Email catcher

bourru

Définition

Définition de bourru ​​​ , bourrue ​​​ adjectif et nom masculin

(choses) Qui a la rudesse, la grossièreté de la bourre. Fil bourru. Vin bourru, vin nouveau, non fermenté.
(personnes) Rude, peu aimable. ➙ renfrogné. nom Un vieux bourru.

Synonymes

Synonymes de bourru, bourrue adjectif

rude, abrupt, acariâtre, ours, renfrogné, revêche

Exemples

Phrases avec le mot bourru

Aquarelliste, passionné de philatélie, un peu bourru mais le coeur sur la main, et que rien ne prédisposait à s'enticher de tir à l'arc.Ouest-France, Anne BLANCHARD-LAIZÉ, 03/03/2015
Des mots bruts, des mots brefs, brusques, bourrus, à rebours fusent.Cahiers de Gestalt-thérapie, 2021, Anne-Sophie Roquefère (Cairn.info)
C'est la tendresse, encore un peu bourrue quand même, mais aussi la compétence équivalente à celle de la mère.Mouvements, 2004, Irène Jami, Patrick Simon (Cairn.info)
À gauche, un groupe de gardes bourrus surveille distraitement l'émoi de ces gravures de mode.Revue de la Bibliothèque nationale de France, 2009, Maxime Préaud (Cairn.info)
Un commissionnaire cirait les bottes d'un lancier bourru.Paul Adam (1862-1920)
Un proche de la famille, bourru, taiseux, mais pas avare de cadeaux pour les enfants.Ouest-France, Patrick GUYOMARD, 12/01/2021
Malgré son air bourru, il apparaît sympathique et humble, admettant sa méconnaissance de l'art.Ouest-France, 10/03/2019
C'est un homme athlétique, avec l'accent germanique, l'air bourru mais fin, bonhomme très rusé.Prosper Mérimée (1803-1870)
Sous des airs un chouïa bourru, l'homme est un chamallow qui sait fédérer et fait plus qu'ouvrir les écluses.Ouest-France, 01/08/2016
Après ces recommandations extraordinaires, il reprit son air impassible et son ton bourru.M. Maryan (1847-1927)
C'était un petit bonhomme fort bourru, que quarante ans d'exercice et de procédure criminelle n'avaient pas contribué à rendre très bienveillant pour les accusés.Jules Verne (1828-1905)
Question de juste retour aussi : après tout, les journalistes le traitent plutôt bien et ils sont sensibles à son style bourru, mais direct et sincère.Réalités industrielles, 2011, Christian Marbach (Cairn.info)
Il affectait les façons bourrues du businessman, tutoyait facilement, avec une condescendance familière.Le monde juif, 1991 (Cairn.info)
Mais elle, était-elle heureuse avec ce rhumatisant bourru ?Gaston Leroux (1868-1927)
Que sait-on de la tendresse qui manque, quand la maltraitance se fait par paroles rares et bourrues, ou gestes absents ?Lignes, 2020, Sophie Wahnich (Cairn.info)
Elle était poursuivie par un vieillard violent et bourru.Denis Diderot (1713-1784)
Dès la porte, l'absence de considération se marque dans le regard dédaigneux et les propos bourrus du concierge.Gustave Le Bon (1841-1931)
Mais dans ce milieu un peu bourru qu'est la voile, c'est encore plus compliqué.Ouest-France, Jean-Philippe GAUTIER, 26/02/2021
L'homme, plutôt bourru et peu causant, lui enjoignit sans autre procès de penser à autre chose.Le Coq-héron, 2006, Jacqueline Rousseau-Dujardin (Cairn.info)
Les bons sont vraiment bons, des ours bourrus au cœur d'or et les méchants très méchants, des vendus, des traîtres à la révolution.Études, 2014 (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de BOURRU, UË adj.

Bizarre, qui ne veut point voir le monde, qui a des maximes extravagantes. C'est un esprit bourru qui ne se laisse gouverner par personne.
 
VIN BOURRU, est du vin qu'on a jetté dans de l'eau froide pour l'empêcher de bouillir, qui est doucereux, & qui a encore toute sa lie.
 
LE MOINE BOURRU, est un lutin, qui dans la croyance du peuple court les ruës aux Advents de Noel, & qui fait des cris effroyables. Regnier dans ses Satires dit parlant de son valet,
 
& demande estonné
 
Si le Moine bourru n'avoit point promené.
 
Les Medecins appellent des plantes bourruës, celles dont la graine étant trop meure, devient en petites parties si menuës, que le moindre vent ou souffle les dissipe, comme celles de plusieurs chardons qui croissent dans les bleds.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.