m'intéresse, 01/03/2022, « La joie nous rend capable de presque tout »
Le traitement que la nation fait au roi et les apanages des princes de la famille royale dépassent vingt millions de francs par budget annuel.Élisée Reclus (1830-1905)
Devenue ainsi la règle, l'innovation reste-t-elle à l'apanage du génie créateur de l'entrepreneur dirigeant.Revue internationale de psychosociologie, 2012, Dhouha Rhodesly, Zeineb Mamlouk (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de APANAGE ou comme on disoit autrefois, Apennage s. m.

Terre que les Souverains donnent à leurs puisnez pour leur partage. Le Duché d'Orleans est l'apanage des seconds Fils de France. les terres données en apanage sont reversibles à la Couronne. Nicod & Menage derivent ce mot de panis, qui se prend souvent pour toute sorte d'aliments & de subsistance, veu que plusieurs se sont servis de panagium, pour dire apanage. Du Cange dit qu'il vient de apanare, apanamentum & apanagium, mots de la basse Latinité, qui signifient une pension ou un revenu annuel qu'on donne à des cadets, au lieu de la portion qu'ils ont en une Seigneurie qui ne se doit point partager. D'autres, comme Hofman & Monet, le derivent d'un vieux mot Celtique ou Allemand, qui veut dire, exclurre, forclorre de quelque droit : ce qui arrive à ceux qui ont des apanages, qui sont exclus de la succession paternelle. Antoine Loisel cité par Menage croit que apanager vouloit dire autrefois, Donner des pennes ou plumes & des moyens aux jeunes Seigneurs, qu'on chassoit du lit & de la maison de leurs peres pour aller faire fortune ailleurs, soit par guerre, soit par mariage. Paul Emile remarque que les apanages sont une invention que nos Rois ont rapportée des voyages d'outre mer.
 
APANAGE, se dit aussi figurément en Morale des choses qui ont de la suitte & de la dependance l'une de l'autre. Les infirmitez sont des apanages de la nature corrompuë.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.