apanage

 

définitions

apanage ​​​ nom masculin

Histoire Partie du domaine royal accordée à un prince qui renonçait au pouvoir.
Bien exclusif, privilège. ➙ lot.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le marché mondial n'est pas l'apanage des grandes entreprises ; les petites et moyennes entreprises y ont également leur place.Europarl
Ce sont des formes de travail qui se généralisent et sont essentiellement l'apanage des femmes.Europarl
Le vice, autrefois apanage des grands, aujourd'hui appartient à la classe moyenne ; elle l'a conquis et elle saura maintenir ses droits ; malheur à qui y toucherait !Alphonse Karr (1808-1890)
Ce rapport précise que la sécurité sociale n’est l’apanage ni de la gauche ni de la droite, mais qu’elle est essentielle dans une société moderne.Europarl
Des règles régissant ce commerce dépend le fait de savoir si la croissance et le développement profiteront à l'humanité entière, ou resteront l'apanage du monde industrialisé.Europarl
Le plus bel apanage, le plus beau fleuron de la couronne, c'est le droit de clémence ; vous l'avez, ce droit !Pétrus Borel (1809-1859)
La conscience est sans doute, si on prend le mot dans son sens précis et absolu, l'apanage du petit nombre.Remy de Gourmont (1858-1915)
La participation à un sport de haut niveau devient rapidement l'apanage d'un cercle de plus en plus restreint de personnes.Europarl
Par contre, j'aimerais dire avant tout que je me réjouis de la déclaration que je viens d'entendre parce que j'estime que de se corriger est l'apanage des sages.Europarl
Les innovations ne sont nullement l'apanage du domaine de la technique, elles peuvent aussi bien être des manières nouvelles de produire des services ou de prodiguer des soins.Europarl
Philippe l'aîné, sans parler de la succession au trône qui le regardait, avait déjà eu son apanage dès l'année 1265.Richard de Bury (1730?-1794?)
Avoir sous la main un petit loup et un gros canard qu'on avait considérés jusqu'alors comme l'apanage exclusif de la chimère !Alphonse Allais (1854-1905)
C'est aussi par suite de cette perfection que la gourmandise est l'apanage exclusif de l'homme.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Jamais être au monde ne mérita plus l'affection qu'elle inspire et la considération publique qui est son apanage.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Ils entrent les premiers dans quelque province inexplorée de la nature humaine, qui devient leur domaine, et désormais, comme un apanage, soutient leur nom.Hippolyte Taine (1828-1893)
Certes, il était loin d'avoir les connaissances qui sont l'apanage de quelques hommes de son état, et surtout des hommes de notre époque.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle est, en outre, inutile, car étant l'apanage de tous les partis, elle ne sert plus à aucun.Dora Melegari (1849-1924)
Avant l’introduction de l’euro, les budgets publics tendaient à être l’apanage des experts.Europarl
La liberté, l'égalité et la solidarité ne sont pas l'apanage d'une minorité, mais constituent un droit universel parce que les droits de l'homme et les droits civiques sont indivisibles.Europarl
C'est à partir de ce moment qu'elles rapportent à la constipation les mille et une misères qui sont l'apanage des neurasthéniques.Charles Burlureaux (1851-1927)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « APANAGE ou comme on disoit autrefois, Apennage » s. m.

Terre que les Souverains donnent à leurs puisnez pour leur partage. Le Duché d'Orleans est l'apanage des seconds Fils de France. les terres données en apanage sont reversibles à la Couronne. Nicod & Menage derivent ce mot de panis, qui se prend souvent pour toute sorte d'aliments & de subsistance, veu que plusieurs se sont servis de panagium, pour dire apanage. Du Cange dit qu'il vient de apanare, apanamentum & apanagium, mots de la basse Latinité, qui signifient une pension ou un revenu annuel qu'on donne à des cadets, au lieu de la portion qu'ils ont en une Seigneurie qui ne se doit point partager. D'autres, comme Hofman & Monet, le derivent d'un vieux mot Celtique ou Allemand, qui veut dire, exclurre, forclorre de quelque droit : ce qui arrive à ceux qui ont des apanages, qui sont exclus de la succession paternelle. Antoine Loisel cité par Menage croit que apanager vouloit dire autrefois, Donner des pennes ou plumes & des moyens aux jeunes Seigneurs, qu'on chassoit du lit & de la maison de leurs peres pour aller faire fortune ailleurs, soit par guerre, soit par mariage. Paul Emile remarque que les apanages sont une invention que nos Rois ont rapportée des voyages d'outre mer.
 
APANAGE, se dit aussi figurément en Morale des choses qui ont de la suitte & de la dependance l'une de l'autre. Les infirmitez sont des apanages de la nature corrompuë.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la musique Les mots croisés de la musique

Testez vos talents de cruciverbiste avec cette grille exclusive consacrée à la musique ! Niveau standard.

11/05/2020