atrocité

 

définitions

atrocité ​​​ nom féminin

Caractère de ce qui est atroce. L'atrocité d'un crime. ➙ cruauté.
Action atroce, affreusement cruelle. ➙ crime, torture. Les atrocités nazies.
Propos blessant, accusation calomnieuse. ➙ horreur.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'atrocité de l'action vous porte au-delà du mépris ; et c'est la raison de ma sincérité.Denis Diderot (1713-1784)
Vous avez aggravé l'atrocité de cet événement, sans exemple dans les annales des nations modernes, par le tissu de mensonges que votre gouvernement a fabriqués pour chercher à se justifier.Paul Gaffarel (1843-1920)
C'est une atrocité inutile, et fut-elle utile d'ailleurs, il faudrait la rejeter puisque tout vous le défend.Émile Zola (1840-1902)
Ne m'objectez pas l'atrocité de leurs guerres, la barbarie avec laquelle ils traitaient les prisonniers, dès cette époque.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
La libération a rapidement dégénéré en une occupation - ou ce qui était perçu comme une occupation - qui a suscité une résistance farouche et entraîné atrocité sur atrocité.Europarl
Nous partageons l'atrocité confuse, nous éprouvons un sentiment de vulnérabilité, car tel est notre héritage commun des actes barbares perpétrés hier.Europarl
Celui-là regardait fixement la croupe du cheval et serrait les dents, les poings, comme pris de rage contre l'atrocité du sort.Paul Adam (1862-1920)
Chaque jour, les livres d’histoire rappellent une atrocité ou une tragédie ayant eu lieu au cours des 227 dernières années sur le continent européen.Europarl
Ces actes cruels ont choqué le public slovaco-hongrois, car aucune atrocité de ce genre ne s’est produite au cours des huit dernières années.Europarl
Mais c'est peut-être le médecin que j'attends... car ils ont aussi eu l'atrocité de ne pas vouloir m'aller chercher le médecin.Eugène Sue (1804-1857)
Vous fûtes témoin comment il y en eut qui se vengèrent sur moi, malgré mon peu d'importance, et comment, à son tour *** paya son atrocité.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
L'atrocité de la calomnie fut précisément ce qui en fit la fortune : tous les ridicules mêmes de l'auteur ne purent nuire à ses succès.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Il n'existe peut-être pas d'atrocité, il n'existe pas de folie dont on ne soit capable.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Quelques-unes allaient jusqu'à l'atrocité, comme pour laisser le juge régler la peine en raison des circonstances qui s'élevaient pour ou contre l'accusé.Paul Lacroix (1806-1884)
Quel mélange incroyable d'atrocité et de bizarrerie, de fureur et de calme, d'imprudence et de succès !Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Ses premières tentatives échouèrent ; mais elles furent toutes marquées d'un caractère de noirceur et d'atrocité.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Cette catastrophe est d'une atrocité qui révolte ; cependant la dernière scène est d'un pathétique qui déchire.Denis Diderot (1713-1784)
L'atrocité particulière du supplice de la croix était qu'on pouvait vivre trois et quatre jours dans cet horrible état sur l'escabeau de douleur.Ernest Renan (1823-1892)
Il s'agit d'une nouvelle détérioration et je suis persuadé de parler au nom de tous les députés pour condamner cette atrocité.Europarl
Entre cette férocité et cette atrocité, il y a même eu émulation et lutte ; ce qui échappait à l'une était ressaisi par l'autre.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ATROCITÉ » subst. fem.

Qui a quelque chose d'atroce. L'atrocité des injures est ce qui fait condamner à faire reparation d'honneur.
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020