ligue

 

définitions

ligue ​​​ nom féminin

Alliance entre États, pour défendre des intérêts communs, poursuivre une politique concertée. ➙ alliance, coalition, union.
Association pour défendre des intérêts politiques, religieux, moraux. La Ligue des droits de l'homme.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tant de factions différentes produisirent enfin dans la ligue une confusion qui l'empêcha de rien faire de décisif.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Mais il fit quelque chose de plus sérieux, et renouvela sur-le-champ la ligue de 1780.Adolphe Thiers (1797-1877)
Elle voyait avec un étonnement profond la ligue de tous les petits intérêts, âpres et implacables, ameutés contre le grand intérêt français.Paul Féval (1816-1887)
A ces paroles, toute l'assemblée émue lui demandait comment il osait dire qu'une action qui donnerait une victoire certaine à la ligue pouvait la ruiner.François de Fénelon (1651-1715)
Vous nous avez dit que vous ne pourriez pas assumer la ligue internationale du sport, mais vous ne nous avez pas dit si vous l'assumeriez si vous y étiez autorisé !Europarl
S'il eût été possible de s'y soustraire, sans en être l'instrument, de n'en pas être victime n'en étant pas agent, n'aurait-on pas vu une ligue puissante se former contre elle ?Pierre-Louis Roederer (1754-1835)
Cinq autres cantons vinrent se joindre bientôt à la ligue ; on les nomma dès lors les huit anciens.Eugène Muller (1826-1913)
J'irais bien au-devant, mais mon poste est ici ; c'est le centre de réunion de tous les élémens discordans qui composent une semblable ligue.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Mais, au lieu de reprendre d'abord les hostilités, la seigneurie s'occupa de former une nouvelle ligue.Pierre Daru (1767-1829)
Ainsi se trouvait fomentée une ligue qui, pour s'ignorer elle-même, n'en avait pas une existence moins réelle.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Il fait plus : il soulève contre lui une nouvelle ligue lombarde qu'il soutient pendant près de dix ans par ses exhortations et par ses intrigues.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Une ligue muette se forma de toutes ces vanités et de toutes ces ambitions contre lui.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Cette ligue fut nommée la caballe des importans, & eut un succès bien different de ce qu'esperoient les conjurez.Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712)
Ce fut en vain qu'ils se liguèrent, ou plutôt que leur ligue, jusqu'alors secrète, se manifesta par des signes évidens.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
C'étoit ce langage d'une autorité qui se réservoit l'examen et le libre consentement, c'étoit là ce qui blessoit l'orgueil de la ligue démocratique.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Je l'ai vu aujourd'hui ; la ligue des méchans est tellement forte que je ne puis pas espérer de lui échapper.Adolphe Thiers (1797-1877)
Alors votre proposition de former une ligue solemnelle sera mieux accueillie, et peut-être adoptera-t-on la plupart de nos autres mesures hardies.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
Une ligue s'est formée ; les intérêts les plus opposés se sont entendus, se sont ralliés, pour résister et combattre.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Chaque jour apportait au roi de nouvelles soumissions de la part de différens chefs de la ligue.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Elle a beaucoup contribué à former la ligue des rois qui nous font la guerre, et elle en profite seule.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « LIGUE » s. f.

Traitté de confederation entre des Princes ou des Estats pour attaquer un ennemy commun, ou s'en deffendre, quand ils ont le même interest de Religion, ou d'Estat. Il y a eu plusieurs Ligues saintes faites par les Princes Chrestiens contre les Sarrasins, & les Infidelles, qu'on a appellées Croisades. Il y a Ligue offensive & deffensive entre l'Empereur & le Roy d'Espagne. Il y a eu aussi des Ligues odieuses de sujets revoltés contre leurs Princes, comme dans les guerres de la Ligue sous Henri III. La Ligue des Provinces-Unies des Pays-Bas. Ce mot vient de liga, qu'on a dit dans la basse Latinité, confederatio quâ quis cum alio ligatur.
 
LIGUE GRISE, est une Ligue de quatre Cantons qui sont alliez des Suisses, & qui ne sont pas de leurs corps. En general on les appelle Grisons, & en particulier la maison de Dieu. La Ligue Grise & la Ligue des Droituriers : ces trois sont Huguenots. Le quatriéme est la Valtoline, qui est Catholique, & qui est un passage du Tirol en Italie.
 
On a appellé aussi, Ligue hereditaire, celle que firent ces Suisses avec l'Archiduc Maximilien. On trouve les Traittés de toutes les Ligues particulieres dans le Monde de Davity.
Les mots de l’époque Sommes-nous envahis par les anglicismes ? Sommes-nous envahis par les anglicismes ?

Quand on demande aux gens ce qui pourrait mettre la langue française en danger, on entend souvent citer les anglicismes et la place trop importante que l’anglais prendrait aujourd’hui dans notre langue.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 26/11/2020