Email catcher

calomnier

Définition

Définition de calomnier ​​​ verbe transitif

Attaquer l'honneur, la réputation de (qqn), par des calomnies. ➙ attaquer, décrier, diffamer.

Conjugaison

Conjugaison du verbe calomnier

actif

indicatif
présent

je calomnie

tu calomnies

il calomnie / elle calomnie

nous calomnions

vous calomniez

ils calomnient / elles calomnient

imparfait

je calomniais

tu calomniais

il calomniait / elle calomniait

nous calomniions

vous calomniiez

ils calomniaient / elles calomniaient

passé simple

je calomniai

tu calomnias

il calomnia / elle calomnia

nous calomniâmes

vous calomniâtes

ils calomnièrent / elles calomnièrent

futur simple

je calomnierai

tu calomnieras

il calomniera / elle calomniera

nous calomnierons

vous calomnierez

ils calomnieront / elles calomnieront

Synonymes

Synonymes de calomnier verbe transitif

accuser, attaquer, couvrir de boue, diffamer, traîner dans la boue

Exemples

Phrases avec le mot calomnier

Il les utilise pour semer le doute, calomnier ses adversaires et se faire mousser.Say, 2021, Nina Khrushcheva (Cairn.info)
Pour l'employée municipale, cette plainte - instruite alors qu'elle a quitté le service - est perçue comme une volonté de la calomnier.Ouest-France, Nicolas EMERIAU, 17/03/2016
Le premier pour vous calomnier, le second pour vous le raconter.Hegel, 2013, Jean-Marie André (Cairn.info)
Sommes-nous en train de calomnier l’entreprise ?Europarl
En effet, si la dénonciatrice est jugée digne de foi et incapable de calomnier, les deux témoins introduisent de sérieuses restrictions.Archives de sciences sociales des religions, 2021, Agnès Desmazières (Cairn.info)
De dire à chacune que l'autre est plus efficace qu'elle, plus drôle, plus intelligente, et surtout qu'elle passe son temps à la calomnier.Capital, 30/08/2016, « Manager sur un champ de bataille »
Des réserves apparaissent finalement lorsqu'il est demandé si la dénonciatrice est digne de foi ou capable de calomnier.Archives de sciences sociales des religions, 2021, Agnès Desmazières (Cairn.info)
Par contre, la liberté d'insulter, de tromper, de diffamer et de calomnier est une toute autre chose.Europarl
C'est calomnier les nôtres que de dire qu'ils interdisent de commettre de bonnes actions.Études théologiques et religieuses, 2017, Paul Dolscius, Jacqueline Assaël (Cairn.info)
Est-ce un livre antidémocratique et antisocial, qui vise à calomnier le peuple ?Édouard Rod (1857-1910)
Ils le jugent par eux-mêmes ; ils le méprisent et le craignent ; ils ne savent que le calomnier pour l'asservir et pour l'opprimer.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Si vous essayez de tromper la justice, de calomnier vos supérieurs, un châtiment épouvantable vous attend !Georges Darien (1862-1921)
Pour travailler utilement à l'amélioration de l'avenir il faut être juste envers le présent et ne méconnaître ni ne calomnier le passé.Les Études Sociales, 2008, Louis-claude Michel (Cairn.info)
Il en aura assez de calomnier l'univers, ne se considérant pas guéri de son délire, mais simplement fatigué.L'en-je lacanien, 2011, Bruno Geneste (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de CALOMNIER verb. act.

Accuser faussement. Les plus grands Saints ont été sujet à être calomniés.
 
CALOMNIÉ, ÉE. part. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.