Email catcher

bienséant

définitions

bienséant ​​​ , bienséante ​​​ adjectif

vieux Qu'il est séant (convenable) de dire, de faire (opposé à malséant). ➙ correct.

synonymes

bienséant, bienséante adjectif

convenable, correct, de bon ton, décent, délicat, honnête, poli, séant (vieux ou littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La précocité dans la réussite scolaire, enfin, se révèle un paramètre décisif, quoique d'une bienséante discrétion.Psychotropes, 2009, Monique Dagnaud (Cairn.info)
D'abord une brève introduction, généraliste et bienséante, sur le désordre du cybermonde, évitant prudemment les précisions gênantes et éléments qui fâchent.Sécurité globale, 2018, Xavier Raufer (Cairn.info)
Je ne permets jamais à mon esprit de pourvoir de si loin à choses qu'il ne m'est bienséant ni de prévenir ni de prévoir...Charles-Henry-Joseph de Batz-Trenquelléon (1835-1914)
Ainsi, dès lors qu'il mène à la déformation, le rire n'est plus bienséant.Littératures classiques, 2014, Stéphane Miglierina (Cairn.info)
Bien au contraire, il préfère parfois aux codes d'une illusion bienséante une réalité qui a le mérite d'être vraie.Littératures classiques, 2006, Coralie Robin (Cairn.info)
Dans les manifestations politiques, on note que la réprobation, sur un mode organisé et bienséant, prend souvent le pas sur les actes de colère.TUMULTES, 2006, Judith Halberstam (Cairn.info)
Pour autant, la hardiesse n'est efficace que si elle est mesurée, bienséante, nous dirions justifiée.XVIIe siècle, 2005, Véronique Boulhol (Cairn.info)
Loin de moi, femme échevelée qui ressente ou feigne un désespoir bienséant !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Toujours dans le but d'approcher au maximum de la vérité, dans la mesure du décent, du vraisemblable et du bienséant.XVIIe siècle, 2008, Mathieu Lemoine (Cairn.info)
Les bijoux et la soie sont rarement bienséants aux personnes de votre état.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il s'oblige par principe à ne pas heurter leur sens de ce qui est convenable et bienséant.Cités, 2002, Robin George Collingwood (Cairn.info)
Mais elles, décemment, séparaient de leur peau l'étoffe alourdie, et en disposaient les plis d'une façon tout à fait bienséante.Victor Segalen (1878-1919)
Les règles de l'honnêteté, en outre, se voulaient la formalisation du bienséant et du convenable, pensés comme expression du raisonnable.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2010, Christine Hammann (Cairn.info)
Qu'il s'assouplisse et se perfectionne, il est bienséant de le souhaiter ; mais je doute qu'il disparaisse.Charles Turgeon (1855-1934)
La situation admise, on avait en lui par excellence l'orateur bienséant.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
En outre, la purgation relève aussi d'une obsession sociale de la purification du corps non seulement extérieur (bienséant), mais du corps intérieur.Nouvelle revue théologique, 2008, Bernard Forthomme (Cairn.info)
D'ordinaire, le gros mot est une production frappée d'interdit, contrevenant au bon usage d'une langue bienséante et valorisée sur la scène sociale.La lettre de l'enfance et de l'adolescence, 2011, François Perea (Cairn.info)
Remarquez aussi la forfanterie, et comme elle était bienséante, en effet.Jules Janin (1804-1874)
Des comportements et des propos même très peu bienséants sont exposés en long et en large.XVIIe siècle, 2002, Ansgar Thiele (Cairn.info)
Les idiotes se jouent de la raison, du raisonnable, du bienséant et des logiques implacables.Savoirs et clinique, 2009, Diane Watteau (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BIENSEANT, ANTE » adj.

qui sied bien à quelque chose. Il est bienseant à une fille d'estre modeste, de rougir.
Le français des régions C'est en lavant qu'on devient lavande C'est en lavant qu'on devient lavande

L’origine du mot lavande interpelle. Sa forme rappelle en effet l’italien lavanda, qui signifie « lavage, toilette ».

22/04/2022