bourre

 

définitions

bourre ​​​ nom féminin

Amas de poils, détachés avant le tannage de la peau de certains animaux.
Déchets du peignage ou du dévidage de matières textiles servant à emplir des coussins, des matelas… —  locution, au figuré De première bourre : de première qualité.
Duvet qui recouvre les bourgeons de certains arbres.

bourre ​​​ nom

nom féminin familier Fait de se presser. —  locution À la bourre : en retard. Je suis désolé, je suis encore à la bourre.
nom masculin argot Policier. ➙ familier flic.

bourré ​​​ , bourrée ​​​ adjectif

Rempli, plein (de qqch.). Texte bourré d'erreurs. ➙ farci.
Très plein. La salle est bourrée. ➙ bondé, comble.
familier Ivre.
 

synonymes

bourre nom féminin

bourrette, bourrillon, capiton, strasse, ouate, lassis (anciennt)

bourré, bourrée adjectif

bondé, comble, complet

plein, farci, rempli, truffé

[familier] ivre

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « bourre »

Alors, l'étudiant dont nous parlons, plus propre à gâter les livres qu'à les examiner, bourre son volume de violettes, de primevères et de roses.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Aucune pièce de la maison n'avait de plafond, toutes présentaient ces solives blanchies à la chaux, dont les entre-deux sont plafonnés de blanc-en-bourre.Honoré de Balzac (1799-1850)
La bourre s'était logée à fleur de chair, sans intéresser ni un os ni un muscle.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
En pressant fortement la bourre, la stéarine s'était cassée en petits morceaux qui ne pouvaient m'atteindre à la distance où je m'étais placé.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Ce qui arrive à l'estomac lorsqu'on le bourre jusqu'à l'indigestion, arrive quand il y a excès dans les distractions.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Reste avec lui, et bourre-toi l'estomac ; j'irai en avant, au petit pas, et j'attendrai que tu reviennes.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Au risque de se mutiler en tirant contre la porte à brûle-bourre, il pourrait peut-être la renverser.Eugène Sue (1804-1857)
On se bourre, on se presse pour sortir, les hommes sans chapeau, les femmes sans manteau !Jules Verne (1828-1905)
A la moindre trace de salissure sur les gants, il bourre les palefreniers ; c'est un flot de mots orduriers, de jurons outrageants, une tempête de gestes furibonds.Octave Mirbeau (1848-1917)
La soie, comme on sait, nous est fournie toute filée par la chenille ; la bourre seule avait besoin de passer par ce travail.Gustave Fagniez (1842-1927)
Tout ce latin, ce grec, me paraît baroque et barbare ; je m'en bourre, je l'avale comme de la boue.Jules Vallès (1832-1885)
Son adversaire le bourre de coups de couteau, et à chaque blessure le caporal répond par un cri et un nouvel effort de lutte.Charles Des Écores (1852-1905)
Je remarque surtout certaines chemises faites en une sorte de bourre de soie légèrement crêpelée et ornée de dessins en fils et en paillettes d'or.Émile de Laveleye (1822-1892)
Je me bourre de mie, afin qu'elle ne manque pas de croûte, et paierais d'une indigestion le plaisir d'éprouver la solidité de ses dents.Jules Renard (1864-1910)
Il avait trente ans ; il était petit, sa figure était vive et animée ; il portait ses dépêches dans deux pistolets où elles servaient de bourre.Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
Le navire, que l'on bourre d'étoupes, est couché sur le flanc, livré aux longs marteaux de bois des calfats qui travaillent sur sa carène.André Gouirand (1855-1918)
C'était le gambeson, ainsi nommé à cause de la bourre ou gambais dont il était garni.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Elle bourre maintenant sous les broussailles comme un sanglier ... il ne sera pas difficile de suivre sa voie....Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Tout fut refermé ; il serra le tire-bourre dans le même mur où il l'avait pris, et s'étant un peu aguerri sur les prodiges, il descendit dans la galerie.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Je fis apporter les peaux de kanguroo et de chien de mer, et la bourre fut fabriquée avec la mousse d'arbre que nos pigeons nous avaient fait connaître.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Afficher toutRéduire

Exemples de « bourré »

