Email catcher

babillard

définitions

babillard ​​​ , babillarde ​​​ adjectif et nom

littéraire Bavard.
nom féminin familier Lettre (écrite à qqn). ➙ bafouille.
nom masculin (Canada) Tableau d'affichage.

synonymes

babillard, babillarde adjectif et nom

bavard, communicatif, disert, loquace, prolixe, verbeux, volubile, causant (familier), mémère (familier, Québec), placoteur (familier, Québec), placoteux (familier, Québec), baveux (familier, vieux)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elisabeth se retourna pour répondre, mais à ce moment deux jeunes misses, rieuses et babillardes, sortirent brusquement de la maison.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il ne faut pas dire cela, surtout devant vos soubrettes ; ce sont des babillardes qui iront le répéter dans toute la ville.George Sand (1804-1876)
Cet hôte de la maison garnie était un de ces babillards qui ont toujours quelques histoires à raconter.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Depuis plusieurs années, ces babillards naissent et s'acclimatent à nos contrées.Ouest-France, 01/02/2017
Je m'étais mis à table triste, mécontent, et décidé à garder le silence ; le vin me rendit babillard, querelleur et emporté.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
C'était une personne fort bonne, fort gaie, expansive, babillarde, obligeante, dévouée, bruyante, railleuse, un peu cynique dans ses propos.George Sand (1804-1876)
Fortunée étoit volontaire, gourmande, babillarde, menteuse, importune, haute et colère à l'excès.Sophie de Renneville (1772-1822)
Tressautantes de rires, les babillardes n'en finissaient plus de leurs médisances.Louis Mullem (1836-1908)
La tourterelle ne lui dit rien là-dessus, elle n'était pas née babillarde, et ne parlait que pour les choses indispensablement nécessaires.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
A chaque instant, ils lui lancent, comme des paroles taquines, une volée d'oiseaux babillards.Jules Renard (1864-1910)
Ma gouvernante était petite, rondelette, pâle, langoureuse, et tout aussi babillarde que l'autre, quoiqu'elle eût le parler plus lent.George Sand (1804-1876)
On obéit : le cercle se désagrégea, pour aller stationner plus loin en grappes attentives et babillardes.Paul Mahalin (1838-1899)
A l'ombre d'un genêt en fleur, j'avisai tout un escadron joyeux de fauvettes babillardes luttant contre des bergeronnettes-lavandières, prestes et légères comme des papillons.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Joyeuse et babillarde, il aurait eu d'elle une idée moins élevée.Eugène Sue (1804-1857)
Au soleil de la rue, ils furent abordés par la foule curieuse et babillarde.Paul Adam (1862-1920)
Le monde des oiseaux habituels à l'île s'y retrouvait au complet, tétras, jacamars, faisans, loris et toute la famille babillarde des kakatoès, perruches et perroquets.Jules Verne (1828-1905)
Mais je me tenais sur mes gardes pour ne pas devenir babillard et pour ne dire que ce à quoi j'étais provoqué.George Sand (1804-1876)
Seules lui sont encore bienfaisantes les bonnes nourrices babillardes, qui lui chantonnent les douces complaintes infinies où les mots reviennent, qui lui sont familiers ...André Beaunier (1869-1925)
Leurs aînés ne sont pas en reste : qui n'a pas eu envie de faire taire de grands seniors babillards dans un musée ?Ouest-France, 25/08/2017
Il avait remarqué, disait-il, que c'était « un babillard qui se flattait de bien des choses qui étaient chimériques ».André Le Glay (1785-1863)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BABILLARD, ARDE » adj.

Qui parle continuellement, & qui ne dit que des choses de neant.
 
BABILLARD, se dit aussi d'un indiscret qui ne sçauroit tenir sa langue, qui va dire tout ce qu'il a ouy dire en tous les lieux où il se trouve.
 
On appelle en termes de Chasse, un chien babillard, lors qu'il crie des matinées entieres, ou bien lors qu'il est hors des voyes.
Drôles d'expressions C’est la quadrature du cercle C’est la quadrature du cercle

Cette expression est utilisée pour désigner un problème dont on sait par avance, parce que cela a été dûment démontré, qu’il n’a pas de solution.

Étienne Klein 15/09/2021