assommer

 

définitions

assommer ​​​ verbe transitif

Tuer à l'aide d'un coup violent sur la tête ; frapper sur (qqn) de manière à étourdir.
Abrutir, accabler physiquement. Être assommé par la chaleur.
Accabler sous le poids de l'ennui. ➙ ennuyer, fatiguer, raser ; assommant. Il m'assomme avec ses histoires.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'assomme

tu assommes

il assomme / elle assomme

nous assommons

vous assommez

ils assomment / elles assomment

imparfait

j'assommais

tu assommais

il assommait / elle assommait

nous assommions

vous assommiez

ils assommaient / elles assommaient

passé simple

j'assommai

tu assommas

il assomma / elle assomma

nous assommâmes

vous assommâtes

ils assommèrent / elles assommèrent

futur simple

j'assommerai

tu assommeras

il assommera / elle assommera

nous assommerons

vous assommerez

ils assommeront / elles assommeront

 

synonymes

assommé, assommée adjectif

sonné, étourdi, hors de combat, estourbi (familier), groggy (familier), KO (familier)

épuisé, à bout de course, à bout de force, recru, brisé, éreinté, fatigué, fourbu, harassé, las, rompu, à plat (familier), claqué (familier), crevé (familier), HS (familier), sur les genoux (familier), sur les rotules (familier), vanné (familier), vidé (familier)

assommer verbe transitif

étourdir, mettre KO, estourbir (familier), sonner (familier)

épuiser, briser, éreinter, exténuer, harasser, vider, claquer (familier), crever (familier), vanner (familier)

abasourdir, abattre, accabler, anéantir

ennuyer, embêter, excéder, fatiguer, importuner, incommoder, lasser, escagasser (familier, région.), barber (familier), casser les pieds de (familier), emmerder (familier), empoisonner (familier), enquiquiner (familier), faire chier (très familier), gonfler, pomper l'air à (familier), faire suer (familier), raser (familier), soûler (familier), tanner (familier), casser les couilles de (très familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ali, ton ennemi, s'est pris d'amour pour moi ; du moins, il n'a cessé de me poursuivre depuis le jour où il nous surprit ici même et où tu faillis l'assommer.Joseph Vilbort (1829-1911)
Avec tant de bonnes qualités, c'est cependant un ours qui vous griffe quand il ne peut vous assommer.George Sand (1804-1876)
Alors, soudain, je me rappelle que le monde est plein de lecteurs à assommer, et de courir à mes plumes, et de verser des flots d'encre.Charles Des Écores (1852-1905)
Il y a une chose, par exemple, que je n'ai jamais pu voir de sens rassis, c'est assommer un coq à coup de pierres.Eugène Le Roy (1836-1907)
Et je me demande, à présent, si je dois, en conscience, encombrer un aussi brave homme d'un client tel que vous, qui risque de l'assommer avec ses explications.Robert Louis Stevenson (1850-1894), traduction Téodor de Wyzewa (1862-1917)
Il écrit un roman entier en style ironique pour persécuter et assommer la friponnerie et la trahison.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il allait l'assommer quand la voiture s'arrêta net, dans un large cercle de lumière traversé par des hommes en uniforme et fermé par une grille allongée entre deux épaisses murailles.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Elle aura fui dans les bois comme un daim effarouché ; et dans le fait, quel est l'être qui, ayant des jambes, serait resté pour se faire assommer ?James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Ça fait pleuvoir et on en a si grand besoin, qu'il a toute permission de nous assommer.George Sand (1804-1876)
J'empêchais cette femme de se faire assommer elle-même par deux hommes qui sont là-bas et qui ont cassé tout au moins un bras à sa servante.Denis Diderot (1713-1784)
Les mêmes émotions serrent toutes les poitrines : la crainte de voir le vieux fauché, s'assommer contre le granit, et l'enthousiasme pour sa folie héroïque.Marc Elder (1884-1933)
Mais il ne la laissa pas même se dresser sur ses pattes, et, la tête perdue, il commença à l'assommer à tour de bras.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il faut que je l'arrache à la boutique et aux mains de quelqu'un ; on se mettra vingt pour m'assommer et on me la cassera sur le dos.Jules Vallès (1832-1885)
Il se serait fait assommer plutôt que de manquer à sa conviction, mais il était incapable de faire du mal à qui que ce soit.Louise Fusil (1771?-1848)
Non, ma fille, il faut traquer la superstition légendaire, ne pas lui faire quartier, l'assommer !...Hector Bernier (1886-1947)
Les seigneurs les gardaient tous pour eux ; les gens des communes en réclamaient leur part, et, ne l'obtenant point, se mirent à tout assommer.Anatole France (1844-1924)
Élisa montrait enfin la résolution arrêtée de se faire assommer, plutôt que de prendre l'état de sa mère.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Un besoin de brutalité marbrait sa face, il serrait les poings pour assommer les coupables.Émile Zola (1840-1902)
Le fermier entra dans une fureur épouvantable, et voulut partir sur-le-champ pour assommer son rival et sa femme.George Sand (1804-1876)
Cela posé, je cesse de vous assommer de mon affection et de mon admiration, pour entrer dans quelques détails sur mon individu.Pierre Loti (1850-1923)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ASSOMMER » v. act.

Tuer avec une massuë, un maillet, ou autre chose pesante & contondante. Il a receu des coups de baston capables d'assommer un boeuf. les Hebreux assommoient les criminels en les lapidant. Menage derive ce mot du François somme, ou du Latin somnus, parce qu'autrefois Assommer signifioit, Dormir d'un profond sommeil.
 
ASSOMMER, se dit aussi de toute mort violente. Il est allé à la guerre pour se faire assommer.
 
ASSOMMER, se dit encore des coups violents, ou souvent reïterés. Ce maistre assomme de coups ses valets. cette marastre assomme les enfants de son mari.
 
ASSOMMER, se dit hyperboliquement des choses qui incommodent, ou qui pesent trop. En esté les habits de drap assomment les gens. vous chargez trop ce cheval, cela est capable de l'assommer.
 
ASSOMMER, se dit figurément en Morale des choses qui abattent l'esprit. Cette affliction, la perte de ce procés l'a assommé.
 
Pour moy qu'un froid Escrit assomme, dit Moliere.
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020