impertinent

 

définitions

impertinent ​​​ , impertinente ​​​ adjectif et nom

vieux Qui n'est pas pertinent.
vieilli Qui agit sottement. —  Effronté. —  nom Un impertinent.
moderne Qui montre de l'irrévérence, qui manque de respect. ➙ impoli, incorrect, insolent. —  nom C'est une impertinente.
Ton, rire impertinent.
 

synonymes

impertinent, impertinente adjectif

insolent, arrogant, audacieux, cavalier, désinvolte, effronté, hardi, impudent, inconvenant, incorrect, irrespectueux, irrévérencieux (vieilli ou littéraire), outrecuidant (littéraire), culotté (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un soir, à je ne sais quelle comédie où était le prince, un impertinent siffle.Jules Michelet (1798-1874)
Héliogabale, vous êtes aussi impertinent que ridicule : c'est lâche à vous d'insulter des enfants qui ne vous ont rien fait.Olga de Pitray (1835-1909)
Eh bien, oui, il est impertinent d'affirmer qu'il est témoin de sa vogue, il est énervant de suffisance et de fatuité, voilà.Hector Bernier (1886-1947)
Son nez, qui décrit un quart de cercle, est pincé des narines et plein de finesse, mais impertinent.Honoré de Balzac (1799-1850)
Lorsque j’ai parlé de débat «académique» sur l’alternative, cela n’avait rien d’impertinent.Europarl
Le sourire, cet esprit et cette malice de la physionomie parisienne, était toujours chez lui moqueur, impertinent.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Malgré cela, vous avez été bien impertinent avec ma petite personne, qui vous en voulait beaucoup.Jules Vallès (1832-1885)
Protéger votre propre marché en 2007 est impertinent et est très éloigné de l'idée européenne.Europarl
Il lui a dit qu'elle citait toujours son impertinent ancien régime (c'est l'expression dont il s'est servi) ; et qu'après tout, son fils pouvait ne pas dîner ce jour-là chez elle.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Je ne sais rien de plus impertinent que la prétention d'obliger les gens à répéter un nom qui peut ne point leur plaire.Pierre Louÿs (1870-1925)
Elle salua son hôtesse d'un air de protection un peu impertinent ; puis, s'étendant avec nonchalance sur une ottomane, elle prit l'attitude la plus grecque qu'elle put imaginer.George Sand (1804-1876)
Elle se retrancha sur la négative, l'appela mille fois impertinent ; mais, toutes ces injures ne lui ayant pu faire prendre le change, il sortit outré, la menaçant de la perdre.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Je dis l'équité, non pas la modération, mot banal, ni l'indulgence, mot impertinent, qui n'exprimeraient pas ma pensée.François Guizot (1787-1874)
Il appartenait à une de ces familles moyennes qu'on appelait indifféremment dans le langage impertinent du siècle dernier haute bourgeoisie ou petite noblesse.Victor Hugo (1802-1885)
L'habit bleu, que nous avons vu toujours et partout si impertinent, était auprès de madame la marquise d'une aménité parfaite.Paul Féval (1816-1887)
La création culturelle dessine ou exprime la plupart du temps une vision, un engagement, un parti pris pertinent ou impertinent.Europarl
Mais elle se redoutait elle-même, donnant en cela raison à ce jeune impertinent qui, très adroit stratége en amour, l'avait à première vue classée dans la catégorie des villes ouvertes.Alphonse Daudet (1840-1897)
Je le reconnais, il me regarde, et l'impertinent a l'audace de me fixer comme si j'étais femme à lui rendre œillade pour œillade...Marie Quinton (1854-1933)
J'aimois assez le premier : car qu'un homme soit opiniâtre, cela ne me fait absolument rien ; mais qu'il soit impertinent, cela me fait beaucoup.Montesquieu (1689-1755)
L'autre fit de la tête seule un petit salut impertinent qu'elle accompagna d'un regard de vertu outragée.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « IMPERTINENT, ENTE » adj. & subst.

Qui n'agit ou ne parle pas selon la raison. C'est un homme impertinent qui rompt en visiere à tout le monde. il luy a fait un discours impertinent, qui l'a mis en colere. On dit aussi absolument, C'est un impertinent.
 
IMPERTINENT, en termes de Palais, se dit de ce qui n'appartient pas à la question, qui ne sert de rien à sa decision. On a declaré ces moyens de faits impertinents & inadmissibles. Il n'a voulu respondre sur ces faits & articles, parce qu'il a soustenu qu'ils estoient impertinents, qu'ils estoient estrangers au procés.
Vidéos Quand un humoriste promeut la langue française... Quand un humoriste promeut la langue française...

L’humoriste Karim Duval s’est prêté au jeu du dico : découvrez ses définitions hautes en couleur dans une mini-série réalisée à l’occasion de la sortie du site Dico en ligne Le Robert.

25/05/2020