attrape

 

définitions

attrape ​​​ nom féminin

surtout au pluriel Objet destiné à tromper qqn pour s'amuser. Farces et attrapes.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quand une femme vous donne un soufflet, on attrape son bras au vol, et on le tord jusqu'à ce qu'elle reconnaisse qu'elle voulait caresser.Jules Renard (1864-1910)
Ce diable incongru et niais n'attrape que des coups et sert de souffre-douleur aux compagnons madrés et aux rusées commères.Anatole France (1844-1924)
Il n'est content que lorsqu'il attrape mon vin à cachet jaune qui me coûte dix schellings la bouteille.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Or ce sentier allongeait le voyage d'une grande lieue, et le diable (on l'attrape assez facilement) eut quelque soupçon qu'il était joué par le bailli.Jules Janin (1804-1874)
J'ai renoncé aux affaires ecclésiastiques, parce qu'on en attrape pour trop longtemps quand on est placé ; j'avais déjà pris cette résolution étant au bagne.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Attrape, se dit-il en lui-même ; tu vas avoir une bonne danse, et moi je te secouerai jusqu'à ce que j'aie retrouvé mes trente-cinq francs et vingt-cinq centimes.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Et ce sont là des positions qu'on ne peut pas occuper sans une grosse expérience ; l'expérience ne s'attrape qu'avec la vieillesse et la vieillesse ne vaut rien !Jean Aicard (1848-1921)
Si le loup ne m'en attrape pas quelques uns ce soir, je ne suis pas un homme.Walter Scott (1771-1832), traduction Albert Montémont (1788-1861)
Il n'est pas besoin d'écouter, il suffit de passer dans un couloir ; les voix se haussent, on attrape des mots, des phrases entières.Émile Zola (1840-1902)
Mais vous savez, ma chère, la plupart des duchés ne sont qu'attrape-nigauds, quand on y regarde d'un peu près.Léon de Tinseau (1842-1921)
Tiens, attrape ça et encore ceci, éructa-t-il en lui lançant deux vigoureux coups de souliers au derrière.Louis Pergaud (1882-1915)
Quand on sort, il n'attrape plus les pneus, ni les charretiers, ni les paysans, ni les cyclistes, ni personne.Michel Corday (1869-1937)
Mon bonheur sera donc aussi quelque mensonge, il faut que je m'attrape moi-même et consente à toujours donner un louis contre un écu.Honoré de Balzac (1799-1850)
Un homme jette un mot qu'il détache de ce qui a précédé et suivi dans sa tête ; un autre en fait autant, et puis attrape qui pourra.Denis Diderot (1713-1784)
Car tout le reste n'est qu'un attrape-nigaud et amène nos consommateurs à ne pouvoir acheter que des aliments presque modifiés génétiquement sans le savoir.Europarl
Je ne sais vraiment pas quel plaisir on trouve à attendre un animal qui, s'il vous attrape avec ses crochets, peut vous ôter la vie.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Je n'ai jamais vu un scarabée aussi endiablé ;– il attrape et mord tout ce qui l'approche.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
C'est une attrape bien conditionnée ; mais le lac, vu de la hauteur, est si joli !George Sand (1804-1876)
J'aime mieux une balle dans la tête que le choléra ou le typhus qu'on attrape dans vos méchantes casernes.Comtesse de Ségur (1799-1874)
J'étais comme qui dirait le chien qui attrape le gibier et ne le mange pas.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
Déjouez les pièges ! « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ? « Les efforts qu'il a fallu » ou « fallus » ?

Un doute sur l'accord du participe passé des verbes impersonnels ? Suivez le guide !

12/03/2020