Email catcher

diffamer

Définition

Définition de diffamer ​​​ verbe transitif

Chercher à porter atteinte à la réputation, à l'honneur de (qqn). ➙ attaquer, calomnier, décrier, discréditer, médire de. Diffamer un adversaire.

Conjugaison

Conjugaison du verbe diffamer

actif

indicatif
présent

je diffame

tu diffames

il diffame / elle diffame

nous diffamons

vous diffamez

ils diffament / elles diffament

imparfait

je diffamais

tu diffamais

il diffamait / elle diffamait

nous diffamions

vous diffamiez

ils diffamaient / elles diffamaient

passé simple

je diffamai

tu diffamas

il diffama / elle diffama

nous diffamâmes

vous diffamâtes

ils diffamèrent / elles diffamèrent

futur simple

je diffamerai

tu diffameras

il diffamera / elle diffamera

nous diffamerons

vous diffamerez

ils diffameront / elles diffameront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot diffamer

Ce qui met également en relief, de manière souvent fantasmée, des situations précises pour justifier ou diffamer un acte.Dialogues d'Histoire Ancienne, 2016, Anastasia D. Serghidou (Cairn.info)
Comment diffamer même ceux qui défendent publiquement sa cause ?Maximilien de Robespierre (1758-1794)
La liberté d’expression, en tant que valeur démocratique fondamentale parmi d’autres, atteint-elle ses limites lorsqu’elle sert à diffamer de la sorte une nation, un groupe ethnique, etc. ?Europarl
Nous devrions souligner l'intérêt de la nouvelle technologie agricole au lieu de la diffamer.Europarl
Il n'eut qu'une ressource, celle de diriger des poursuites contre les journaux qui cherchèrent à le diffamer.Georges Bizet (1838-1875) et Hugues Imbert (1842-1905)
Par contre, la liberté d'insulter, de tromper, de diffamer et de calomnier est une toute autre chose.Europarl
J'étais si mécontent de voir diffamer une pauvre honnête fille, que je parlais comme je m'y sentais poussé.George Sand (1804-1876)
Au gré des révolutions du pays, ce qu'on avait loué la veille il fallait le diffamer le lendemain.Émile Vincens (1764-1850)
Cette proposition de résolution vise à réduire au silence et à diffamer le rôle glorieux et héroïque des communistes dans la lutte antifasciste.Europarl
Les poèmes peuvent être également des apologies, un instrument pour commémorer le passé, diffamer les ennemis, défendre les amis et dénoncer les abus de pouvoir.Revue historique, 2002 (Cairn.info)
Il mit tout en œuvre pour diffamer les frères et délégitimer leur entreprise.Études Germaniques, 2019, Jean-Pierre Bastian (Cairn.info)
Pape vicié également : les sources révèlent aussi les constructions discursives visant à diffamer la figure pontificale.Le Moyen Âge, 2019 (Cairn.info)
Il ne se hasardait pas, il est vrai, à diffamer des hommes honorables et à poursuivre de calomnies perfides la vie privée des citoyens.Paul Lacroix (1806-1884)
Ce sont des choix que nous devons faire dans notre métier pour épargner certaines personnes, les protéger, ne pas diffamer.Ouest-France, 12/01/2016
Il est vrai que c'est beaucoup l'usage, en ce temps-ci, de diffamer les honnêtes gens.Anatole France (1844-1924)
Ces hommes ont tous été accusés de diffamer le président durant la campagne électorale de l'année dernière.Europarl
Nous ne laisserons pas l'écrasante majorité de nos fonctionnaires se faire diffamer et nous, le parti populaire européen/démocrates européens, nous soutenons ces fonctionnaires.Europarl
Cette jurisprudence a toutefois ses limites, affirmer que les services d'urgence d'un hôpital sont dangereux, c'est diffamer l'hôpital lui-même.LEGICOM, 1999, Christophe Bigot (Cairn.info)
Toutefois, la liberté d'information ne confère pas le droit d'insulter ou de diffamer, même si le droit à un procès équitable est systématiquement reconnu à la gauche.Europarl
C'est une vilaine conduite que de diffamer sa femme par de pareils mensonges.Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832), traduction Édouard Grenier (1819-1901)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de DIFFAMER v. act.

Calomnier, noircir la reputation de quelqu'un. Plusieurs Escrivains ont tasché de se diffamer les uns les autres dans leurs Livres, dans leurs Critiques. Nicod dit que ce mot vient du Grec disphimeo, signifiant la même chose.
 
DIFFAMER, signifie aussi, Salir, gaster, defigurer. Il a renversé cette sauce sur mon habit, il l'a tout diffamé. Il luy a donné du taillant de son épée, & luy a tout diffamé le visage. En ce sens il est bas.
 
DIFFAMÉ, ÉE. part. pass. & adj. Un homme diffamé, c'est un homme perdu de reputation.
 
En termes de Blason, on appelle diffamé, un animal, comme un lion, une aigle, un chien, &c. qui n'a point de queuë.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots La naissance du « cool » La naissance du « cool »

C’est en écoutant le dernier album d’Orelsan, et plus particulièrement la chanson Casseurs Flowter Infinity, que l’on s’est fait la réflexion simple,...

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 13/07/2022