cavalier

 

définitions

cavalier ​​​ , cavalière nom

(personnes)
Personne qui est à cheval.
nom masculin Militaire servant dans la cavalerie.
Personne avec qui l'on forme un couple dans une réunion, un bal. Danser avec sa cavalière.
nom masculin (choses)
Pièce du jeu d'échecs qui se déplace en diagonale.
Carte du jeu de tarot, entre le valet et la dame.
Pièce métallique, clou en U.

cavalier ​​​ , cavalière adjectif

Destiné aux cavaliers. Allée cavalière.
Qui traite les autres sans égards, sans respect. ➙ brusque, hardi, insolent. Réponse cavalière. ➙ impertinent.
 

synonymes

cavalier, cavalière

adjectif

désinvolte, hardi, hautain, impertinent, inconvenant

nom masculin

jockey, écuyer

cavalière nom féminin

amazone, écuyère

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pour y arriver, il faut nous identifier nous-mêmes en imagination avec l'âme du vieux cavalier.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Il marchaient lentement, lui, absorbé dans quelque pensée intérieure ; elle, un peu pâle, et cependant la tête haute, fière de l'homme qui s'était fait momentanément son cavalier.Jules Lermina (1839-1915)
En un mot c'était un cavalier parfait, un héros, même aux yeux de son valet de chambre.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Le cavalier fut changé de logis dès le lenmain, et dormit tranquillement chez un nouvel hôte.Paul Lacroix (1806-1884)
Nous placions deux rangs de chaises en face l'un de l'autre, et les dames et les cavaliers se partageaient en deux camps, chaque dame choisissant le cavalier qui lui plaisait.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
C'était un cavalier de vingt-quatre à vingt-cinq ans, au visage pâle, aux lèvres minces, aux yeux brillants, aux cheveux et aux sourcils bruns.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce cavalier extraordinaire portait une ceinture cramoisie qui soutenait du côté droit un poignard, tandis qu'un petit sabre moresque, à lame courte et recourbée, y était suspendu du côté gauche.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
La troupe est arrivée, mademoiselle, elle revenait bon train, au risque de tout écraser ; on ne savait qui, du cheval ou du cavalier, entrerait le premier sous la voûte.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Le cavalier ne cessa de regarder, jusqu'à ce que le dernier cercle tracé sur la surface de l'eau fût entièrement effacé.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Alors s'est avancé vers moi, en me tendant la main, son cavalier qui se trouve être presque mon parent.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Sur ces entrefaites, on vit arriver un cavalier au galop et tenant un papier à la main.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je fis avancer l'infanterie et, ordonnant à chaque cavalier de prendre en croupe un homme de l'infanterie, je les lançai à la poursuite de l'ennemi.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Personne n'est parvenu à l'âge d'homme sans avoir été à portée de vous connaître toutes, et voici un cavalier écossais qui te dira la même chose.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Il regarda de tous côtés, et ne vit que ce cavalier, dont l'air annonçait un homme de condition.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction François Soulès (1748-1809)
Je continuai ma route ; arrivé à une place vide entre les huttes de paille, je remarquai mon domestique qui, m'apercevant également, se précipita vers nous en compagnie d'un autre cavalier.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Un cavalier ne peut se défaire honorablement de sa lame ou de sa liberté, de la façon que vous demandez.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Alors il descendit le petit escalier, sortit par une porte latérale, et aperçut le long du mur du parc un cavalier qui tenait un cheval de main.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un seul cavalier, s'éloignant d'une des deux troupes, aurait été vu par les hommes de l'autre pendant une distance de plusieurs milles.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Ils en étaient là de leur entretien, quand ils furent rejoints par un cavalier monté sur une belle jument gris pommelé.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Il était petit de taille, quoique fortement constitué, et ses jambes étaient un peu courbées en dedans, forme plus commode pour un cavalier qu'élégante dans un piéton.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CAVALIER » s. m.

Soldat qui sert & qui combat à cheval. Il est encore distingué du fantassin, en ce qu'on l'appelle maistre. Une telle compagnie étoit de 40. maistres ou de 40. cavaliers. Ce mot vient du Latin caballus.
 
CAVALIER, signifie aussi, un Gentilhomme qui porte l'espée, & qui est habillé en homme de guerre. C'est un brave Cavalier, un honneste Cavalier. Les Cavaliers sont communs en Italie, à cause qu'il y a plusieurs Ordres de Chevalerie. Le Cavalier Bernin a esté un grand Architecte & Sculpteur : le Cavalier Marin un grand Poëte.
 
CAVALIER, en termes de Manege, se dit aussi d'un homme qui est bien à cheval, qui manie bien un cheval. Ce Creat est un fort bon cavalier. ce petit maquignon est bon cavalier, il manie bien un cheval. En ce sens on le dit aussi au feminin. Cette Dame est une fort bonne cavaliere.
 
CAVALIER, se dit aussi d'un galant qui courtise, qui mene une Dame. En cette promenade, en ce bal, chaque Dame avoit son Cavalier.
 
CAVALIER, se dit en general de tout homme qui est à cheval, sur tout quand il porte des armes, & quand il a la mine de se deffendre. Il avoit autour de son carrosse une demie-douzaine de cavaliers. ce Messager fut volé, & si il menoit une vintaine de cavaliers avec luy.
 
CAVALIER, s'employe aussi adjectivement & adverbialement. Cet homme a la mine cavaliere. il danse à la cavaliere. il fait des vers à la cavaliere, c'est à dire, qui sont meschans. On dit aussi, il l'a traitté d'une maniere cavaliere, c'est à dire, peu civile, de haut en bas.
 
CAVALIER, en terme de Fortification, est une terrasse ou platte-forme eslevée de 18. ou 20. pieds sur le rempart pour y mettre du canon, & battre dans la campagne. On l'appelle ainsi, à cause qu'il est autant eslevé sur les autres ouvrages, qu'un homme à cheval l'est sur un homme de pied. On en fait quelquefois dans la campagne pour battre dans la ville. Ils sont tantost ronds, tantost carrez, & ils ont leur parapet pour couvrir le canon.
Drôles d'expressions Pendre la crémaillère Pendre la crémaillère

Pendre la crémaillère : fêter son installation dans un nouveau logement.

Alain Rey 16/02/2020