Après m'être bourré de crêpes, je m'endormis à l'ombre, et la demoiselle me mit sur la figure son voile vert, pour me garder des mouches.Eugène Le Roy (1836-1907)
Des incidents de la journée continuaient à m'attrister quand le soir, dans le train, j'ouvris une petite brochure dont j'avais bourré mes poches, pour la distribuer, comme on le doit.Charles Péguy (1873-1914)
Il allongea la main, au bon moment, dans une éclaircie d'épaules, et l'emporta tranquillement, après s'être bourré les poches de petits pains.Émile Zola (1840-1902)
Il est pourtant convenablement bourré de poudre ; mais l'air de la province est humide et éteint d'ordinaire les meilleurs feux d'artifice de l'esprit.Émile Zola (1840-1902)
Il était tout bourré de coton et aussi peu en vie que les autres oiseaux.Ernest d'Hervilly (1839-1911)
Elles étaient retournées à l'armoire, elles avaient vidé les deux autres planches, il ne restait que le bas, le fond, qui semblait bourré d'un pêle-mêle de notes.Émile Zola (1840-1902)
Il rendit la main au petit cheval râblé, bourré d'avoine, qui, impatient de l'écurie, repartit d'un élan.Daniel Lesueur (1854-1921)
En 1825, j'étais un garçonnet de quinze ans, fort et robuste, bourré de latin et de grec, mais orgueilleux comme dix humanistes et sot comme vingt collégiens pris collectivement.Charles Buet (1846-1897)
Le poêle fut bourré de nouveau, et un homme resta de garde pour l'empêcher de s'éteindre.Jules Verne (1828-1905)
Alors, avec un soupir, il plongea ses gros doigts dans le porte-monnaie, qui était bourré, il en retira trois ou quatre pièces d'or et le remit en place...Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Quand mes parents savaient que je pouvais être nourri, vêtu, gorgé de latin, bourré de grec, tout était résolu.Honoré de Balzac (1799-1850)
On t'a bourré le cerveau de littérature au lieu de fortifier ta volonté et de développer tes muscles.Daniel Lesueur (1854-1921)
Nous avions un portefeuille bourré de certificats, d'attestations, et d'admirables lettres d'une très belle écriture, ornées de cachets rouges imposants.Octave Mirbeau (1848-1917)
Ce n'était pas autre chose qu'un portefeuille à demi entr'ouvert, et laissant fuir les nombreux papiers dont il était bourré.Jules Verne (1828-1905)
Cinq mille cinquante francs de recette ; on a chassé les musiciens, bourré l'orchestre et vendu des places de couloir.George Sand (1804-1876)
Trois tours encore nous fîmes autour de mon chapeau, posé à terre et bourré de roseaux.Romain Rolland (1866-1944)
Tout à coup, l'épistolière poussa un cri : l'encrier venait de se renverser sur le quatorzième feuillet, bourré de nunus, de l'épître envoie d'achèvement.Robert de Montesquiou (1855-1921)
Pour terminer par une note plus gaie ce chapitre un peu bourré de détails techniques et spéciaux, rappelons les dix commandements de la ménagère.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Immobile devant les gradins déserts, il considéra son portefeuille bourré de documents et de notes.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Nul doute que, s'il eût été bourré de charbons incandescents, un terrible incendie se fût aussitôt déclaré.Louis Boussenard (1847-1910)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BOURRE » s. f.

Poil de plusieurs animaux, comme boeufs, vaches, chevres, cerfs, &c. qu'on destache de leurs cuirs, quand on les prepare dans les tanneries. La bourre sert à garnir des chaises, des selles, &c. Ce mot vient du Latin burra, selon Menage, d'où il derive aussi le mot de bourrée & de bourgeon.
 
BOURRE LANISSE, est la laine qui se tire des draps, quand on les prepare avec le chardon de Bonnetier.
 
BOURRE TONTISSE, est celle qui se tire des draps, quand ils passent par les mains du Tondeur. Celle-là est la moindre, & il est deffendu aux Tapissiers d'en mettre dans des matelas entre deux futaines. On la laisse aux Potiers d'estain pour faire des bourrelets. Il y a aussi de la bourre de soye, qui est la soye de rebut ou imparfaite qu'on tire avec le peigne aprés que le cocon est devidé.
 
BOURRE, en termes de Teinturiers, se dit aussi d'une certaine nuance, qui est la même que celle du rouge cramoisi.
 
BOURRE, se dit aussi de ce qui sert à mettre sur la poudre en chargeant les armes à feu, soit papier, bourre, foin, &c. La bourre de ce pistolet luy a donné au visage. En ce sens on appelle un tire-bourre, un fer pointu, & fait en forme de vis, attaché au bout de la baguette, avec lequel on descharge une arme à feu sans la tirer.
 
BOURRE, signifie aussi, le commencement d'un bourgeon de vigne. Le sarment n'a poussé encore que de la bourre. C'est proprement la couverture sur l'oeuil de la vigne : d'où vient qu'on dit, Geler en bourre, c'est à dire, avant que la feuille de la vigne ait paru.
 
BOURRE, se dit figurément en Morale, de tout ce qui est grossier, inutile dans quelque ouvrage de prose, ou de vers, par une metaphore tirée des garnitures des chaises, qui sont mal conditionnees, quand on y met de la bourre au lieu de crin. Il y a de beaux endroits dans ce livre, mais il faut avouër qu'il y a aussi bien de la bourre.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020