bavard

 

définitions

bavard ​​​ , bavarde ​​​ adjectif et nom

Qui aime à parler, parle avec abondance. ➙ loquace, volubile. Bavard comme une pie. —  nom Un intarissable bavard. —  par extension Une rhétorique bavarde. ➙ redondant.
Qui ne sait pas tenir un secret, parle quand il convient de se taire. ➙ cancanier, indiscret.
nom masculin argot Avocat.
 

synonymes

bavard, bavarde

adjectif

loquace, communicatif, disert, prolixe, verbeux, volubile, causant (familier), babillard (vieux ou littéraire), baveux (familier, vieux), mémère (familier, Québec), placoteur, placoteux (familier, Québec)

indiscret, cancanier, commère, concierge, jaseur (Québec), potinier (vieilli)

long, diffus, redondant, verbeux

il est très bavard

il n'a pas la langue dans sa poche (familier), il a la langue bien pendue (familier), il est bavard comme une pie, il a de la jasette (Québec), il a une grande langue (Belgique), c'est un vrai moulin à paroles (familier), c'est un vrai robinet (familier, vieux)

nom

discoureur, phraseur, jaseur (Québec), baratineur (familier), pipelette (familier), péronnelle (familier, vieilli), javotte (région.), margot (vieux), caillette (vieux)

commère, concierge

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Est-ce que tu serais jaloux, si, au lieu d'un seul bavard comme lui, j'avais plein une salle d'admirateurs et plein ma chambre de flatteurs ?George Sand (1804-1876)
On n'entend que cela dans le bredouillement de ce drôle de petit homme, vaniteux, bavard, qui tourbillonne le matin dans notre chambre.Alphonse Daudet (1840-1897)
Mais bientôt la curiosité les gagnait et ils se rapprochaient du groupe bavard en tendant l'oreille, laissant une main posée sur le couvercle du poêle pour y garder leur place.Alain-Fournier (1886-1914)
Le n° 38 est un jeune enfant très intelligent, très bavard surtout, qui en classe prend sans cesse la parole, se met en avant, veut tout savoir et tout décider.Alfred Binet (1857-1911)
Jules, peu bavard comme la plupart des braves qui vivent dans un continuel danger, lui avait raconté en quelques phrases pittoresques divers épisodes de guerre auxquels il avait pris part.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Et il continua par phrases courtes, balbutiant avec des yeux inquiets d'homme qui ment et une langue embarrassée de bavard devenu silencieux.Émile Zola (1840-1902)
Dis donc, grand'mère, s'écria-t-il en mettant sa blonde tête à la porte, voilà que je suis un bavard !...Paul Féval (1816-1887)
C'était un homme grand et sec, d'une propreté remarquable, d'un formalisme fatigant, bavard à l'excès, vétilleux et orgueilleux comme tous les inutiles.Paul Féval (1816-1887)
Aussi, comme il n'était pas bavard, ses lettres étaient-elles toujours d'une brièveté et d'une concision admirables.Louis Pergaud (1882-1915)
À cela près, il a bonne apparence : il n'est ni fat ni impertinent, ni trop content de sa personne, ni dédaigneux, ni bavard, ni empesé, ni froid.Alfred Assollant (1827-1886)
Je voudrais avoir un bateau comme ça, rien que pour te clore le bec, bavard !Édouard Laboulaye (1811-1883)
C'est que je suis né bavard, et que tous ces gens-là voulaient qu'on se tût.Denis Diderot (1713-1784)
Et de se sentir si bien en confiance, il était joyeux, bavard, il chantonnait une scie du jour.Gustave Coquiot (1865-1926)
Liseux, peu bavard, était, m'a-t-on dit, lorsqu'il ouvrait la bouche, plein d'esprit et du plus mordant.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Forestier riait beaucoup de l'aventure ; les deux femmes déclaraient que le bavard indiscret n'était qu'un goujat et qu'un lâche.Guy de Maupassant (1850-1893)
Lorsque le boutiquier croit deviner un acheteur, il devient tout à coup bavard, vante sa marchandise, la montre, la tourne et la retourne entre ses doigts avec une dextérité singulière.Jules Legras (1866-1939)
Était-ce un homme fort ou seulement un bavard un peu plus adroit, un peu moins imprudent que les autres bavards ?Paul Féval (1816-1887)
L'interprète est blond, rose, tout frisé ; un joli hussard bleu plein d'humour et de fantaisie ; un peu bavard, – il parle tant de langues !Alphonse Daudet (1840-1897)
A un bavard on adresse un oreiller ou un éteignoir, à un fat, un col d'acier.Alphonse Chabot (?-1921)
Tu ne sais pas quel mauvais diable je fais, chenapan, fainéant, pochard, paillard, bavard, étourdi, entêté, goinfre, malicieux, querelleux, songe-creux, colérique, lunatique, diseur de billevesées.Romain Rolland (1866-1944)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BAVARD, ARDE » adj.

Indiscret, qui parle trop, qui dit tout ce qu'il sçait. Ce mot est bas, & est derivé par Nicod du Grec babax, qui signifie, causeur.
Les mots croisés du Robert Vins et vendanges Vins et vendanges

Jouez avec les mots du vin, et savourez cette grille de saison !

27/09/2020