brouhaha

 

définitions

brouhaha ​​​ nom masculin

Bruit confus qui s'élève d'une foule.
 

synonymes

brouhaha nom masculin

rumeur, bourdonnement, [fort] tapage, tumulte

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le brouhaha des voix battait les murs d'un tel bruit, que le coup de cloche ne fut d'abord entendu que des tables voisines de la porte.Émile Zola (1840-1902)
Un brouhaha se produisit, les uns tenant pour l'interrupteur, les autres criant que de pareils procédés disqualifiaient un cercle.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il n'y avait pas de chaises, on but le café debout, pendant que le brouhaha des garçons, à côté, augmentait encore.Émile Zola (1840-1902)
Cependant, à la faveur de l'émotion générale, du brouhaha, des allées et venues, l'auteur du désordre s'était éclipsé.Daniel Lesueur (1854-1921)
Il est quand même difficile de parler avec ce brouhaha général lorsqu'un orateur a la parole ici.Europarl
Ce brouhaha isolait si bien les deux jeunes gens du reste des invités, qu'ils pouvaient fleureter tout à leur aise.André Theuriet (1833-1907)
Mais, dans le court recueillement causé par l'apparition des premières voitures, un brouhaha formidable arrivait ; maintenant, c'était sur le quai même que les chapeaux volaient au-dessus des têtes moutonnantes.Émile Zola (1840-1902)
Par-dessus le brouhaha de voix et le grondement des roues qui venait du dehors, une seule phrase parvint à nos oreilles.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Alors, instantanément, au silence succéda un brouhaha de voix et un tapage de pas, que dominait le chant du coq, poussé à plein gosier par l'employé chargé de la correspondance.Hector Malot (1830-1907)
Au loin, dans les clartés dansantes qui illuminaient brusquement des profondeurs de têtes moutonnantes, grossissaient un brouhaha de foule, un bruit d'eau courante, tout un tapage noyé.Émile Zola (1840-1902)
Mais un brouhaha l'arracha à sa tristesse : le pouvoir qu'elle évoquait amèrement s'offrait à elle, au galop.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Avant le soleil levé, c'est déjà devenu quelque chose d'infernal : des cris suraigus comme en poussent les singes ; un brouhaha sauvage à faire frémir.Pierre Loti (1850-1923)
Et la confusion fut à son comble, car chacun donnait son avis, sensiblement différent ; de sorte que, dans le brouhaha des voix, on ne s'entendait même plus parler.Émile Zola (1840-1902)
Je soupçonne tous les gens des fenêtres de n'avoir entendu de tout cela que le brouhaha immense de la rue qui se mouvait.Charles Péguy (1873-1914)
Et, dans le brouhaha d'attention, elle le questionna sur cette hausse brusque de la cote.Émile Zola (1840-1902)
Il y avait dans la chambre ce brouhaha pendant lequel les assemblées font toutes sortes de choses crépusculaires, qui quelquefois les étonnent plus tard.Victor Hugo (1802-1885)
Et de toutes ces bouches sortit, vaguement bégayé en toutes langues, le brouhaha lugubre dos catacombes.Victor Hugo (1802-1885)
Bref, c'est au milieu de ce brouhaha inexprimable que les concerts de mon professeur prirent fin.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Ses deux mains agiles retombèrent sur le piano, dispersant la fin de son rêve dans un brouhaha de notes retentissantes.Alphonse Daudet (1840-1897)
À côté des aspirants vaudevillistes, un autre groupe, qui, lui aussi, profitait du brouhaha pour parler bas, discutait un duel.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BROUHAHA » s. m.

Bruit sourd & confus qu'on entend dans les assemblées où on fait des discours publics, & où on donne des spectacles, lequel témoigne l'admiration ou l'applaudissement des assistans, quand il s'y trouve quelque chose d'éclattant & qui touche l'esprit.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020