charmer

 

définitions

charmer ​​​ verbe transitif

vieux Exercer une action magique sur.
Attirer, plaire par son charme. ➙ ravir, séduire. Ce spectacle nous a charmés. ➙ captiver, transporter.
(être) charmé, ée (terme de politesse), ravi, enchanté. J'ai été charmée de vous voir.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je charme

tu charmes

il charme / elle charme

nous charmons

vous charmez

ils charment / elles charment

imparfait

je charmais

tu charmais

il charmait / elle charmait

nous charmions

vous charmiez

ils charmaient / elles charmaient

passé simple

je charmai

tu charmas

il charma / elle charma

nous charmâmes

vous charmâtes

ils charmèrent / elles charmèrent

futur simple

je charmerai

tu charmeras

il charmera / elle charmera

nous charmerons

vous charmerez

ils charmeront / elles charmeront

 

synonymes

charmé, charmée adjectif

enchanté, heureux, ravi, très content

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle a eu beau charmer un de mes ancêtres royaux, j'eusse préféré une beauté plus vivante.Marcel Proust (1871-1922)
Flatté de l'intérêt qu'elles prenaient à ses récits et à son débit, il voulut achever de les charmer par une petite histoire aussi singulière que touchante.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Tout ce qu'il faut pour charmer nos regards, et pour nous avertir qu'il existe encore quelque chose au delà ?...Edmond Biré (1829-1907)
En conduisant leurs troupeaux de pâturage en pâturage, ils cherchaient à charmer les loisirs de leurs beaux jours, et ils chantaient leur bonheur.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Elle avait de beaux yeux verts d'une expression changeante qui pouvait, non charmer, mais inquiéter et intimider.George Sand (1804-1876)
La bouteille, la chanson, la danse et la table à cartes occupaient la soirée, et donnaient au commerce social le pouvoir de retenir et de charmer jusqu'au retour du matin.Auguste Angellier (1848-1911)
Le moyen âge faisait tout le contraire ; il ne connaissait pas toujours les remèdes matériels ; mais il savait à merveille calmer, charmer le malade, le préparer à se laisser guérir.Jules Michelet (1798-1874)
Sûr de charmer les yeux et les oreilles, je n'avais point de souci à prendre et ne songeais qu'à cultiver mes facultés naturelles.George Sand (1804-1876)
Et des musiques mystérieuses passaient, à cette hauteur, ce que nous croyons les rayons des étoiles n'étant que les cordes d'or des sistres qui les aident à charmer l'immensité.Armand Silvestre (1837-1901)
En effet, les voyageurs, pour charmer les loisirs d'une attente forcée, descendaient de wagon et allaient voir par eux-mêmes ce qu'il en était.Olga de Pitray (1835-1909)
Mais il existe deux espèces d'anges, et chacun a, dit-on, sa manière particulière de charmer les cœurs et les esprits.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
A force d'entendre chanter les oiseaux, il s'est appris à imiter leurs cris, et, tout en marchant sous les arbres, il siffle comme eux pour charmer sa solitude.Gustave Flaubert (1821-1880)
Le roi tient à faire honneur aux illustres hôtes qu'il possède, et il n'est sorte de politesses qu'il n'imagine pour les distraire et les charmer.Gaston Maugras (1850-1927)
Mais une créature comme toi devrait planer au-dessus de ce monde et n'y descendre que pour charmer nos oreilles, à nous autres mortels !Henry Gréville (1842-1902)
Ils veulent voir en lui l'homme capable de charmer, de toucher, de dompter cette foule.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Fière, elle hait les violents ; il faut savoir lui plaire, la charmer, le reste n'est que peine inutile.Paul Arène (1843-1896)
Le jockey l'aida à tailler une branche, à trouver des amorces, et lui offrit ironiquement un livre pour charmer les ennuis de la pèche.George Sand (1804-1876)
Quel est donc le mortel, si puissant soit-il, qui puisse en faire tomber du ciel un seul flocon pour charmer sa bien-aimée ?Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)
Léontine, pour charmer son désœuvrement, y vint deux fois, et elle ne s'y plut pas.Pauline Guizot (1773-1827)
Les reflets argentés qu'avaient les boutons en métal de sa tunique ne laissèrent pas de me charmer.Marcel Proust (1871-1922)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CHARMER » v. act.

Faire quelque effet merveilleux par la puissance des charmes ou du Demon. On tient que les Sorciers charment les armes, les empêchent de tirer ; mais il n'est pas trop seur de s'y fier. L'Ordonnance des Eaux & Forests deffend de charmer les arbres, c'est à dire, de les faire mourir malicieusement.
 
CHARMER, signifie aussi, Dire ou faire quelque chose de merveilleux, de surprenant, plaire extraordinairement. Cet homme charme par l'agréement de sa conversation. cette femme charme tout le monde par sa beauté, par sa modestie. les tableaux de ce palais, la beauté de cette promenade, m'ont souvent charmé. Ce mot vient du Latin carminare, ou carminibus incantare.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020