bourru

définitions

bourru ​​​ , bourrue ​​​ adjectif et nom masculin

(choses) Qui a la rudesse, la grossièreté de la bourre. Fil bourru. —  Vin bourru, vin nouveau, non fermenté.
(personnes) Rude, peu aimable. ➙ renfrogné. —  nom Un vieux bourru.

synonymes

bourru, bourrue adjectif

rude, abrupt, acariâtre, ours, renfrogné, revêche

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Véridique autant que bourru, il avait son franc-parler sur toutes les choses, et il n'a songé en cette circonstance qu'à dire la vérité, brutalement ou non, peu importe.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
On ne saurait imaginer un homme bourru avec plus de cordialité, et quelquefois plus spirituellement trivial.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Je pris la résolution d'être d'abord un mari doux et aimant, puis austère et bourru, puis enfin cruel et bienveillant tour à tour.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Bourru d'apparence, il alliait des manières un peu rudes à une grande simplicité et à un cœur excellent.Pierre de Lacretelle (1886-1969)
Avant que son étonnement se fût exprimé, il se trouva près d'elle et dit à voix basse, d'un air bourru, comme s'il adressait une remontrance à la prisonnière.Ernest Daudet (1837-1921)
Laisse là ce bourru, ce rustre qui ne peut pas te comprendre, ou, si tu ne veux pas renoncer à lui, emmène-le-moi avec toi.Alfred Assollant (1827-1886)
Il avait déposé son masque d'insouciance gouailleuse, et affectait maintenant un ton bourru et mécontent.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ainsi nous trouverons qu'un homme bourru ressemble à un ours, un homme hypocrite à un chat et ainsi des autres.Éliphas Lévi (1810-1875)
Elle voyait en lui un monsieur très-bourru, un peu mystérieux, qui malgré elle lui en imposait.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Lucien, gros, joufflu, tout hâlé d'avoir joué sur la plage, au vent du large, crevait de santé, un peu empâté même, et l'air bourru, parce qu'on venait de le laver.Émile Zola (1840-1902)
Aussi les aspirants nommaient-ils leur chef bourru, le roi de la dunette, et, en effet, de dix heures du soir à minuit, il régnait seul sur cette partie du vaisseau.Édouard Corbière (1793-1875)
Langue dorée à l'occasion, il était à son gré bourru ou gracieux et insinuant ; mieux que personne, avant d'étreindre sa victime, il savait l'envelopper de sa parole pleine d'artifice.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Mais mon vieil oncle, taciturne et bourru, me portait peu d'intérêt, et nulle affection réelle ne m'attachait au logis.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Je ne sais pourquoi je pensais à ce moine bourru que le bouc m'avait remis en tête, et puis la belle fille était un peu farouchement attifée.Victor Hugo (1802-1885)
C'était un petit bonhomme fort bourru, que quarante ans d'exercice et de procédure criminelle n'avaient pas contribué à rendre très bienveillant pour les accusés.Jules Verne (1828-1905)
Il y a toujours un mendiant philosophe, un châtelain bourru, des jeunes filles pures, des valets facétieux et d'interminables dialogues, une pruderie bête, manque complet de profondeur.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il avait environ cinquante-cinq ans ; il était gros, jovial et bourru comme un homme riche.Guy de Maupassant (1850-1893)
Quelquefois le mur le plus noir et le plus bourru parle, et d'entre les pierres une lueur sort.Victor Hugo (1802-1885)
Il ne savait pas le brusquer sérieusement, et il était assez enfant encore pour trouver un certain plaisir à tromper, comme un véritable écolier, la surveillance burlesque du bourru.George Sand (1804-1876)
Toutes les prévisions du bourru, mais brave et expérimenté commandant, s'étaient, ainsi qu'on l'a vu, réalisées à la lettre.Gustave Aimard (1818-1883)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BOURRU, UË » adj.

Bizarre, qui ne veut point voir le monde, qui a des maximes extravagantes. C'est un esprit bourru qui ne se laisse gouverner par personne.
 
VIN BOURRU, est du vin qu'on a jetté dans de l'eau froide pour l'empêcher de bouillir, qui est doucereux, & qui a encore toute sa lie.
 
LE MOINE BOURRU, est un lutin, qui dans la croyance du peuple court les ruës aux Advents de Noel, & qui fait des cris effroyables. Regnier dans ses Satires dit parlant de son valet,
 
& demande estonné
 
Si le Moine bourru n'avoit point promené.
 
Les Medecins appellent des plantes bourruës, celles dont la graine étant trop meure, devient en petites parties si menuës, que le moindre vent ou souffle les dissipe, comme celles de plusieurs chardons qui croissent dans les bleds.
So British... ou pas ! Glamour Glamour

Synonyme de charme, sensualité, élégance, le terme glamour est facilement identifié comme un mot provenant de l’anglais ; il est d’ailleurs récent en...

Dr Orodru 15/09/2021