revêche

définitions

revêche ​​​ adjectif

Peu accommodant, qui manifeste un mauvais caractère. ➙ acariâtre, hargneux.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
D'autres souriaient à leurs voisins inconnus ou bien montraient une mine revêche aux privautés éventuelles.Fernand Vandérem (1864-1939)
Elle était sèche, rêche, revêche, pointue, épineuse, presque venimeuse ; tout en se souvenant de son moine dont elle était veuve, et qui l'avait fort domptée et pliée.Victor Hugo (1802-1885)
Et elle avait cette démarche hautaine, cette physionomie agressive et revêche que font souvent aux femmes de science la fatigue, l'orgueil ou des soucis d'homme.Fernand Vandérem (1864-1939)
Il avait aperçu son ami et la blonde qui s'était naguère montrée si revêche à ses galanteries à la hussarde.Fortuné du Boisgobey (1821-1891)
On a besoin, après cette page puritaine et revêche, de quelques lignes bien françaises où la fantaisie s'égaie de bonne humeur.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Et sentant que son accent revêche mollissait jusqu'à l'attendrissement, il noya cette émotion dans un fort souffle de bougonnement.Victor Hugo (1802-1885)
C'était une colère tombée, la fin d'une matinée revêche ; et le rire joyeux du soleil se répandit largement dans l'espace.Guy de Maupassant (1850-1893)
Viennent après, pour le nombre, les centaurées, toutes de mine revêche, hérissées de piquants ou de hallebardes étoilées.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Une grande assiette, chargée de petits pains fumants, fut aussitôt apportée par la domestique à la figure revêche.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Et ma foi, elle ne s'est pas trouvée assez revêche pour ne pas prendre tout doucement le poulet.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Un claquement suivit aussitôt, la porte toute grande s'ouvrit et la paysanne, raide et revêche, apparut, le fouet à la main.Louis Pergaud (1882-1915)
Au premier aspect, et surtout quand les gens lui étaient indifférents, la dame semblait peu attirante, presque revêche.André Theuriet (1833-1907)
Le vieux baron qui l'habite ne déroge point à si bonne compagnie ; son humeur est revêche, sa figure hideuse, son corps usé...Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Rien comme ce modeste instrument pour adoucir les maux de l'existence, ou amollir le cœur d'une amante revêche.Charles Des Écores (1852-1905)
Un judas s'ouvrit, une figure soupçonneuse parut derrière ce judas, et une interrogation revêche en sortit.Michel Zévaco (1860-1918)
Son corps peu attrayant, et l'âme revêche qu'il abritait, prenaient soudain une dignité dont elle était salutairement émue.Daniel Lesueur (1854-1921)
Elle a de la vertu... elle est la vertu, et, comme la vertu, elle est triste, un peu bornée, revêche, sectaire, par conséquent sans bonté.Octave Mirbeau (1848-1917)
Il me semble que j'aimerais mieux une femme d'un âge mûr, quoiqu'il y ait souvent l'inconvénient de l'humeur revêche et rabâcheuse.George Sand (1804-1876)
Ce qu'il faut éviter avec le plus grand soin, c'est que le ton morose et revêche ne devienne habituel.Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
À lentresol dune maison bourgeoise dapparence honnête et cossue, une vieille servante en bonnet paysan, lair revêche, vint leur ouvrir.Alphonse Daudet (1840-1897)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REVESCHE » adj. m. & f.

Qui a un suc acide, acre & picquant, qui choque le goust. Il se dit des fruits qui ont cette qualité, comme les pommes & les poires dont on fait du cidre. On le dit aussi du vin verd & desagreable.
 
REVESCHE, se dit figurément en Morale des personnes de mauvaise humeur, chagrines & intraittables, qui sont aussi odieuses en societé, que les mauvais fruits le sont au goust. L'infirmité, la vieillesse, rendent quelquefois les hommes revesches.