balafre

 

définitions

balafre ​​​ nom féminin

Longue entaille faite par une arme tranchante, particulièrement au visage. ➙ coupure, estafilade.
Cicatrice de cette blessure.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il était jeune encore, beau, bien fait, et sa figure expressive semblait s'être embellie d'une balafre qui la décorait.Louis Reybaud (1799-1879)
Et il montrait la terrible balafre qui lui sillonnait le visage.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
On se balafre avec le tutoiement citoyen pour arriver à se faire dire monsieur le comte.Victor Hugo (1802-1885)
Jamais sympathie plus haute et plus profonde n'avait rapproché deux cœurs ; le farouche avait sauvé la vie au débonnaire, et il en avait la balafre au visage.Victor Hugo (1802-1885)
Il fallut cependant écouter encore l'homme à la balafre ; mais l'effet était produit, et c'était, comme on dit, la petite pièce.Théodore de Banville (1823-1891)
J'acceptais ; elle en prenait un avec moi, contemplant avec amour ma balafre, et je lui contais des histoires d'étudiants.Louis Dumure (1860-1933)
Aucune balafre ne défigurait le visage ; la tête pourtant était comme couverte de hachures ; que deviendraient ces blessures à la tête ?Victor Hugo (1802-1885)
Sa balafre, voisine de l'œil, le rendait fort sujet aux larmes, de sorte qu'il offrait deux aspects, souriant d'un œil, et pleurant de l'autre.Jules Michelet (1798-1874)
Elle avait, comme dans ma vision, une balafre qui partait du front et allait se perdre dans les flots de son abondante chevelure.George Sand (1804-1876)
Une balafre de cendre souillait la pâleur de son visage...Paul Adam (1862-1920)
Une bouche tourmentée et grimaçante, en forme de balafre de yatagan, complétait cette laideur irritante non moins qu'hoffmanesque.Fernand Kolney (1868-1930)
D'ailleurs, je le reconnaîtrais à cette balafre que j'ai imprimée sur son visage avec mon sabre.Gustave Aimard (1818-1883)
Au miroir, il jugeait martiale la balafre coupant sa figure sévère encadrée de cheveux « en coup de vent ».Paul Adam (1862-1920)
La discrimination balafre notre monde et – puis-je dire aux autres – elle balafre les âmes de ceux qui s'y adonnent.Europarl
Borodaty n'entendit pas que l'officier au nez rouge arrivait sur lui par derrière, celui-là même qu'il avait déjà renversé de la selle, après l'avoir marqué d'une balafre au visage.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il advenait aussi que souvent le ravage intérieur ne se révélait par aucune balafre au dehors.Victor Hugo (1802-1885)
Ce serait un fort beau garçon, sans certain pli, entre les sourcils, qui lui fait la visage dur... sans compter une balafre sur la joue gauche.Eugène Chavette (1827-1902)
Alors, pour maintenir mon prestige, je lui narrais pour la centième fois l'histoire de ma balafre, ma première balafre.Louis Dumure (1860-1933)
Il donnerait, j'en suis sûr, son plus gras procès pour avoir à raconter une campagne, et son meilleur client pour une petite balafre...Émile Gaboriau (1832-1873)
Aujourd'hui on défigure un homme par une balafre de douze points pour la bagatelle de six ducats ; mais en obligeant les jaloux on se fait des amis.Paul de Musset (1804-1880)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BALAFRE » subst. fem.

Taillade faite particulierement sur le visage par le trenchant d'une espée, ou d'un autre ferrement.
 
BALAFRE, se dit aussi d'une decouppure longue de deux travers de doit, qu'on faisoit autrefois sur des pourpoints de satin. On le dit encore des accrocs qui se font par accident sur les habits.
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020