brutal

 

définitions

brutal ​​​ , brutale ​​​ , brutaux ​​​ adjectif

vieux Qui tient de la brute, de l'animal. Instincts brutaux.
Qui use volontiers de violence, du fait de son tempérament rude et grossier. ➙ violent. —  Des manières brutales.
Qui est sans ménagement, ne craint pas de choquer. ➙ brusque, direct.
Soudain et violent. Le choc a été brutal.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cependant il n'y avait rien de violent ni de brutal dans l'étreinte douce et brûlante de cet homme.Albert le Roy (1856-1905)
Depuis trois mois il était devenu odieux, tout à fait odieux, brutal, grossier, despote, ignoble enfin.Guy de Maupassant (1850-1893)
Ces procédés auraient eu tout d'abord quelque chose de brutal, de désobligeant pour ses amis et pour ses serviteurs.Jules Verne (1828-1905)
On le savait brutal, on appréciait sa jolie façon de donner des coups de poing, mais on ne soupçonnait pas ses autres agréments.Louis Ulbach (1822-1889)
Sans doute, c'était un exercice brutal, et la brutalité même en était la fin dernière, mais c'était moins brutal que la guerre qui doit pourtant lui survivre.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
C'est alors que ce grand brutal est venu, qui m'a donné un coup de poing dans la figure.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Nous en plaisantions l'un et l'autre, mais parfois j'étais presque brutal, et parfois encore j'étais près de regretter qu'elle fût un objet irréparablement gâté.Maurice Barrès (1862-1923)
Notre institution prétend être un exemple de raison et de compassion dans le monde brutal actuel.Europarl
Je suis brutal, sans éducation ; je suis capable de lâcher quelque mot que je serai le premier à regretter.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Vous aimez ce qui est brutal et vulgaire, vous faites sonner votre argent dans votre gousset avec ostentation, et quand on vous en demande, vous affectez de ne pas comprendre....Georges Ohnet (1848-1918)
Il y a là, si je ne me trompe, quelque chose de brutal à la fois et de candide.Jules Lemaître (1853-1914)
Rêve d'égoïsme brutal chez la plupart des « compagnons », le socialisme était pour elle un rêve de sacrifice.Jules Lemaître (1853-1914)
Il a, parfois, la sensation de ce cauchemar où l'on roule dans le vide, un serrement brutal à l'âme.Hector Bernier (1886-1947)
Il y a ivresse, le fait brutal arrive, et le premier qui le constate est lapidé.George Sand (1804-1876)
En ce sens, votre père a raison d'invoquer un fait brutal, mais encore tout puissant.George Sand (1804-1876)
Je suis fort embarrassé : – ou l'on m'accuse de paresse, parce que je n'appuie pas assez, ou l'on m'appelle brutal, parce que j'appuie trop.Jules Vallès (1832-1885)
Il se donna le brutal plaisir de lui en donner en pleine poitrine un coup qui la renversa.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Au lieu de donner une hospitalité volontaire, ne subiraient-ils pas bientôt, comme le tiers de leurs semblables, l'occupation forcée d'un brutal ennemi ?Amédée Delorme (1850-1936)
Autour d'une d'elles, une demi-douzaine de gaillards à l'aspect formidable étaient assis, tandis que l'un d'eux, celui qui avait l'air le plus brutal, y était perché balançant les jambes.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
En me parlant ainsi, vous êtes plus brutal que le pauvre hère qui abusa de moi.Georges Eekhoud (1854-1927)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « BRUTAL, ALE » adj.

Celuy qui a des appetits déreglez, qui vit en beste, ou qui n'a pas plus d'esprit & de conduitte qu'une beste. Les soldats pour la plus-part sont de vrais brutaux. un débauché n'a que des appetits brutaux.
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020