prolixe

 

définitions

prolixe ​​​ adjectif

Qui est trop long, qui a tendance à délayer dans ses écrits ou ses discours. ➙ bavard, verbeux. Un orateur prolixe. —  Style prolixe.
 

synonymes

prolixe adjectif

bavard, intarissable, loquace, volubile, disert (littéraire)

abondant, copieux, long, diffus (péjoratif), verbeux (péjoratif)

expansif, exubérant

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Qu'on ne me reproche pas d'être prolixe dans les détails ; c'est la manière des voyageurs.Xavier de Maistre (1763-1852)
Beaucoup d'études, un certain talent dialectique, un style mordant et clair, quoique trop prolixe, le tenaient toujours prêt à combattre.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Là rien de tourmenté, rien de prolixe, le pâtre du chemin vous eût fait le même récit ; la jeune villageoise eût déposé sa cruche à la fontaine pour l'entendre.Mademoiselle Mars (1779-1847)
C'est ainsi que la langue des morceaux mecquois est vigoureuse et pleine de feu si on la compare avec le langage lourd et prolixe des fragments médinois.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Cette résolution qui s'offre à nous aujourd'hui me semble bien plus prolixe et ambiguë que les précédentes.Europarl
J'ai tant à vous dire que je serai prolixe : il me faut vous raconter l'époque la plus pleine, la plus romanesque de ma vie...Eugène Sue (1804-1857)
Je trouve ce rapport redondant, prolixe, confus et dépourvu de précision quant aux concepts utilisés.Europarl
L'abondance et surabondance d'une passion si prolixe, qui nous fatigue aujourd'hui, fut justement ce qui ravit.Jules Michelet (1798-1874)
Dans l'intrigue, qui est niaise et prolixe, ce ne sont que duels et grands coups d'épées, amours, enlèvements, pleurs abondants et longs récits épisodiques.Paul Scarron (1610-1660)
De plus, il manifestait à la fois une sottise prolixe et une humeur bluffeuse qui le rendaient intolérable.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Dans ces deux occasions, son langage fut, comme à l'ordinaire, prolixe, surabondant, décousu, mais parsemé de traits lumineux qui éclairèrent tour à tour les côtés divers de sa pensée.Albert Vandal (1853-1910)
Il est des points importants sur lesquels il vaut mieux se montrer trop prolixe que même légèrement obscur.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Si je n'avais pas été si prolixe, ou vous ne m'auriez pas du tout compris, ou, comme la foule, vous m'auriez cru fou.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Ce que j'ai à dire est une chose si terrible, que j'ai été prolixe à dessein.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il exprima ces idées sous vingt formes diverses, abondant, prolixe, s'abandonnant à sa passion et à sa verve, comme s'il eût perdu la notion du temps.Albert Vandal (1853-1910)
Dans une entrevue où l'embarras, et l'émotion m'ont rendue plus prolixe que je ne me l'étais imposé, j'ai obtenu de vous des paroles de bonté qu'on n'oublie pas.George Sand (1804-1876)
Songez que je n'ai pas l'ombre d'esprit, que je suis lourde, prolixe, emphatique, et que je n'ai aucune des conditions du journalisme.Albert le Roy (1856-1905)
Un peu prolixe de son moi, il nous raconte longuement l'interdiction de sa pièce américaine.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Rien d'étonnant donc à celui que je fis et que je vais vous conter, durant que vous peignerez votre longue chevelure, ce qui me permettra d'être prolixe.Armand Silvestre (1837-1901)
Il a passé aussi pour éloquent, mais sans autre fondement que de parler avec quelque facilité ; il étoit toujours prolixe.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PROLIXE » adj. m. & f.

Trop long, ennuyeux. Il se dit des discours, des harangues, & de ceux qui les font. Cet homme est trop prolixe en ses discours, en ses raisonnements. Le vice de Gassendi, c'est d'avoir été trop diffus, trop prolixe, d'avoir traité les matieres trop au long. Ce Traité est trop prolixe, trop ennuyeux.
Le mot du jour Vous avez dit « séparatistes » ? Vous avez dit « séparatistes » ?

Septembre 2020, le gouvernement annonce un projet de loi contre le séparatisme ; un mois plus tard, le mot disparaît officiellement du texte proposé. Et pour cause : comment définir rigoureusement des « séparatistes » ?

Maria Candea 03/11/2020