cabale

 

définitions

cabale ​​​ nom féminin

vieux Magie ésotérique, occultisme. ➙ cabalistique
➙ kabbale.
littéraire
Entente secrète de plusieurs personnes dirigée contre (qqn, qqch.). ➙ complot, conjuration, conspiration. Monter une cabale contre qqn.
vieux Ceux qui forment une cabale. ➙ faction, ligue.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'en témoignai mon indignation ; la cabale en fut irritée, et les guêpes tournèrent contre moi tous leurs aiguillons.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Le magicien fit un talisman composé des plus puissants caractères, de la cabale ; moi, je mis mon homme au service d'un grand ministre, dont le nom l'emporta sur le talisman.Alain-René Le Sage (1668-1747)
La cabale sentait justement combien, avec son audace d'esprit, elle aurait pu lui être dangereuse.Jules Michelet (1798-1874)
Les chefs de la cabale avoient une presse à leurs ordres pour imprimer leurs facéties, et un journal pour les répandre.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Dès-lors une cabale sourde se ligua contre lui ; un plan de calomnie fut organisé, et le succès dépassa bientôt toutes les espérances que ses auteurs en avaient pu concevoir.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Conrart, qui avoit vu cela, ne fit point d'instance de le faire changer, car la cabale est fort démanchée ; il ne va plus guère de gens chez lui.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Tous les ennemis de l'évêque devinrent les siens ; ils formèrent une cabale puissante, qui ne manqua pas d'embrasser secrètement comme sienne la cause du jeune vicaire.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Dumouriez est venu se concerter avec les meneurs de la clique qui cabale pour établir la république fédérative ; voilà l'objet de son équipée.Adolphe Thiers (1797-1877)
Sa cabale montra une étrange immoralité, et on peut dire aussi une grande dureté pour la malade, cet instrument qu'on immolait.Jules Michelet (1798-1874)
Il embrasse les mysteres approuvés de toutes sciences, pour autant qu'il est la juste, solide & naïve interprétation de la pure cabale de valeur non imaginaire.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Il était, comme moi, intimement persuadé que le grand-chancelier était innocent, et la victime d'une puissante cabale ; le public l'était aussi.Catherine II de Russie (1729-1796)
Il est facile de reconnaître à première vue que le mysticisme, l'astrologie et la cabale se confondent dans cette théorie bizarre.Charles Louandre (1812-1882)
Ce livre partage les esprits : la cabale l'admire, le reste du monde le trouve peu sérieux et peu digne d'un prêtre.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Nous étions venus pour protester contre l'indigne cabale, qui n'a pas cessé de s'attacher à vous, et pour forcer le respect dû à votre talent.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Elle empêche d'entendre, dit le petit boiteux en éclatant de rire ; à bas la cabale !Eugène Sue (1804-1857)
La destinée miséricordieuse leur concéda cette trêve : nul obstacle à se voir, nulle surveillance jalouse ; une cabale de protection semblait formée autour d'eux.Marcel Prévost (1862-1941)
En la laissant subir l'arrêt, elle faisait dire à la cabale qu'elle n'osait sauver sa complice, que, par une hypocrisie lâche, elle se lavait en l'immolant.Jules Michelet (1798-1874)
Cette terreur ne le quitta plus jusqu'à la fin ; et nous verrons jusqu'à quel point la cabale des novateurs sut la faire servir à ses desseins.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Il dura comme la tête de la cabale autrichienne, agent des doubles mariages et des pactes bourboniens.Jules Michelet (1798-1874)
Il fit une assemblée au château, et, pour se parer, il avoit mis un hausse-col, et ne faisoit danser que ceux de la cabale de la gouvernante, sa femme.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CABALE » s. f.

est une science secrette que les Hebreux pretendent avoir par tradition & revelation divine, par laquelle ils expliquent tous les mysteres de la Divinité, & toutes les operations de la nature : ce qui consiste la plus-part du temps en des rapports mysterieux qu'ils font des choses aux lettres de l'Alphabet Hebraïque. On y voit beaucoup d'esprit & de subtilité, mais bien de la vanité & de la superstition. Robert Flud Anglois en a fait d'amples Traittez & Apologies dans ses neuf grands Volumes. Ce mot vient de l'Hebreu cabala, qui signifie reception, comme de massora, traditio. Menage.
 
CABALE, signifie figurément, une societé de personnes qui sont dans la même confidence & dans les mêmes interests : mais il se prend ordinairement en mauvaise part. Tous ces gens-là sont d'une même cabale. On le dit aussi des conspirations & des entreprises secrettes, des desseins qui se forment dans cette societé. On a fait une cabale pour descrier cette Tragedie.
 
CABALE, se dit aussi de quelques societez d'amis qui ont entre eux une liaison plus estroite qu'avec d'autres, sans avoir aucun mauvais dessein, comme pour se divertir, estudier.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020